Eva & Torocoro

Blog de cuisine et coups de coeur

Archive of ‘Sorties’ category

Take me back to London ! Farm Girl Café à Notting Hill

              

J’aimerais commencer cette année, en partageant avec vous une adresse à Londres que j’ai découvert lors de mon dernier voyage dans cette belle capitale.

Si vous pensez aller à Londres en 2017, sans doute visiterez-vous le quartier de Notting Hill, connu dans le monde entier pour ses jolies maisons colorées. J’aime bien y aller les jours où il n’y a pas de marché, ainsi je peux profiter des magasins et des jolies couleurs sur les façades sans être noyée dans la foule.

J’ai découvert le Farm Girl Café grâce au blog de Missbbobochic, que je suis également sur Instagram. Quand j’ai dit à Miss B que j’allais passer quelques jours à Londres, elle n’a pas hésité une seconde à me donner les bonnes adresses de la ville.

Le café passe totalement inaperçu , il est caché derrière une cour très lumineuse qui sert aussi de terrasse aux beaux jours.

Farm Girl Café est idéal pour prendre un petit-déjeuner tardif, un repas veggie ou un goûter gourmand.

Mes enfants étaient aux anges avec cette savoureuse tasse de chocolat chaud.

Les pancakes étaient exquis et délicieux.

Quand je suis en vacances, j’adore prendre des petits-déjeuners copieux et plutôt salés. Ici, à n’importe quelle heure de la journée, vous pouvez profiter de ces tartines d’avocat avec un œuf mollet.

Les serveurs sont vraiment très sympas et en plus, ils parlent français !

Alice’s est le magasin incontournable de Portobello Road et je pense qu’il est aussi devenu le plus photographié. Ce n’est pas pour rien car de véritables trésors se cachent à l’intérieur.

Impossible de sortir d’ici sans un petit souvenir…

Après avoir partagé ces photos avec vous, j’ai maintenant envie de retourner à Londres au plus vite ! Il existe tellement de quartiers charmants et de lieux à découvrir. J’ai encore quelques  bonnes adresses à vous montrer dans cette ville magnifique mais ce sera pour une autre fois.

Eva.

Bye bye 2016… Bonjour 2017 !

Un année de plus qui passe et je suis toujours ravie d’être avec vous!


Personnellement 2016 a été une assez bonne année. J’ai encore fait plein de belles rencontres et je me sens toujours inspirée grâce à vous. Ce blog est mon espace créatif. J’adore partager avec vous mes coups de cœur et mes photos. Je ne suis pas une grande cuisinière mais grâce à vous j’essaie de m’améliorer et de donner le meilleur de moi-même.

J’espère qu’en 2017 nous continuerons à échanger nos passions, nos recettes et nos joies. Merci beaucoup à toutes et à tous pour votre fidélité et vos encouragements, sans vous, ce blog n’aurait pas de raison d’exister.

Je vous souhaite une belle et heureuse année 2017 !

Eva.

À la recherche d’Harry Potter à Londres

dsc02186

Pendant les dernières vacances scolaires, on a passé quelques jours à Londres avec les enfants. Mon fils et moi-même étions très excités à l’idée de visiter le studio de la Warner Bros situé à Leavesden à une heure du centre de Londres. En effet, je suis fan d’Harry Potter depuis sa naissance. J’ai dévoré tous les livres et j’attends avec impatience de lire le dernier. Mes enfants sont plutôt fans de la filmographie et l’idée de s’approcher du monde magique d’Harry Potter les enchante.

Le problème pour nous, c’est qu’on s’y est pris un peu tard, et tous les tickets étaient déjà vendus. Mel, du blog « Le coin de Mel » habite Londres, elle a essayé de nous obtenir des places sans succès. Merci Mel pour ton aide que nous avons beaucoup apprécié.

dsc02184

Mon fils était un peu déçu mais rien n’était perdu. Parce qu’au centre ville de Londres, vous pouvez également suivre les traces du sorcier le plus connu de la planète. Pour commencer, la pièce de théâtre du dernier livre de J. K. Rowling se joue en plein centre de Londres dans le quartier de Soho. Vous pouvez aussi aller à l’expo qui se tient dans le même quartier et y acheter quelques souvenirs.

House of Minalima, c’est plus qu’un magasin, vous pouvez y trouver des affiches originales du film et profiter de la décoration.

dsc01605

Pour visiter Londres, on a choisi d’utiliser les bus de ville. Certes, le métro peut s’avérer plus rapide mais le bus à deux étages est un plaisir pour les yeux. Les enfants ont adoré monter jusqu’au deuxième étage et contempler cette ville magnifique.

dsc01608

Dans les films, Harry Potter et ses amis prennent chaque année le train pour aller à l’école des sorciers. Les scènes se jouent dans deux gares qui sont situés côte à côte. Les scènes d’extérieur se jouent dans la majestueuse gare St Pancras.

dsc01625

La gare de St Pancras est simplement spectaculaire et elle mérite bien une visite même si vous n’êtes pas à la recherche des sorciers.

dsc01612

dsc01619

La gare de style victorien, ainsi que son hôtel,  datent de 1868.

london-11dsc01617

N’hésitez pas à visiter l’hôtel, c’est un vrai bijou.

dsc01624

En sortant de la station St Pancras, vous trouverez juste à côté la station King’s Cross où se trouve la fameuse plateforme 9 3/4 sur laquelle les petits sorciers prennent le train pour aller à l’école.

dsc01635

Vous trouverez la plateforme magique avec la moitié d’un chariot rempli de valises. Les enfants peuvent prendre la pose et faire une photo pour 10£. Il y a toujours du monde. Vous devrez attendre au moins 1 heure. Heureusement, pour nous, les enfants ne tenaient pas à faire la photo avec tout le monde qui les regardait. Ils ont préféré visiter le magasin qui se trouve juste à côté.

dsc01630

dsc01632

Vous trouverez des souvenirs très différents et pour tous les budgets. Mon fils a choisi l’écharpe de Gryffondor et la baguette magique d’Harry. Ma fille avait très envie de goûter aux bonbons magiques au goût « délicieux » de crotte de nez, de vomi, de poivre ou encore d’herbe fraîche.

dsc02016 dsc02021

Un autre endroit de tournage du film « Harry Potter et le prince de sang-mêlé »: le Millennium Bridge. D’un côté, vous trouverez la Cathédrale St Paul et de l’autre, le Musée d’art contemporain, le Modern Tate. Dans le sixième film de la saga, le pont est détruit par les « mangemorts ».

dsc02019

dsc02012

dsc02039

Pour continuer notre tour particulier d’Harry Potter, direction la City, le quartier financier de Londres.

dsc02111

Au centre de ces édifices imposants, se trouve le Leadenhall Market. Cet endroit magique date de l’an 1300. À ces débuts, c’était un marché dédié à la nourriture.

Actuellement, ce n’est plus un véritable marché. Ses halles sont remplies de magasins, pubs et snacks. C’est ouvert du lundi au vendredi. Nous l’avons visité le samedi, c’est pour cela qu’il était vide. Ce n’est pas si mal pour contempler la belle architecture de cet endroit hors du temps.

dsc02112

Au travers des siècles, le Leadenhall Market a su s’adapter. De nos jours, il est visité par les touristes du monde entier, et bien sûr par les gens qui travaillent dans le monde de la finance.

dsc02121

Il a été utilisé à de nombreuses reprises pour des tournages de film.

dsc02123

On peut apercevoir ce lieu de tournage dans « Harry Potter à l’école des sorciers ». Ils ont filmé ici pour représenter le chemin de traverse qu’est la grande rue marchande des sorciers Diagon Alley. On peut voir aussi l’entrée du Pub « Le chaudron baveur ». Maintenant c’est un opticien qui occupe la place.

dsc02125

Voici mon petit sang-mêlé qui est ravi de connaître le véritable lieu du tournage.

dsc02068

Pour le film ‘Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban », l’entrée du pub « Le Chaudron Baveur » change d’endroit et il est désormais au Borough Market.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 Cette charmante boutique de fleuriste correspond à l’entrée secrète des sorciers.

dsc02194 dsc02195 dsc02196

Trafalgar Square, une des places les plus importantes de Londres sur laquelle se trouve la National Gallery et où les « mangemorts » passent après avoir détruit le pont Millennium.

dsc01597dsc01599

Dans « Harry Potter et les reliques de la mort », Ron, Hermione et Harry sont perdus à Picadilly Circus, endroit emblématique de la ville.

dsc02200

Le soir, Picadilly Circus est toujours plein de monde, c’est une des artères de la ville.

dsc01959

Le parlement de Westminster sert de décor quand les balais volent juste à côté dans « Harry Potter et l’ordre du Phénix ».

dsc01963

Tous les endroits que je vous ai montré, vous pouvez les visiter dans la même journée avec les guides touristiques. La visite se fait en taxi, ou en bus, ou à pied…il y a plusieurs manières et différents prix. Notre tour était gratuit et chaque jour on a pu visiter un décor différent de film.Des décors plus vrais que natures qui plaisent aux « moldus » et aux sorciers !

C’est une manière ludique de visiter la ville. Les enfants étaient ravis et nous aussi.

Eva.

Balade au fil de la Dordogne

DSC04430

Lors de notre escapade à Sarlat, nous avons loué un canoë pour descendre un bout de la Dordogne. Si un jour vous allez dans cette belle région, je vous conseille de le faire. Pendant les mois d’été, il fait vraiment très chaud et cette balade apporte beaucoup de fraîcheur. C’est aussi l’occasion de profiter de superbes paysages.

DSC04310

Les panoramas sont époustouflants et on peut descendre du canoë à tout moment pour visiter les villages qui longent la rivière : La Roque Gageac, Beynac…

DSC04311DSC04312DSC04314

Des villages qui semblent directement sortis de la roche.

DSC04315DSC04424DSC04426

Se promener dans les ruelles et contempler la Dordogne depuis les hauteurs est un moment inoubliable.

DSC04427

Des lieux insolites et tellement bien conservés qu’on se croirait parfois à l’époque médiévale.

DSC04350DSC04348DSC04345

Et entre chaque village, on a le temps d’observer la nature et le fleuve simplement, c’est une véritable merveille.

DSC04341DSC04316

Des châteaux comme dans les contes des fées sont à découvrir tout au long de votre chemin.

DSC04354

En soirée, nous avons retrouvé avec beaucoup de plaisir, notre adresse préférée dans la région : le restaurant « Le Petit Paris » situé à Daglan. Nous connaissons cette adresse depuis dix ans, sa qualité et son savoir-faire n’ont pas changé. Nous nous régalons toujours autant.

Dordogne 2016

Le confit de canard en nems est juste incroyable. Il existe deux menus. Un dans lequel se trouve cette entrée qui s’appelle « les incontournables du Petit Paris ». Et un autre menu qui change toutes les semaines. J’ai gardé un très beau souvenir de ces nems et j’ai voulu en profiter à nouveau. C’était délicieux comme dans mes souvenirs.

DSC04358

Mon mari a préféré l’autre menu et son entrée était aussi à la hauteur de ses attentes.

DSC04363

DSC04366

Les plats qui ont suivis, étaient parfaits. Des textures et des saveurs si différentes avec de belles alliances qui explosent en bouche.

DSC04367

Ma mousse soufflée « mi-cuit, mi-amer » au chocolat de Saint-Dominique, est un plaisir pour les sens, goûteuse et gourmande.

DSC04368

Les framboises en gratin étaient délicates et exquises. Si vous faites un tour dans la région, je vous invite vraiment à découvrir cette adresse.

DSC04179

Le Périgord est une destination à ne pas manquer. Ici, vous avez tout pour passer quelques jours de rêve : la nature, les beaux villages et la gastronomie gourmande et savoureuse.

Eva.

Escapade à Sarlat

DSC04192

La semaine dernière, on a eu la chance avec mon mari, de faire une escapade de trois nuits à Sarlat-la-Canéda en Dordogne. Les enfants sont eux, partis une petite semaine chez leurs grands- parents. Nous connaissons déjà cette ville et y sommes venus d’autres fois. Pourtant,nous sommes toujours autant émerveillés. Cette ville est tout simplement magnifique, chaque ruelle et chaque recoin offrent tout ce qu’ils ont de plus beaux.

DSC04161DSC04165DSC04163DSC04168

Les hôtels particuliers, comme celui-ci reconverti en restaurant, sont si bien conservés qu’on pourrait se croire dans un film d’époque.

DSC04172DSC04294DSC04295

Le Badaud est une statue en bronze qui domine toute la vieille place de Sarlat. Elle a été réalisée par l’artiste Gérard Auliac. L’homme a l’air tranquille et perdu dans ses pensées. En tout cas, il s’est installé sur la meilleure place pour observer le marché de Sarlat, qui se déroule les mercredis et les samedis.

DSC04250DSC04232

Le marché couvert et ses impressionnantes portes en acier ne vous laissent pas indifférent.

DSC04264DSC04263

Les producteurs locaux s’installent partout dans la ville et c’est un vrai plaisir de flâner dans les rues.

DSC04274

Le canard et l’oie sont bien sûr des stars ici !

DSC04228DSC04262DSC04266DSC04265DSC04244DSC04238DSC04260

S’asseoir et prendre un verre en terrasse est un réel plaisir mais aussi le meilleur moyen de prendre le pouls de la ville.

DSC04240DSC04269DSC04278

Evidemment, les fraises du Périgord sont incontournables.

DSC04270DSC04190DSC04195DSC04196DSC04218

L’architecture médiévale vous révèle des détails et des bâtiments incroyables.

DSC04226DSC04288DSC04178

Les terrasses attendent les touristes. Cependant, pour notre première soirée, nous avons préféré manger dans notre hôtel, un véritable havre de paix à seulement un kilomètre du centre ville de Sarlat.

DSC04217

L’hôtel Meysset a une situation privilégiée, situé sur les hauteurs de la ville et à seulement quelques minutes de la cité médiévale de Sarlat.

DSC04144

La piscine est entre deux vallées. La vue y est superbe. Moment de détente assuré !

DSC04147DSC04145

Nous avions à notre disposition un grand parc pour nous promener ou simplement lire un bon bouquin.

DSC04151DSC04209

Les repas sont servis sur une grande terrasse avec une vue imprenable ! Si vous me suivez sur Instagram, vous avez sûrement vu la photo du petit-déjeuner.

DSC04207-001DSC04204

La cuisine est traditionnelle mais inventive. Mon foie-gras mi-cuit était simplement extra !

DSC04210DSC04211

La suite était très qualitative. C’est certain que si on retourne à Sarlat, on a déjà notre charmante adresse gourmande.

DSC04213DSC04214

Les desserts sont d’une finesse et d’une douceur hors pair. Mais le meilleur de cet hôtel, c’est sans aucun doute le personnel qui travaille avec une grande gentillesse. On a l’impression d’être dans une chambre d’hôte. L’hôtel est très familial et le personnel à l’écoute.

DSC04150

C’est aujourd’hui certain, nos aventures en Dordogne continueront….

Le Bistrot de l’Imprimerie, une adresse très conviviale !

DSC03736

Le Bistrot de l’Imprimerie est mon dernier coup de cœur à Bordeaux. C’est avant tout un endroit très convivial et plein de charme. J’ai entendu parlé de ce bistrot par des amis qui depuis qu’ils y ont mangé, n’arrêtent pas d’y retourner régulièrement.

DSC03743

Le Bistrot de l’Imprimerie est une affaire de famille. Maxime Machenaud, ancien rugbyman, a sauvé ce bistrot qui était en difficulté. Avec ses associés, tous membres de la même famille, ils ont réussi à transformer ce lieu pour en faire une adresse incontournable dans le quartier.

DSC03738

Il faut dire aussi, que le Chef David Grandclaude est pour beaucoup dans cette réussite. Il nous offre une cuisine généreuse, traditionnelle et inventive. Le rapport qualité-prix y est vraiment intéressant. Le midi, le menu est à 15 euros (entrée, plat et dessert) et le soir le menu passe à 27 euros.  Mon tartare de thon et crevettes était délicieux.

DSC03739

Fred s’est régalé avec un carpaccio de poivrons, ail confit et mozzarella.

DSC03763

La décor est simple mais soignée, on se sent tout de suite bien à l’intérieur.

DSC03761DSC03744

La carte des vins est aussi très bien fournie.

DSC03749

L’onglet de bœuf accompagné de frites maison coupées au couteau, est excellent.

DSC03765DSC03754DSC03760

Pour le dessert, j’ai choisi une charlotte aux abricots très originale et gourmande.

DSC03773

Mais sans doute, la véritable âme de ce bistrot, c’est le gérant qui avec sa bonne humeur et son savoir-faire nous met à l’aise et nous donne envie de revenir très vite.

Eva.

Les machines de l’île, à Nantes, un voyage au delà de l’imaginaire

DSC02492

Visiter « Les Machines de L’île » à Nantes, c’est comme entrer dans un livre de Jules Verne. C’est un voyage extraordinaire dans l’imaginaire et pour tous les âges. Les enfants sont émerveillés et parfois même, ils sont effrayés. Les plus grands retrouvent leur âme d’enfant et ne la quitteront pas de tout le voyage.

DSC02660

Ce projet artistique totalement inédit a été conçu par Pierre Orefice et François Delarozière. Il se sont inspirés du monde imaginaire de Jules Verne, de l’univers mécanique de Léonard de Vinci et de l’histoire industrielle de Nantes. Les machines de l’île sont situées sur les anciens chantiers navals de la ville.

DSC02494

Dès votre arrivée, le majestueux éléphant vous attend pour un embarquement immédiat ! Pour vous faire un idée, l’éléphant en chiffres c’est : 12 m de haut, 8 m de large, 21 m de long et 48,4 tonnes d’acier et de bois. Un véritable éléphant d’Afrique mesure autour de 3,50 m de haut, un vrai nain à côté de celui qui est devenu un des symboles de la ville.

DSC02501

Quand cet éléphant impressionnant part en balade c’est un véritable engrenage mécanique qui se met en mouvement. A bord, vous pouvez visiter l’intérieur de cette machine époustouflante. Il y a la place pour 50 personnes et vous aurez la même vue que si vous étiez au quatrième étage d’un immeuble. Les belles façades nantaises sont juste en face.

DSC02731

La billetterie est ouverte dès 10 heures du matin. Vous pouvez acheter sur place le ticket. Il vous donne droit à une promenade avec l’éléphant pendant environ une demi-heure, plus le visionnage du film et les terrasses de l’atelier où vous verrez en direct comment les artisans continuent de  créer d’étranges créatures. Le même ticket vous permet aussi de visiter la galerie des machines, un véritable laboratoire rempli de bêtes plus ou moins apprivoisées.

DSC02515

Nous avons commencé par la galerie des machines. Il vous faut compter environ une heure et demie de visite. Vous pouvez aussi embarquer directement sur l’éléphant qui vous amène au carrousel des mondes marins où le ticket d’entrée se prend à part. En tout cas, je vous conseille de venir tôt, même un peu avant les horaires d’ouverture. De cette façon, vous pourrez visiter la galerie, l’atelier et faire un voyage à dos d’éléphant dans la même matinée. Nous avons gardé le carrousel pour l’après midi.

DSC02512DSC02600

Dans la galerie des machines, vous attendent une chenille, un héron de 8 m d’envergure, une fourmi géante, une araignée ainsi que des plantes mécaniques.

DSC02525L'ile aux machines NantesDSC02579DSC02550DSC02554DSC02556

La visite est rythmée par les animateurs qui vous expliquent l’histoire et le fonctionnement de ces étranges créatures. Le héron qui mesure 8 m d’envergure est même capable de voler. Pour chaque animal, ils demandent des volontaires ou choisissent des courageux parmi les visiteurs.

DSC02566

Mes enfants ont eu la chance d’être choisi pour piloter la fourmi géante.

DSC02571 DSC02566

Je vous laisse imaginer l’émotion qu’ils ont ressentie… Ils étaient ravis !

DSC02536

Avant d’embarquer sur le carrousel des mondes marins, des poissons étranges sont testés et apprivoisés dans la galerie.

DSC02607 DSC02609

L’araignée endormie dans son trou, méfiez-vous en, elle peut aussi voler au-dessus de vos têtes.

DSC02659

Et voici l’affiche de l’arbre aux hérons. Un projet artistique démesuré qui je l’espère sera bientôt achevé. La première branche de cet immense arbre est déjà terminée et vous pouvez vous balader dessus.

DSC02736L'ile aux machines Nantes1

Dans l’atelier, vous pourrez observer les artisans en train de travailler. Non seulement, ils continuent de réaliser des bestiaux pour l’arbre aux hérons mais ils font aussi des animaux incroyablement beaux pour d’autres villes de France ou même d’ailleurs. C’est le cas de cet impressionnant dragon commandé par la Chine.

DSC02680DSC02683L'ile aux machines Nantes2DSC02667-001

Juste à côté de la galerie aux machines, il y a un petit manège peuplé de créatures étranges. C’est idéal pour faire patienter un peu les plus petits pendant que l’éléphant arrive pour nous récupérer.

DSC02719DSC02720DSC02752-001DSC02760

L’éléphant vous amène directement au carrousel des mondes marins. Nous, à ce stade de l’aventure, on a préféré faire une pause bien méritée pour aller manger.

L'ile aux machines Nantes3

Direction « La cantine du voyage » située à quelques mètres du carrousel. Un endroit idéal si vous êtes en groupe ou en famille. Le menu est unique et très simple mais bien équilibré et très bon. Ce jour-là, un bon poulet avec des pommes de terres était au menu. Les desserts sont variés et vraiment très gourmands.

DSC02769

Les enfants se sont sentis tout de suite très à l’aise !

DSC02794

A travers les anneaux de Daniel Buren, vous avez une vue imprenable sur la ville de Nantes et ses vieilles façades ‘tordues ».

L'ile aux machines Nantes5 DSC02816

Le chemin entre le restaurant et le grand carousel est aussi l’occasion d’admirer les bords de Loire.

DSC02867

Le carrousel des mondes marins est un incroyable aquarium mécanique sur trois niveaux dédié à la mer. Vous pouvez tout simplement acheter un ticket pour le visiter sans tour ou un ticket avec  un tour à choisir entre les trois niveaux. Je vous conseille de prendre ce dernier plus quelques tickets supplémentaires pour faire quelques tours de plus. L’idéal est de faire un tour à chaque niveau. Parce que vous allez le découvrir tout de suite, ce carrousel n’est pas comme les autres. Il est conçu pour les petits et les grands et croyez-moi, les adultes prennent autant de plaisir que les petits. L’esprit de Jules Verne n’est jamais très loin.

DSC02836 DSC02839 DSC02844

A la surface de la mer, au troisième niveau, vous trouverez des bateaux, des poissons volants, des méduses, entourés par 24 vagues mécaniques.

Chaque machine a des boutons pour monter, faire du bruit ou même produire de la fumée !

L'ile aux machines Nantes4-001

Dans les abysses, au deuxième niveau seuls les enfants d’une taille supérieure à 1m35 peuvent embarquer.

L'ile aux machines Nantes6

Dans les fonds marins, le dernier étage vous pouvez monter sur un calamar géant, un crabe, un coquillage…Je suis montée toute seule dans le petit coquillage et j’ai fait une grande découverte, je suis claustrophobe ! Franchement, je n’ai pas passé un moment très agréable à l’intérieur. Si vous avez peur d’être enfermé, optez plutôt pour le crabe !

DSC02846

A la sortie, on croise à nouveau notre ami, le majestueux roi de l’île aux machines. On quitte cet endroit, émerveillés et avec le sentiment d’avoir vu un spectacle unique au monde. J’espère que la balade vous a plu et que vous aurez envie d’y aller à votre tour. En tout cas, je vous le conseille vivement !

Eva.

Les drôles de triporteurs de la rue Bouffard

DSC02037

Samedi dernier, j’étais invitée Rue Bouffard pour accueillir « les triporteurs de la rue Bouffard ». C’est Luciana Morgera qui m’a contacté pour participer à cette journée magique et éphémère. Luciana Morgera est une scénographe d’ambiances, d’origine italienne. Installée à Bordeaux depuis quelques années, elle est l’organisatrice de cette sympathique manifestation.

DSC02032

Actuellement, elle est la présidente de l’association de la rue Bouffard et aussi la propriétaire de Temporare. Une boutique de décoration très originale où les objets sont mis en valeur de façon unique et où l’esthétique est le maître mot. Un bel endroit à découvrir.

DSC02030DSC02019DSC02026DSC02022

La journée a commencé par un café accompagné de chouquettes dans le restaurant et salon de thé « Côté Cour » du musée des arts décoratifs.

DSC02043

Le maire de Bordeaux, Alain Juppé est venu découvrir et saluer l’événement.

DSC02049

Bien sûr, les photographes étaient aussi au rendez-vous. Rachel était la photographe officielle pour « Les triporteurs de la rue Bouffard ».

DSC02057

Pour fêter l’événement et mettre l’ambiance, des triporteurs sont venus de tous les coins de Bordeaux et ce groupe de musicien assurait  la musique.

DSC02087

Côté déco, il y avait de jolies fleurs de la fleuriste Stéphanie Desclouds et du délicat muguet pour fêter le 1er mai.

DSC02093

Trejo était aussi avec son triporteur pour l’occasion. Je vous ai déjà parlé de cette belle marque, ses affiches décorent les murs du restaurant Garopapilles. Pour participer à la manifestation, Sandrine Richard avait amené de superbes torchons ainsi que des affiches en petits formats, colorées et attrayantes. J’ai évidemment craqué pour des torchons et un petit carnet.

 DSC02035

La rue accueillait des stands très différents, comme les huîtres du « Parc de l’Impératrice » du Bassin d’Arcachon.

DSC02050DSC02051DSC02054

La maison Sturia était aussi de la fête. Quel délice le caviar d’Aquitaine ! Des produits de qualité  issus de notre belle région, ça fait plaisir !

Les triporteurs de la Rue Bouffard

Hop o pop fait des popcorn bio pas comme les autres. Fais dans la tradition et avec des produits français comme le maïs du Gers, le sel de l’ile de Ré, le piment d’Espelette…ils sont idéals pour surprendre vos amis à l’apéro !

DSC02061

La pâtisserie Gaston avait un étal parfait pour éveiller nos papilles et nous faire succomber à la tentation.

DSC02059

La pâtisserie Gaston est située juste à côté de la rue Bouffard.

DSC02058

Dans son salon de thé, vous pouvez vous régaler avec ses viennoiseries et pâtisseries faites maison. J’y suis déjà allée plusieurs fois et la gourmandise est toujours au rendez-vous.

Les triporteurs de la Rue Bouffard1

L’Alchimiste nous a permis de découvrir un délicieux café. En ce moment, il est installé à Darwin mais à partir de juin vous pourrez le retrouver dans la rue de la vieille Tour où il ouvrira bientôt son propre lieu. On pourra aussi y déguster les chocolats de chez Hasnaâ puisqu’ils vont travailler ensemble pour vous offrir la meilleure association qui existe : le chocolat et le café.

DSC02075DSC02072

Hasnaâ  a sa boutique rue Fondaudège. Ses chocolats sont artisanaux et vraiment excellents.

DSC02063DSC02079DSC02080

Fernand & Paulette sont toujours de la fête ! De la glace et des sirops bio pour vous rafraîchir et voir la vie en couleurs.

DSC02083

La Manufacture de Soda était fière de nous présenter le premier soda fait à Bordeaux et avec des ingrédients naturels.

DSC02094DSC02096DSC02099

On a fini par craquer pour un hot dog de chez Hotties. C’était très savoureux et gourmand !

DSC02100

Et voici mon cadeau « presse » ! Un joli tote bag rempli de jolies surprises offertes par les participants.

Merci Luciana Morgera pour cette journée riche en rencontres et à bientôt rue Bouffard !

Eva.

 

Madrid on the Roof !

DSC01665

La semaine dernière, c’était les vacances scolaires pour l’académie de Bordeaux. Mes enfants adorent à cette époque de l’année aller en Espagne et évidemment moi aussi ! Direction Madrid donc, la ville dans laquelle je suis née et où toute ma famille vit encore. Depuis maintenant 16 ans, j’habite à Bordeaux avec ma petite famille mais j’aime quand je peux, m’échapper dans mon cher pays, l’Espagne.

DSC01634-001

J’apprécie beaucoup de retourner à Madrid, me balader dans ses rues pleines de gens et de vie puis contempler ses jolies façades multicolores et de tous les styles. Cette ville est toujours aussi accueillante et sa lumière et son ciel sont uniques. Je vous ai déjà parlé de cette ville magnifique ici, et encore ici.

DSC01645

Cette fois-ci, j’ai eu l’opportunité de regarder Madrid, vue d’en haut. Je vous montre ici trois terrasses ou « roofs » le mot en anglais qui est à la mode. Parce qu’il n’y a pas d’hôtel ou de bar branché qui se respecte sans son « roof » !

DSC01711DSC01652

La première terrasse se situe en plein cœur de la ville, dans le « Circulo de Bellas Artes« . C’est un centre culturel privé mais ouvert à tous. En bas, vous trouverez un restaurant et une terrasse. Il y a des expositions toute l’année ainsi que d’autres activités culturelles.

Montez sur son toit et profitez de la vue panoramique a un petit coût : 4 euros par personne mais ça vaut amplement le coup. La vue y est spectaculaire et le ciel ce jour-là était magnifique.

DSC01659

La déesse romaine Minerve, vous souhaite la bienvenue. Elle représente la sagesse et l’art, c’est justement l’emblème du Circulo.

DSC01661

Et c’est parti pour une vue spectaculaire à 360°.

DSC01656DSC01700

Le quartier financier est ici face à vous.

DSC01663DSC01675

Vous pouvez bien sûr y boire un verre ou un café dans le bar.

DSC01679DSC01683

Ou bien vous allonger et profiter du soleil de la capitale.

DSC01687DSC01689

DSC01677DSC01685

Le toit de « Circulo de Bellas Artes » a un pouvoir magique, quand vous descendez de là, vous êtes déjà tombé amoureux de cette ville !

DSC01710DSC01708

Pour monter sur le toit, je vous conseille de prendre l’ascenseur et pour descendre, l’escalier ! Cet édifice a une architecture unique.

DSC01721

Pour le toit suivant, on change radicalement de quartier. Ma sœur nous a amené manger au Gau & Café qui est situé dans le quartier de Lavapiés.

DSC01727-002DSC01725

C’est un quartier populaire où se mélangent artistes et bohèmes de tous horizons.

DSC01749DSC01747DSC01743DSC01745

Gau & Café est situé sur le toit d’une ancienne église reconvertie aujourd’hui en école. D’ailleurs, en montant vers le toit on peut voir la bibliothèque.

DSC01731DSC01729

La terrasse est normalement prise d’assaut mais le jour où on l’a visité il y a eu pas mal d’averses.

DSC01730DSC01733

L’équipe de Gau & Café est vraiment très sympa !

DSC01739

Vous pouvez venir à midi pour manger un menu comme nous avons fait, avec un excellent rapport qualité-prix ou simplement pour prendre un apéritif. Mais vous pouvez aussi profiter de la terrasse le soir pour prendre un verre et profiter du ciel madrilène.

DSC01847

Et du quartier de Lavapiés, je vous amène au quartier de Chueca. Un autre quartier populaire de la capitale dans lequel vous vous sentirez tout de suite comme à la maison. Chueca est comme un petit village au coeur de la capitale. Le jour, vous trouverez plein de magasins et de cafés très cosmopolites et le soir il y a toujours de l’ambiance.

DSC01843

C’est encore ma sœur qui m’a donné l’adresse du toit suivant. Comme je vous ai dit auparavant, je suis un peu comme une touriste dans ma propre ville !

DSC01848 DSC01849

Pour aller sur le toit il faut rentrer au marché de San Anton. Ce marché très populaire autrefois, a été entièrement restauré pour une clientèle plus moderne et cosmopolite. Le marché est ravissant et vous pouvez manger sur place des cuisines très variées.

DSC01854

Le restaurant qui est situé sur le toit du marché, « La cocina de San Anton« , est très bon et une fois de plus, le rapport qualité-prix est plus que raisonnable.

DSC01852DSC01851DSC01853

Vous serez le bienvenu à n’importe quelle heure de la journée et le restaurant est aussi ouvert la nuit.

DSC01775

Et pour finir, le toit de « El corte Inglés » de la Gran Via vous offre une vue magnifique.

DSC01768-001DSC01774

C’est inévitable, à chaque fois que je viens à Madrid, je tombe en admiration de ma ville. Connaissez-vous Madrid ? Elle vous attend toujours avec les bras bien ouverts et son ciel magnifique ! De Madrid al Cielo…

Eva.

Mampuku, l’adresse à partager entre amis

DSC01561

Mampuku est le nouveau restaurant de la fameuse équipe du  Miles. Une adresse à ne pas manquer. Vous en repartirez avec le sourire, les papilles éveillées et l’appétit satisfait.

DSC01570

Quand je vous ai parlé de Miles la première fois, je vous ai dit que ces jeunes chefs n’avaient pas fini de nous surprendre et c’est bien le cas ! Les chefs Ota Ayako, Laura Eyrin, Gil Elad et Arnaud Lahaut débordent tellement d’idées et d’inspiration que la création d’une nouvelle adresse devenait incontournable.

Le concept est totalement différent. L’équipe se partage entre les deux restaurants et pas question de rester figé dans un seul endroit. Lors de notre venue, le chef Gil Elad était aux commandes du Mampuku pendant que le chef Arnaud Lahaut était chez Miles.

DSC01586DSC01575

Mampuku est une bonne adresse à partager entre amis. Ici, pas de cuisine gastronomique mais plutôt une adresse inspirée de la « street food » et de leurs différentes origines. Il existe plusieurs formules, nous avons pris la formule à 32 euros où l’on peut choisir entre 4 entrées et 2 plats à partager, plus le dessert.

DSC01580

Vous ferez ici, un voyage culinaire qui vous transportera très loin. Du Japon à l’Israël en passant par Tahiti, vous découvrirez toute une gamme de saveurs et de couleurs inconnues.

DSC01568DSC01582DSC01587

L’épaule marinée et confite au soja à manger à la façon des nems était incroyablement délicieuse !

DSC01564

Place au desserts ! La machine à glace vous attend pour vous préparer vous même votre dessert. Bien sûr la glace est faite maison et les sauces également.

DSC01594

J’ai choisi la glace à la cacahuète, un dessert régressif et addictif !

Mampuku

Pour mes amis, ananas rôti et pomme fumée, un plaisir qu’on n’a pas hésité à partager !

La prochaine fois je compte bien goûter le Börek, une spécialité d’Asie à base de pâte filo, remplie de très bons ingrédients !

Mampuku est la bonne adresse à partager entre amis et sans modération.

Eva.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...