Eva & Torocoro

Blog de cuisine et coups de coeur

Archive of ‘Sucré’ category

Cookies aux flocons d’avoine double chocolat

Je n’ai pas compté les recettes de cookies qui existent dans mon blog et peu importe. Quand on aime, on ne compte pas ! Et nous, on adore ça.

Cette recette, je l’ai réalisée trois ou quatre fois avant de trouver le parfait équilibre entre les ingrédients et les quantités. La dernière fois fut la bonne.

Je peux toujours compter sur mes cobayes et fans de la première heure, pour me dire si la recette va ou ne va pas.

Cette fois-ci, on est tous d’accord pour dire que ces cookies aux flocons d’avoine sont juste extras ! Je vous défie de n’en manger qu’un seul.

Les couleurs printanières illuminent la ville de Bordeaux.

Ingrédients :

  • 100 g de farine Kamut ou celle que vous préférez

  • 120 g de flocons d’avoine

  • 1. c. à s. de levure chimique

  • 100 g de beurre salé

  • 1 œuf

  • 80 g de sucre rapadura

  • 2 c. à s. de chocolat en poudre non sucré

  • 50 g de pépites de chocolat

  • 100 g de chocolat noir pour le topping

Placez les flocons d’avoine dans le bol de votre robot, mixez-les un peu s’ils sont très gros. Si vous avez choisi des petits flocons d’avoine, ce n’est pas nécessaire.

Ajoutez-y la farine, la levure et le sucre. Mélangez le tout. Incorporez l’œuf et le beurre et mélangez à nouveau. Versez les pépites de chocolat au mélange et remuez délicatement.

Préchauffez le four à 180°c.

Formez des boules de pâte avec vos mains ou à l’aide d’une cuillère et placez-les sur une feuille de papier sulfurisé recouvrant la plaque de cuisson. Enfournez pendant 10 minutes environ.

Sortez les cookies du four. Laissez-les refroidir, pendant que vous préparez le chocolat. Faites fondre le chocolat au bain-marie.

À l’aide d’une fourchette, déposez le chocolat noir sur les cookies.

Laissez refroidir à nouveau et dégustez !

On adore remplir la boîte à cookies mais elle ne reste jamais pleine longtemps !

Eva.

Tarte crue au chocolat

Les températures vont commencer à grimper, ça tombe bien parce que cette tarte se mange bien froide. Elle est constituée de trois couches différentes et délicieuses qui fondent en bouche.

J’ai voulu une tarte sans sucre et vegan, en mélangeant quelques idées d’ici et de , j’ai trouvé mon bonheur.

Trois étapes sont nécessaires pour sa réalisation mais tout est simple, c’est un jeu d’enfant. Mélanger et étaler, c’est ainsi que l’on peut résumer la préparation de ce dessert.

J’aimerais bien manger ma tarte crue à Menorca . Ici, tous les chemins vous mènent dans des criques plus belles les unes que les autres. De la plage à la nature sauvage, tout est très bien préservé.

Je me vois bien savourer une part de tarte sous un pin parasol, contemplant la méditerranée. Les photos datent de juin dernier lorsqu’on a découvert cette île enchantée.

Ingrédients :

Base :

  • 100 g de graines de tournesol

  • 2 c. à soupe de coco râpée

  • 10 dattes dénoyautées

Couche de chocolat (deuxième étape) :

  • 100 g de chocolat noir

  • 10 cl de crème de coco

Garniture (troisième étape) :

  • 4 c. à soupe de cacao non sucré

  • 6 c. à soupe de graines (courge, tournesol, oléagineux)

  • 2 c. à s. d’huile de coco

  • 3 c. à s. de miel

  • 2 c. à s. d’eau

Commencez par réaliser la base, c’est simple et rapide, disposez tous les ingrédients dans le bol de votre robot et mixez pendant au moins 2 minutes. Vous obtiendrez ainsi une pâte.

Humidifiez-vous les mains pour pouvoir étaler plus facilement cette pâte dans un moule. Une fois étalée, mettez-la au frigo et poursuivez avec la deuxième étape.

Faites fondre le chocolat au bain-marie. Hors du feu, mélangez-le à la crème de coco. Versez ce mélange sur la pâte. Placez au réfrigérateur à nouveau.

Réalisez la troisième étape. Dans le bol de votre robot, mélangez tous les ingrédients et mixez jusqu’à obtenir une pâte.

Cette fois-ci, elle est moins dense que la première. Étalez sur la deuxième couche et replacez au frigo pendant au moins 3 heures.

Vous pouvez aussi réaliser la version « power balls », plus facile à emporter et à préparer. Je les ai confectionné seulement avec la base et la troisième étape.

Dès que la base est prête, vous prenez de petits bouts avec les mains et vous façonnez des boules. Après déposez-les au frigo, pendant que vous faites la troisième couche.

Roulez les boules dans la garniture et réservez-les au frigo pendant au moins trois heures. Au moment de servir, vous pouvez râper un peu de chocolat noir dessus.

Cette tarte est idéale pour un pique-nique. Vous pouvez la réaliser la veille et la transporter le jour même dans une glacière. Si vous la coupez en petits carrés, elle servira pour un café gourmand.

Accompagnée de fruits de saison, c’est encore mieux. Les framboises se marient très bien avec le chocolat et elles ne font qu’augmenter son côté frais et estival.

Et vous, où aimeriez-vous déguster cette tarte crue ?

Eva.

Tarte rustique aux fraises

Je ne sais pas vous, mais moi, je ne peux pas résister aux fraises. Leur parfum, leur saveur et même leur couleur m’enchantent.

En général, je n’arrive jamais à faire des desserts à base de fraises parce que j’adore les manger natures et si un bol de fraises reste prêt de moi, il n’arrive jamais jusqu’au dessert…

Cette fois-ci, j’ai réussi à résister, hormis une ou deux que j’ai dévoré, le reste a bien été utilisé pour la tarte. Franchement, ce sacrifice en valait la peine car cette tarte peu sucrée, est juste divine.

Quelle est la saison idéale pour visiter le Bassin d’Arcachon ? Hors-saison, bien sûr !

C’est maintenant qu’on en profite pour se promener et déguster un plateau d’huîtres au village des pêcheurs nommé Le Canon.

Pour la pâte :

  • 200 g de farine

  • 100 g de beurre doux

  • 2 ou 3 cuillères de rapadura ( sucre de canne complet )

  • 1 pincée de sel

Pour la garniture :

  • 500 g de fraises

  • 1 poignée de myrtilles

  • 180 g de ricotta

  • 5 c. à s. de sirop d’érable ou de miel

Préparez la pâte: déposez la farine, le beurre en morceaux, le sucre et le sel dans le bol d’un robot, mixez jusqu’à ce que vous obteniez un mélange sableux, puis ajoutez l’eau et mixez par à-coups jusqu’à ce que la pâte forme une boule.

Roulez la pâte en boule et mettez-la 30 minutes au réfrigérateur.

Pendant ce temps, mélangez la ricotta avec 4 c. à soupe de sirop d’érable ou de miel.

Lavez les fraises et coupez-les. Sortez la pâte du réfrigérateur et étalez-la sur votre plan de travail. Déposez-la sur un moule à tarte.

Préchauffez le four à 180°c.

Étalez le mélange de ricotta et sirop d’érable sur la pâte. Disposez par dessus les fraises et les myrtilles. Repliez les bords de la pâte sur elle-même sans trop travailler les bords, afin de laisser un côté rustique.

Réservez à part quelques fraises et myrtilles.

Enfournez pendant 35 minutes environ.

Une fois sortie du four, rajoutez dessus le reste de fraises et de myrtilles. De cette façon, il y aura une partie des fruits cuits par la chaleur et il y aura aussi la fraîcheur des fruits ajoutés après la cuisson.

Servez accompagnée de fromage blanc, de crème fraîche ou pourquoi pas d’une boule de glace.

Eva.

Pain Kamut

Tout le monde raffole du pain fait-maison et que vous dire du parfum qui se répand dans toute la cuisine…Un vrai bonheur !

Évidemment, rien de mieux qu’un pain d’une bonne boulangerie mais je dois dire que mon pain est plus que correct et quand je le fais il ne dure jamais très longtemps.

J’ai découvert la farine de Khorasan grâce à mon boulanger, il propose un pain nommé Kamut qui a tout de suite attiré mon attention. Je l’achète souvent mais parfois j’aime bien faire mon pain moi-même.

Le blé de Khorasan, plutôt connu sous le nom de Kamut (marque déposée), est un blé ancien, uniquement cultivé en mode biologique. Il est riche en potassium, glucides, zinc et magnésium. Sa teneur en protéines est 20% à 30% plus élevée que les blés classiques.

Il contient quand même du gluten mais en moindre proportion que le blé tendre. Bref, la farine de Kamut a beaucoup d’atouts nutritionnels et sur le plan du goût, vous n’avez qu’à tester, vous m’en direz des nouvelles.

Ces paysages magnifiques sont espagnols. J’ai posté quelques photos sur Instagram pendant nos vacances de Pâques et une amie m’a demandé si finalement, j’étais parti en vacances en Irlande plutôt qu’en Espagne !

Elle était étonnée de voir les champs si verts. C’est le charme de la région de Castilla y Leon. Au printemps, la couleur est verte éclatante et en été les champs se transforment en or. La météo fut clémente et on a pu en profiter pour faire de grandes balades.

Ingrédients :

  • 200 g de farine T 65

  • 250 g de farine Kamut

  • 1 c. à c. de sel fin

  • 1 c. à c. de miel

  • 1 sachet de levure de boulanger

  • 30 cl d’eau tiède

Tiédir l’eau et y rajouter la levure, laisser au moins 5 minutes, pour qu’elle soit diluée. Dans le bol de votre robot ou dans un saladier, si vous souhaitez le faire à la main, mélanger les farines avec le sel. Faire un puits et rajouter l’eau associée avec la levure. Mélanger le tout, rajouter le miel.

C’est parti pour au moins 5 minutes de pétrissage. Sortir la pâte de la machine. Fariner votre plan de travail et donner une forme à votre pâte. Poser la pâte sur une plaque de cuisson et la couvrir avec un torchon propre.

Préchauffer votre four pendant 5 minutes. Éteindre le four et introduire la plaque de cuisson avec la pâte dessus, recouverte d’un torchon propre. Laisser doubler de volume pendant 1 heure environ.

Fariner le plan de travail à nouveau. Pétrir la pâte pendant une minute avec les mains. Dégonfler et dégazer la pâte. Donner la forme souhaitée, baguette, boule de campagne…À vous de jouer.

A l’aide d’un couteau, faire des incisions, rajouter si vous voulez des flocons d’avoine par dessus ou des graines de votre choix. Laisser reposer à nouveau encore 1 heure.

Sortir le plateau de votre four éteint. Préchauffer le four à 220°c. Faire cuire votre pain pendant 35 minutes environ. En sortant votre pain du four, vous pouvez le tapoter, il doit sonner creux.

À déguster seul, accompagné de fromage ou pour le petit-déjeuner…Vous avez plein de possibilités pour vous régaler.

Faire du pain à la maison, partager, se balader dans la campagne…Profiter et vivre les choses simples de la vie.

Eva.

Gâteau aux dattes et au chocolat

Les fêtes de Pâques et le chocolat sont devenus indissociables pour moi, depuis que j’habite en France. En Espagne, on a beaucoup de desserts typiques pour les fêtes de Pâques mais pas forcément chocolatés. La plupart sont à base d’amandes. Que voulez-vous ? Entre le chocolat et les amandes, j’ai choisi mon camp.

Ce gâteau est né d’une envie irrépressible de chocolat. Les dattes, elles, ont été introduites pour remplacer le sucre et en même temps déculpabiliser. On se sent toujours plus légère quand on annonce que le gâteau est sans sucre.

Alors qu’en vrai, on sait tous que les dattes sont assez riches et caloriques mais elles sont aussi une bonne source de fibres et d’antioxydants. Il faut toujours voir le côté positif !

Retour aux sources pour les fêtes de Pâques. J’ai hâte de me balader dans ces paysages que je connais si bien.

Ingrédients :

  • 4 œufs

  • 5 dattes

  • 100 g de beurre

  • 60 g de farine

  • 60 g de poudre de noisettes ou d’amandes

  • 60 g de pépites de chocolat noir

  • 1 sachet de levure

  • 1 pincée de sel

  • 2 c. à soupe de cacao en poudre sans sucre

Glaçage :

  • 150 de chocolat noir

  • 10 g de beurre

Dans le bol de votre robot ou dans un saladier, mélangez les œufs avec le sucre. Rajoutez les dattes dénoyautées et mixez-les grossièrement. Intégrez le reste des ingrédients et mélangez à nouveau.

Faites cuire pendant environ 25 minutes à 180°c. Sortez le gâteau du four et laissez-le refroidir pendant que vous préparez le glaçage. Dans une petite casserole au bain-marie, faites fondre le chocolat noir avec le beurre. Une fois, le chocolat lisse et brillant, étalez-le sur le gâteau et laissez-le refroidir complètement.

Ce gâteau a eu un franc succès à la maison, j’ai à peine eu le temps de réaliser quelques photos avant qu’il ne soit dévoré.

Et vous, que faites-vous pour les vacances ?

Attention au chocolat ! À consommer avec modération.

Eva.

Cookies chocolat, noisettes et purée d’amandes

Les giboulées de mars ont fait leur apparition. Ces pluies très fortes intermittentes donnent envie de déguster une bonne tasse de thé accompagnée de délicieux cookies.

Cette fois-ci, le chocolat se marie aux noisettes et aux amandes pour plus de gourmandise et de saveur. Ces biscuits se dévorent à toute heure pour le plus grand plaisir des grands et des petits.

Se promener sur les quais de Lisbonne est devenu très agréable et source de détente. Le fleuve Tage traverse la ville pour finir dans l’océan. On sent tout de suite un parfum marin vivifiant, un souffle d’air frais.

Ingrédients :

  • 160 g de farine

  • 60 g de sucre de canne

  • 60 g de sucre de coco ou rapadura

  • 100 g de beurre doux

  • 2 c. à s. de chocolat en poudre non sucré

  • 100 g de chocolat noir concassé

  • 100 g de noisettes

  • 1 c. à s. de levure chimique

  • 1 œuf

  • 2 c. à s. de purée d’amandes

A l’aide d’un robot, hachez grossièrement le chocolat noir et les noisettes. Réservez-les.

Mélangez la farine, le cacao, le sel et la levure. Dans un autre saladier, mélangez l’œuf et le beurre avec les sucres, rajoutez la purée d’amandes et remuez à nouveau. Incorporez ce mélange au précédent. Rajoutez le chocolat et les noisettes puis mélangez le tout à nouveau. Si vous n’avez pas de purée d’amandes, vous pouvez aussi la remplacer par votre pâte à tartiner favorite.

Laissez reposer la pâte trente minutes au réfrigérateur.

Préchauffez votre four à chaleur tournante à 175°c.

Formez des boules de pâte avec vos mains ou à l’aide d’une cuillère et placez-les sur une feuille de papier sulfurisé recouvrant la plaque de cuisson. Enfournez pendant 10 minutes environ.

Dégustez sans modération ! Entre deux averses, une bonne promenade sera parfaite pour éliminer et rester en pleine forme pour attaquer le printemps.

Eva.

Pain aux graines et balade « art déco » dans le quartier Lescure

Ce pain aux graines est une création géniale et originale. J’ai piqué la recette dans le livre « Green Kitchen » et je ne me lasse pas de la réaliser. Accompagné de saumon fumé, de hareng, de légumes de saison, par exemple, il rend un déjeuner parfait.

Avez-vous déjà goûté un pain sans farine ? Cette recette est surprenante, vous vous rendrez compte que l’essayer c’est l’adopter !

Vous pouvez aussi le savourer au petit-déjeuner avec du beurre et votre confiture favorite. Cette recette se réalise très rapidement et elle est faite pour durer. Le pain se conserve jusqu’à une semaine au frais, emballé dans un linge propre bien entendu. Il est également possible d’en congeler une partie sans problème.

J’ai mélangé des graines et des oléagineux. Vous pouvez faire le mélange de votre choix, moins de noix, plus d’amandes, ou bien ne faire qu’à base de graines.

La semaine dernière, je suis allée avec la classe de mon fils dans le quartier Lescure à Bordeaux. Un quartier qui regorge de trésors Art Déco . Munis de notre carnet, nous avons  sillonné les rues à la recherche de méplat, de marquises, d’oculus et bien d’autres choses qui caractérisent les maisons Art Déco des années 30.

Ingrédients :

  • 100 g d’amandes

  • 100 g de noisettes

  • 100 g de graines de sésame

  • 100 g de tournesol

  • 100 g de graines de lin

  • 100 g de graines de courge

  • 1 c. à c. de sel fin

  • 3 c. à s. d’huile d’olive vierge

  • 5 œufs

Préchauffez le four à 180°c.

Placez les oléagineux et les graines dans un saladier, ajoutez le sel, l’huile et les œufs déjà battus. Mélangez bien le tout. Versez la préparation dans un moule et enfournez directement pour environ une heure.

À la sortie du four, laissez complètement refroidir le pain avant de le couper en tranches.

Les oléagineux sont des aliments merveilleux. Ils ont tout pour plaire, ils sont riches en fibres et en antioxydants. Il est conseillé d’en manger une poignée chaque jour. Avec une tranche de ce pain, vous aurez donc votre dose pour la journée.

La visite s’achève au stade « Chaban Delmas » autrefois nommé Lescure, du même nom que le quartier. Un autre bijou de l’Art Déco. Si vous habitez Bordeaux ou si vous êtes de passage, ce quartier et ses jolies maisons Art Déco valent le détour.

                                                                                                                                                                               Eva.

10 manières différentes de fêter la Chandeleur

Cette année, pour fêter la chandeleur, je partage avec vous mes recettes préférées. Normalement, la tradition veut qu’on fête la Chandeleur avec des crêpes. Mais j’ai un penchant pour les pancakes, leur petite pâte moelleuse et gourmande est à savourer dans toutes les versions.

DSC06916

Crêpes absolument tout chocolat 

Ces crêpes feront des heureux chez les amateurs de chocolat.

1-Crêpes Pommes 017

Crêpe aux pommes

Une seule crêpe géante fourrée de délicieuses pommes fondantes. Un régal !

1-Tortitas 041

Pancakes au sirop d’érable

Ma recette classique des pancakes, la plus sage.

Pancakes au lait de coco

Des pancakes tout doux et légers au lait de coco.

Pancakes aux graines de Chia

Ces pancakes vont vous surprendre ! Avec des graines de Chia et de la purée d’amandes, un mélange savoureux et plein d’énergie.

Pancakes exotiques

Si vous avez envie de voyager loin et de quitter la grisaille de l’hiver, ces pancakes vous transporteront loin sans sortir de chez vous.

Pancakes aux épinards

La couleur vert fluo vient des épinards. Ces pancakes se dégustent en version sucrée ou salée, tellement bons !

DSC02358

Pancakes sans gluten

Ma version sans gluten est aussi délicieuse que la classique.

1-141

Pancakes à l’avoine

Plus nourrissants que la version classique, avec des flocons et du lait d’avoine.

1-pancakes pommes 017

Pancakes aux pommes caramélisées

La version miniature de la grande crêpe aux pommes.

Préférez-vous les crêpes ou les pancakes ?

En tout cas, ici vous aurez le choix pour fêter la Chandeleur comme il se doit.

                                                                                                                                                                              Eva  

Le pain perdu qui s’est retrouvé dans un cake aux pommes

Il était une fois un pain perdu qui s’est retrouvé dans un cake aux pommes. Heureusement pour ce pain perdu, il a eu une fin heureuse. Mais ce n’est pas le cas de tous les petits pains. On gaspille malheureusement trop !

Dès que le pain devient un peu dur, il passe vite aux oubliettes. Cette année, je suis décidée à faire plus attention au gaspillage alimentaire.

J’ai la chance d’avoir à proximité une boulangerie avec d’excellents artisans boulangers qui font eux-mêmes le pain et les viennoiseries. Je dis cela parce qu’il existe de plus en plus de « boulangeries » qui trichent. Les vraies boulangeries sont en voie d’extinction.

À chaque fois que je rentre dans ma boulangerie, c’est un plaisir de voir tout ces petits pains réalisés avec différentes farines et céréales. La boulangère s’amuse à leur donner des noms variés comme le « british », le « petit épeautre », le « Charlemagne », etc. À travers la vitre, on peut observer le four et le savoir-faire des boulangers, ils amassent chaque boule de pain comme si elles étaient uniques.

Maintenant lorsque j’achète une baguette, je vois tous les efforts faits pour la réaliser. Dans ma cuisine, j’ai une petite corbeille où je dépose le pain perdu pour le « recycler ».

Que faire avec votre pain quand il devient trop dur ? Évidemment, vous pouvez faire du « pain perdu » mais vous avez aussi la possibilité de faire ce cake aux pommes. Tout simplement en remplaçant la farine par le pain reconverti en chapelure .

Ingrédients :

  • 170 g de pain dur (mélange de différents pains réalisés avec des farines différentes et des graines)

  • 75 g de sucre rapadura

  • 3 œufs

  • 1 yaourt au lait de brebis

  • 100 g de beurre

  • 1 sachet de levure chimique

  • 1 pomme

Commencez par mixer votre pain dur à l’aide de votre robot jusqu’à l’obtention d’une chapelure un peu grossière, ce n’est pas non plus la peine qu’elle soit très fine. Réservez.

Mélangez les œufs et le sucre. Ajoutez ensuite le yaourt et le beurre. Mélangez à nouveau. Intégrez le pain et la levure et mélangez le tout à nouveau. Chemisez un moule avec du papier sulfurisé et versez le mélange.

Coupez la pomme en petits dés et ajoutez-les à la préparation ainsi que les pépites de chocolat.

Enfournez à 180°c pendant 25 minutes environ. Sortez du four et profitez d’un cake moelleux et gourmand.

Accompagné de fromage blanc et d’un peu de compote de pommes maison, c’est juste parfait.

Si vous préférez recycler le pain dans une recette salée, cliquez ici.

Moins de gaspillage pour la nouvelle année, voilà une bonne résolution à prendre en compte. Et vous, que faites-vous avec votre pain de la veille ?

Eva.

Muffins aux flocons d’avoine, pomme, poire et banane

Les dimanches, nous aimons bien prendre le temps de déguster un bon petit-déjeuner. Plutôt que d’aller bruncher dans un café, j’aime bien rester à la maison au chaud et préparer un petit-déjeuner gourmand moi-même.

J’ai imaginé ces muffins aux trois fruits et flocons d’avoine pour pouvoir les dévorer dans notre prochain brunch. Les flocons d’avoine leur donnent un goût et un aspect rustique et les fruits apportent de la douceur.

Ingrédients :

  • 100 g de flocons d’avoine

  • 80 g de farine

  • 50 g de poudre de noisette

  • 1 sachet de levure

  • 2 œufs

  • 1 banane

  • 1 poire

  • 1 pomme

  • 70 g de sucre rapadura

  • 4 c. à s. de purée d’amandes

  • Quelques graines de tournesol et de courge

Mixez les flocons d’avoine grossièrement pour obtenir une poudre proche de la farine. Dans le bol de votre robot ou dans un saladier, mélangez tous les ingrédients secs (farine, poudre de noisette, levure, rapadura).

Rajoutez ensuite les œufs ainsi que la purée d’amandes et la banane écrasée puis remuez de nouveau.

Coupez en petits morceaux la poire et la pomme. Rajoutez au mélange et remuez délicatement. Partagez le mélange entre les caissettes et parsemez de graines de tournesol et de courge.

Faites cuire pendant 25 minutes environ à 160°c dans un four à chaleur tournante.

Ces muffins se conservent très bien pendant quelques jours, ainsi vous pouvez les réaliser la veille pour profiter pleinement de votre petit-déjeuner le lendemain.

Profitez du weekend pour savourer ces muffins et laissez vous envahir par la douceur et la paresse du farniente.

Eva.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...