Eva & Torocoro

Blog de cuisine et coups de coeur

Archive of ‘Restaurants’ category

Un château en ville, une adresse à déguster sans modération

J’ai récemment découvert cette belle adresse bordelaise, en compagnie de Sophie du blog Bordeaux cuisine and co et de Gaëlle de Mon bonheur gourmand. Toutes les trois, nous avons une passion commune, on adore découvrir de nouvelles adresses gourmandes et les partager.

J’ai tout de suite apprécié le concept d’Un Château en ville. Le château de Lentille se trouve à environ 40 minutes de Bordeaux, dans le vignoble bordelais de l’appellation Entre-deux- mers.  Estelle Roumage élabore des vins fruités, dans un vignoble où tout est mis en oeuvre pour respecter la terre et l’environnement.

Pour faire déguster et découvrir ses vins au plus grand nombre, quoi de mieux que de créer une cave – boutique en plein centre ville de Bordeaux.

Il est possible de se déplacer jusqu’au château et d’y admirer les vignes, c’est d’ailleurs une belle idée de sortie.

Cependant, savourer ses vins accompagnés de planches de bons produits à partager sans sortir de Bordeaux, c’est encore mieux lorsqu’on est citadin.

Les planches sont réalisées avec des produits frais, de saison et locaux. Les fromages viennent de la boutique d’affinage « L’héritage de Robert« , les fruits et légumes sont achetés avec soin chez « La Recharge« , à deux pas de la cave.

Le pâté, le foie gras, les rillettes et autres proviennent de la ferme ‘La Gaube » dans les Landes, les cannelés salés et sucrés sont d’Auguste K.

Quand d’excellents produits accompagnent un bon millésime, ce n’est que du bonheur !

Planche Eugène

Il existe quatre planches différentes avec des noms évocateurs : Eugène, Louis, Estelle et la dernière est végétarienne. Tous les goûts sont satisfaits !

Elles sont très généreuses, si vous désirez manger sur place, une planche pour deux est suffisante. Si vous voulez seulement prendre un verre et grignoter, je vous conseille de partager la planche à quatre.

J’y suis allée spécialement pour essayer leur brunch. Ces dernières années, le concept de « Brunch » a explosé à Bordeaux. De nombreuses adresses le font, surtout dans les cafés.

On a commencé par des huîtres Marennes d’Oléron n°3. Elles se marient parfaitement avec le vin blanc du Château Lestrille, qui a des arômes d’agrumes et de pêche blanche.

On a poursuivi avec une assiette généreuse, composée de fromages, de foie-gras, d’houmous à la betterave, de fruits secs et de légumes.

Et on a terminé par un dessert maison (qui varie selon les envies et les saisons) accompagné d’une boisson chaude.

Le brunch est servi les samedis et les dimanches et croyez-moi, ce n’est pas la peine de se lever tôt pour bruncher. Le samedi, vous pouvez le déguster de midi à minuit.

Le dimanche, il est servi de dix heures à seize heures. Avec ces horaires, les codes ont changé, désormais chez « Un château en ville » vous pouvez grignoter à n’importe quelle heure.

Les prix restent très raisonnables. Le verre de vin varie entre 3 et 6 euros. Les planches sont à 20 euros et le brunch à 22 euros. L’accueil est top et j’ai également beaucoup aimé la présentation « vintage ».

Idéalement situé dans la rue Saint James, vous pourrez flâner et y découvrir les boutiques avant ou après votre brunch. Alors, ça vous dit de bruncher ce weekend ?

Eva.

Contrast, l’adresse branchée à Bordeaux pour bruncher tous les jours

Il existe énormément de lieux à Bordeaux où on peut déguster un brunch le samedi ou le dimanche. Mais il n’y en a qu’un seul où on peut bruncher tous les jours ! Cet endroit s’appelle Contrast.

À l’origine de cette brillante idée, Laura et Mamadou. Ils sont les heureux fondateurs de cet établissement. Contrast est aussi une belle histoire de reconversion professionnelle.

Laura travaillait dans la banque et Mamadou était expert-comptable. Contrast est né d’une passion commune pour la cuisine et les voyages.

C’est au retour d’un voyage en Thaïlande en 2016 que l’envie de former une entreprise de restauration ensemble, apparaît comme une évidence. Mamadou s’est forgé une expérience dans la restauration en travaillant en parallèle de ses études et Laura en fin gourmet savait très bien ce qu’elle voulait.

La déco est simple, reposante et élégante, le blanc prédomine pour laisser la place aux plats plein de peps et de couleurs.

Vous pouvez commander un brunch de 9h30 du matin (en fonction des stocks, jusqu’à 14h00 environ) ou bien si vous avez un petit creux, demandez quelque chose à la carte. Les jus de fruits sont faits-maison. Tous les matins des centaines de fruits sont pressés pour vous offrir de la fraîcheur et de la qualité.

Tout est bon et fait-maison chez Contrast. La tartine betterave et saumon mariné est à tomber !

Cependant, ma préférée est sans aucun doute la tartine avocat. Elle est gourmande à souhait et très savoureuse. On la dévore d’abord avec les yeux et ensuite on la mange avec plaisir.

Le smoothie bowl fait partie du brunch et il est vraiment délicieux. Un concentré de vitamines qui nous fait du bien. Mais vous pouvez aussi déguster du açai bowl, du porridge etc. La carte change tous les deux ou trois mois au fil des saisons et des envies. Actuellement, il y a aussi de la soupe pour vous réchauffer et vous réconforter.

Évidemment, les pancakes ne peuvent pas manquer au brunch. Ceux-ci sont extras, moelleux, fondants….Un vrai régal ! Vous pouvez les accompagner de sirop d’érable ou d’une pâte à tartiner maison.

Contrast, une belle adresse bordelaise où on se sent bien. La devise de Laura et Mamadou : servir uniquement ce que eux aimeraient manger. Et ça marche, leur cuisine est créative, fraîche, « healthy » et gourmande servie avec un bon café en plein coeur de Bordeaux, à deux pas de la Cathédrale.

CONTRAST –  40, rue Vital Carles

Lundi à Vendredi  9:30 -18:30 (fermé le jeudi)

Samedi & Dimanche  10:30 – 18:30

Eva.

A Settimana, les saveurs méditerranéennes de la Corse à Bordeaux

L’image contient peut-être : texte

Ça vous dirait de vous échapper quelques jours en Corse ? Goûter à sa gastronomie aux accents méditerranéens, admirer ses paysages époustouflants, vous baigner dans ses eaux cristallines ? Le rêve, n’est-ce pas ? Alors, face à vous deux options, prendre l’avion direction la Corse ou venir sur Bordeaux profiter de la semaine corse. « A Settimana« , c’est l’événement de la rentrée !

Aucun texte alternatif disponible.

Certes, vous n’aurez pas les plages, ni les panoramas mais vous pourrez savourer la gastronomie, écouter les chants corses, rencontrer les producteurs venus spécialement pour vous parler de leurs produits et vous les présenter. Bref, la programmation est tellement riche et conviviale que vous aurez l’impression d’être sur l’Ile de Beauté !

Tout au long de l’année, vous avez déjà l’opportunité de vous évader en Corse sans sortir de Bordeaux grâce à deux belles adresses. A Cantina Comptoir Corse, située dans le bouillonnant quartier Saint Pierre et A Cantina Brasserie Corse qui est située dans le très chic triangle d’or.

Dans A Cantina Comptoir, vous pouvez déguster de délicieux tapas corses, accompagnés de bières artisanales ou apprécier des vins du terroir. Les cépages corses sont surprenants et exceptionnels, le niellucciu (cépage rouge), sciaccarellu, vermentinu (cépage blanc),barbarossa (cépage blanc)…La liste et longue, plus de 30 cépages en tout ! La situation géographique et le climat de l’île sont pour beaucoup dans la richesse de ces vignobles.

À l’étage, il existe aussi un restaurant pour vous régaler les papilles. Une adresse authentique et très généreuse.

A Cantina Brasserie est ouvert midi et soir. La décoration est très élégante et je pense que Napoléon et Joséphine auraient bien aimé déjeuner ici.

Le Chef Jean Chalut-Natal a conçu une carte à l’image de cette île méditerranéenne. Il va régulièrement à la rencontre des producteurs locaux et il rapporte toujours le meilleur de la Corse avec lui dans une belle sélection.

Je vous laisse déguster avec la vue quelques recettes réalisées par le Chef et sa brigade. Un petit échantillon de cette cuisine délicieuse et typique vous attend dans la semaine Corse.

Oeuf poché, velouté de butternut à l’huile de noisette et au Salinu.

Tartare de Mulet Noir de Méditerranée aux agrumes et basilic frais.

Salade de lentilles vertes au Figatellu grillé de Felix Torre.

Beignets de brousse et beignets de courgettes crème aux agrumes.

Le Chef nous a expliqué que la Corse est restée ancrée dans la tradition ancestrale. Les corses ont bien raison de faire perdurer ces méthodes traditionnelles qui reviennent à nouveau au goût du jour.

Côtelettes d’agneau rôties à la nepita, pommi fritti façon Mamo aux herbes du maquis.

Le veau Corse Tigre bio de Jacques Abatucci, potimarron confit et jus confit

Cannelloni au Brocciu et à la menthe fraîche

Tiramisu aux canistrelli et nucciola

Figues rôties au miel Corse et chantilly au Brocciu

Assortiment de fromages corses.

A Settimana, l’événement se déroulera du 1er au 5 novembre. Et c’est déjà la 5éme édition ! En plus de ces deux restaurants que je vous ai cité et dans lesquels vous pouvez vous régaler toute l’année, Il y aura plein d’autres adresses à découvrir et beaucoup de surprises !

Aucun texte alternatif disponible.

Certains événements comme par exemple le cocktail dînatoire sur le Burdigala ou la soirée au Château Larrivet seront payants, les places sont limitées et il en reste peu.

Aucun texte alternatif disponible.

D’autres animations comme le marché de producteurs sur le rooftop du Radisson Blu seront gratuites et ouvertes à tous ! Pour se procurer le programme et avoir plus d’informations sur cette semaine, cliquez ici.

Désormais, vous êtes informés, si vous voulez voyager sans sortir de Bordeaux, ne ratez pas A Settimana. Salvà a data !

Eva.

KURO Espresso Bar, le petit noir avec du coeur

Ces dernières années, Bordeaux est en pleine effervescence. La ville regorge de nouvelles adresses et les cafés d’un nouveau genre ont fait leur apparition.

Il y a de la place pour tout le monde, ainsi les vieux cafés de toujours ont maintenant comme voisins des « coffee shop ». Des cafés, si on veut, un peu plus tendance où on peut savourer un bon capuccino.

Ces « coffee shop » sont plus que des endroits « branchés ». Le café est roi et il est traité comme tel. La qualité est vraiment au top ! Aujourd’hui, je souhaite vous parler de « Kuro Espresso Bar« , un de mes cafés préférés en ville.

Le propriétaire Pascal a appris le métier de Barista au Québec. En revenant en France, son rêve s’est concrétisé avec Kuro, qui veut dire noir en japonais. Et justement, ici le « noir », on le boit de manières très différentes. Capuccino, macchiato, lungo, espresso…à chacun son café.

À midi, Aurélie et Pascal font des sandwichs délicieux et gourmands. Ils réalisent également des tartes salées ainsi que des salades. J’aime bien accompagner mon sandwich d’un café froid avec un soupçon de lait. Pascal est toujours à l’écoute et vous pouvez presque avoir votre café sur mesure.

Ici, tout est fait maison ! Et souvent, je craque pour un financier qui accompagne mon capuccino. Les financiers changent selon l’humeur d’Aurélie et au gré des saisons. En ce moment, je ne me lasse pas des financiers à la figue. Mes enfants eux, adorent les cookies au chocolat et aux noisettes.

Au petit-déjeuner vous pouvez savourer un granola fait-maison, des muffins anglais ou de délicieux scones.

Le café de chez Kuro vient directement du Café Piha, je vous en ai déjà parlé ici. La nouvelle génération de baristas est comme ça, pas de jalousies entre eux, fairplay. Ils recommandent avec plaisir les adresses de leurs camarades.

Et ils ont bien raison, car comme je vous le disais précédemment, il y a de la place pour tout le monde, surtout qu’ils sont tous très différents et avec leur propre caractère. Chacun a son atmosphère et ses spécialités.

Chez Kuro, le duo formé par Pascal et Aurélie fonctionne à merveille. Ils sont amis de longue date et ça se ressent. L’accueil est chaleureux.

Même pour le café, il existe des saisons ! En ce moment, vous pouvez déguster un capuccino à la purée de potiron avec un soupçon de cannelle, c’est à tomber !

Pascal et Aurélie vous attendent à n’importe quelle heure de la journée (selon horaires), vous pouvez y aller prendre votre petit déjeuner, un simple encas, le repas ou un goûter gourmand. Kuro est situé en face du Grand Théâtre, dans une petite ruelle un peu à l’écart. Mais là aussi, le charme opère. Vous êtes en plein centre ville, dans le bruit et l’effervescence de la ville mais dès que vous rentrez chez Kuro, vous êtes dans un oasis de paix.

Kuro Espresso Bar  – 5, rue du Mautrec  – Ouvert du : mardi au vendredi de 8:00 à 18:00 et samedi de 9:00 -à 18:00

Eva.

Garopapilles, une étoile dans l’univers culinaire

Il y a quatre ans, je suis tombée sous le charme de ce restaurant bordelais. Son concept et sa cuisine m’ont plu tout de suite. Un vrai coup de cœur ! Je vous en avais déjà parlé par ici.

Si je vous en parle à nouveau, c’est parce que Garopapilles a gagné une étoile au Michelin. Désormais, il fait partie du firmament étoilé de la haute gastronomie.

Dans ce lieu, vous ne trouverez pas de nappes blanches mais des tables en bois brut qui mettent en valeur la cuisine d’auteur. Tout est simple et authentique. Depuis quatre ans, nous avons suivi l’évolution de ce restaurant hors pair avec bonheur.

Garopapilles est souvent cité dans les magazines dédiés à la gastronomie mais aussi dans les magazines d’actualité. Aujourd’hui, pour y obtenir une table, il est nécessaire de réserver au moins quinze jours à l’avance pour le midi et un bon mois pour le soir.

Autre élément de changement, c’est l’équipe.

Aujourd’hui, c’est une belle brigade qui vous accueille pour vous faire vivre une expérience unique et un voyage culinaire. En cuisine : Geoffrey Languille est le sous-chef, Léa Monin est apprentie, Marc Waldburger s’occupe des cuissons et Benjamin Laurent de la pâtisserie.

La cuisine est ouverte sur la salle et elle reste un lieu d’échanges. Rien à cacher et un véritable savoir-faire apparaît sous vos yeux.

Camille Ceyrat s’occupe de la salle. Si vous y allez, elle vous assurera un bel accueil. Elle est pétillante, souriante et transmet son enthousiasme.

Gaël Morand continue de nous faire découvrir des vins d’exception, débusqués sur le territoire français mais aussi à l’étranger. Je vous conseille vraiment de vous laissez guider par ses accords mets et vins. Ils sont parfaits ! Son palais trouve toujours le vin qui va sublimer le plat. Vous pouvez lui faire confiance les yeux fermés mais les papilles toujours en éveil !

Depuis qu’ils ont acquis une étoile, le concept demeure. Il n’existe pas de carte, vous vous laissez porter par le Chef et son équipe. Le menu change tous les jours au gré des idées et des saisons. La qualité du produit est toujours exceptionnelle. La matière première est choisie avec beaucoup de soin.

Le Chef Tanguy Laviale, toujours créatif, continue de nous procurer des émotions inoubliables. Son talent est inépuisable. Il sait sans aucun doute transmettre à son équipe sa passion pour la cuisine et son savoir-faire. La bonne ambiance qui règne dans la brigade et la qualité des mets témoignent de cette belle transmission. Le Chef reste accessible et à l’écoute de sa clientèle. Un jour, je lui ai demandé comment il pourrait définir Garopapilles. Sa réponse fut : « Un bistro chic, une cuisine amoureuse et gourmande. Le tout, c’est de faire plaisir ». Pari réussi !

Tartare de langoustine et mangue. J’ai adoré cette entrée. Juste sublime !

Je vous donne quelques exemples de plats que vous pourriez déguster à Garopapilles. Mais comme je vous ai déjà dit, le chef change chaque jour les mets selon ses envies et la palette est très riche, je vous laisse donc découvrir sans tout vous dévoiler.

Garopapilles est plus qu’un simple restaurant, c’est une promenade gustative, une expérience des saveurs et un bonheur pour les sens.

Eva.

La Cabane de Raba, un oasis au cœur de la ville

Il y a deux semaines, j’étais invitée à l’inauguration de La Cabane de Raba située dans un domaine classé monument historique depuis 2007.

J’aurais pu vous parler du passé historique de cet endroit qui fut construit au XVIII siècle par l’architecte Victor Louis qui a également construit le Grand Théâtre de Bordeaux. Je pourrais vous raconter que le nom de Raba était celui d’une famille de riches négociants bordelais d’origine portugaise. Et aussi que cet endroit magnifique est niché dans un parc de 1,3 hectares classé. Mais tout cela, vous pouvez le lire sur le site officiel du Domaine de Raba.

Je souhaite plutôt vous parler de La Cabane de Raba, cet endroit éphémère et convivial qui est ouvert tout l’été jusqu’au 30 septembre, du jeudi au dimanche.

J’ai eu un coup foudre pour ce lieu qui a plein d’atouts. Évidemment son emplacement et son parc arboré font de ce site, un lieu unique !

La Cabane de Raba est beaucoup plus qu’un bel endroit. En très peu de temps, elle a réussi à se forger une âme. Cette réussite est le résultat du travail d’une équipe de choc et de charme.

Après l’inauguration, avec mon mari, on avait hâte de faire découvrir cet endroit à nos amis. On a partagé avec eux une excellente bouteille de rosé accompagnée d’une planche apéritive délicieuse : un pâté élaboré au Pays Basque et une charcuterie de très bonne  qualité.

Suivi de chorizo cuit à la plancha, de pluma ibérique et tout ces mets accompagnés d’un excellent vin rouge.

Vous avez la possibilité de jouer entre amis à la pétanque, tout est mis à disposition pour la soirée.

Un autre bonheur de La Cabane, c’est la musique en direct ! La programmation change chaque vendredi. Nous avons pu profiter du talent de Michael Jones lors de l’inauguration de La Cabane. C’était un moment privilégié et vraiment très sympathique.

Ce dernier vendredi, nous avons écouté le groupe Granny Smith qui a fait une prestation de grande qualité. Nous étions aux anges !

La Cabane de Raba, c’est tout un programme. Les jeudis soir, vous pouvez y passer un agréable moment en écoutant du piano. Les vendredis, ce sont  des groupes de musique en direct avec des styles éclectiques. Les samedis, un DJ s’occupe de la musique et le dimanche, La Cabane est ouverte toute la journée pour se détendre en famille.

Des jeux sont  disponibles pour les plus petits ainsi que des activités. Bien sûr, le barbecue est à votre disposition pour amuser les papilles des petits et des grands.

Si vous voulez plus d’information sur ce lieu magique, n’hésitez pas à consulter la page web.  N’oubliez pas que les bonnes choses ont une fin et que la Cabane de Raba ne sera ouverte que le temps d’un été !

Eva.

Café Piha à Bordeaux

Le café Piha à Bordeaux est devenu une de mes adresses préférées et incontournable. Ce coffee shop n’est installé dans la ville que depuis quelques mois seulement. C’est grâce à ses nombreux atouts que les bordelais l’ont rapidement investi et adopté.

Sa déco est superbe, on s’y sent à la fois cosy et ailleurs. On est comme transporté par magie dans un pays lointain, c’est sans doute à cause du grand palmier très accueillant à l’entrée, mais aussi à son toit de paille puis à son nom, Piha. C’est le nom d’une plage magnifique en Nouvelle-Zélande où l’on peut contempler la montagne visible sur le logo du café.

Une autre chose que j’aime dans cet endroit, c’est bien sûr le café. Pour une café addict comme moi, Piha est le paradis. Vous pouvez y déguster un capuccino à tomber mais aussi le café du jour sélectionné avec soin par les baristas. Si vous appréciez le café froid comme moi, n’hésitez pas à tester le cold brew. Ce café est infusé lentement, à température ambiante, tout au long de la nuit, afin d’en extraire de subtils arômes et la douceur naturelle de ses grains. Tout un programme !

Ici, non seulement ils servent du café mais en plus ils procèdent à sa torréfaction sur place.

Tous les jeudis, ils organisent des cupping, cette technique est utilisée afin de comparer les cafés torréfiés par le barista. Il existe plusieurs étapes à suivre, avant de pouvoir déguster tous les cafés qui sont posés sur une table ronde.

J’ai eu la chance d’y assister la dernière fois et j’ai passé un très bon moment. Vous pouvez vous inscrire en appelant le Café directement. Ces petites séances commencent à avoir beaucoup de succès et le propriétaire a décidé que d’ici quelque temps le cupping serait payant afin de récolter de l’argent au bénéfice d’une oeuvre caritative. Une bonne initiative !

Lors de la dégustation, j’ai découvert que j’avais un penchant pour les cafés acidulés d’Amérique centrale. J’ai beaucoup aimé le Costa Rica.

Attention, le Café Piha, c’est aussi une adresse gourmande où vous pouvez accompagner votre café préféré d’un délicieux gâteau.

Mon favori est réalisé avec des pommes de terre et il est simplement parfait !

A l’heure du déjeuner, vous avez le choix entre des sandwichs, des salades…La carte est variée.

Si vous êtes en visite à Bordeaux, le Café Piha est tout proche du Musée d’Aquitaine, dans la rue des Ayres. N’hésitez pas à y faire une halte reposante et gourmande !

Eva.

Balade au fil de la Dordogne

DSC04430

Lors de notre escapade à Sarlat, nous avons loué un canoë pour descendre un bout de la Dordogne. Si un jour vous allez dans cette belle région, je vous conseille de le faire. Pendant les mois d’été, il fait vraiment très chaud et cette balade apporte beaucoup de fraîcheur. C’est aussi l’occasion de profiter de superbes paysages.

DSC04310

Les panoramas sont époustouflants et on peut descendre du canoë à tout moment pour visiter les villages qui longent la rivière : La Roque Gageac, Beynac…

DSC04311DSC04312DSC04314

Des villages qui semblent directement sortis de la roche.

DSC04315DSC04424DSC04426

Se promener dans les ruelles et contempler la Dordogne depuis les hauteurs est un moment inoubliable.

DSC04427

Des lieux insolites et tellement bien conservés qu’on se croirait parfois à l’époque médiévale.

DSC04350DSC04348DSC04345

Et entre chaque village, on a le temps d’observer la nature et le fleuve simplement, c’est une véritable merveille.

DSC04341DSC04316

Des châteaux comme dans les contes des fées sont à découvrir tout au long de votre chemin.

DSC04354

En soirée, nous avons retrouvé avec beaucoup de plaisir, notre adresse préférée dans la région : le restaurant « Le Petit Paris » situé à Daglan. Nous connaissons cette adresse depuis dix ans, sa qualité et son savoir-faire n’ont pas changé. Nous nous régalons toujours autant.

Dordogne 2016

Le confit de canard en nems est juste incroyable. Il existe deux menus. Un dans lequel se trouve cette entrée qui s’appelle « les incontournables du Petit Paris ». Et un autre menu qui change toutes les semaines. J’ai gardé un très beau souvenir de ces nems et j’ai voulu en profiter à nouveau. C’était délicieux comme dans mes souvenirs.

DSC04358

Mon mari a préféré l’autre menu et son entrée était aussi à la hauteur de ses attentes.

DSC04363

DSC04366

Les plats qui ont suivis, étaient parfaits. Des textures et des saveurs si différentes avec de belles alliances qui explosent en bouche.

DSC04367

Ma mousse soufflée « mi-cuit, mi-amer » au chocolat de Saint-Dominique, est un plaisir pour les sens, goûteuse et gourmande.

DSC04368

Les framboises en gratin étaient délicates et exquises. Si vous faites un tour dans la région, je vous invite vraiment à découvrir cette adresse.

DSC04179

Le Périgord est une destination à ne pas manquer. Ici, vous avez tout pour passer quelques jours de rêve : la nature, les beaux villages et la gastronomie gourmande et savoureuse.

Eva.

Mampuku, l’adresse à partager entre amis

DSC01561

Mampuku est le nouveau restaurant de la fameuse équipe du  Miles. Une adresse à ne pas manquer. Vous en repartirez avec le sourire, les papilles éveillées et l’appétit satisfait.

DSC01570

Quand je vous ai parlé de Miles la première fois, je vous ai dit que ces jeunes chefs n’avaient pas fini de nous surprendre et c’est bien le cas ! Les chefs Ota Ayako, Laura Eyrin, Gil Elad et Arnaud Lahaut débordent tellement d’idées et d’inspiration que la création d’une nouvelle adresse devenait incontournable.

Le concept est totalement différent. L’équipe se partage entre les deux restaurants et pas question de rester figé dans un seul endroit. Lors de notre venue, le chef Gil Elad était aux commandes du Mampuku pendant que le chef Arnaud Lahaut était chez Miles.

DSC01586DSC01575

Mampuku est une bonne adresse à partager entre amis. Ici, pas de cuisine gastronomique mais plutôt une adresse inspirée de la « street food » et de leurs différentes origines. Il existe plusieurs formules, nous avons pris la formule à 32 euros où l’on peut choisir entre 4 entrées et 2 plats à partager, plus le dessert.

DSC01580

Vous ferez ici, un voyage culinaire qui vous transportera très loin. Du Japon à l’Israël en passant par Tahiti, vous découvrirez toute une gamme de saveurs et de couleurs inconnues.

DSC01568DSC01582DSC01587

L’épaule marinée et confite au soja à manger à la façon des nems était incroyablement délicieuse !

DSC01564

Place au desserts ! La machine à glace vous attend pour vous préparer vous même votre dessert. Bien sûr la glace est faite maison et les sauces également.

DSC01594

J’ai choisi la glace à la cacahuète, un dessert régressif et addictif !

Mampuku

Pour mes amis, ananas rôti et pomme fumée, un plaisir qu’on n’a pas hésité à partager !

La prochaine fois je compte bien goûter le Börek, une spécialité d’Asie à base de pâte filo, remplie de très bons ingrédients !

Mampuku est la bonne adresse à partager entre amis et sans modération.

Eva.

L’esprit Côté Rue

DSC00626

Côté Rue a ouvert ses portes l’été dernier à Bordeaux et en très peu de temps, il est devenu une adresse incontournable en ville. Ce n’est pas par hasard. Ce restaurant nous a conquis sur tous les plans.

C’est le chef Tanguy Laviale de Garopapilles qui nous a chaleureusement recommandé cette adresse. Je vous ai déjà parlé de ces nouveaux chefs, jeunes et décomplexés, qui ont déjà fait leurs preuves dans de grands restaurants parisiens aux côtés de chefs étoilés et renommés. Ils n’hésitent pas à renoncer à la capitale pour trouver un lieu à taille humaine qui leur ressemble; dans lequel ils peuvent faire une cuisine de qualité et la partager avec le plus grand nombre d’amateurs.

Côté Rue Restaurant

Ici, c’est une carte soignée avec deux entrées, deux plats et deux desserts au choix. C’est très satisfaisant.

DSC00616

Rudy Ballin, le chef de Côté Rue n’a que 24 ans et derrière lui un parcours impressionnant. Il a commencé comme commis à la Maison Blanche des Frères Pourcel à Paris. Il a continué son chemin auprès de chefs étoilés dans des palaces parisiens. Il a aussi travaillé avec Madame Anne-Sophie Pic à Valence et à Paris.

Il quitte finalement la capitale pour la Provence et rejoint un de ses premiers chefs François Martin. Puis, il pose ses bagages à Bordeaux pour créer son propre restaurant. Le chef Rudy Ballin jeune et créatif a déjà une jolie carrière et une belle expérience. C’est vraiment pour moi, un chef talentueux !

DSC00619

Les plats sont beaux à regarder et en bouche, ils font exploser les saveurs. Chaque bouchée développe les sens et le goût.

DSC00622

La carte des vins est exceptionnelle et vous pouvez accorder votre confiance les yeux fermés au sommelier qui vous conseille.

DSC00623

L’œuf de poule déclinaison de carottes était surprenant.

DSC00649

 Entre deux plats, vous pouvez admirer le plafond original et authentique, une merveille !

DSC00618

Le chef Rudy Ballin travaille en parfait harmonie avec Pierre Damien Peurrien, le sous-chef.

DSC00631

Le paleron de bœuf, déclinaison de céleri et rhubarbe, parfumé au poivre de Tasmanie. Je peux vous assurer que chaque ingrédient à sa place dans l’assiette et vous pouvez déguster et découvrir toutes les saveurs.

DSC00627

Mon amie a demandé de la truite qui était également très savoureuse.

DSC00641-002DSC00633

Et pour finir en beauté, quoi de mieux qu’un très beau dessert.

DSC00637

J’apprécie beaucoup les poires pochées à l’hibiscus et à la vanille de Madagascar.

DSC00638

Pour accompagner le café, nous avons eu des mignardises maison.

Si vous avez l’occasion, n’hésitez pas, allez manger Côté Rue ! Cet endroit a vraiment tout pour vous plaire et vous ravir.

Eva.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...