Eva & Torocoro

Blog de cuisine et coups de coeur

Archive of ‘Restaurants’ category

Café Piha à Bordeaux

Le café Piha à Bordeaux est devenu une de mes adresses préférées et incontournable. Ce coffee shop n’est installé dans la ville que depuis quelques mois seulement. C’est grâce à ses nombreux atouts que les bordelais l’ont rapidement investi et adopté.

Sa déco est superbe, on s’y sent à la fois cosy et ailleurs. On est comme transporté par magie dans un pays lointain, c’est sans doute à cause du grand palmier très accueillant à l’entrée, mais aussi à son toit de paille puis à son nom, Piha. C’est le nom d’une plage magnifique en Nouvelle-Zélande où l’on peut contempler la montagne visible sur le logo du café.

Une autre chose que j’aime dans cet endroit, c’est bien sûr le café. Pour une café addict comme moi, Piha est le paradis. Vous pouvez y déguster un capuccino à tomber mais aussi le café du jour sélectionné avec soin par les baristas. Si vous appréciez le café froid comme moi, n’hésitez pas à tester le cold brew. Ce café est infusé lentement, à température ambiante, tout au long de la nuit, afin d’en extraire de subtils arômes et la douceur naturelle de ses grains. Tout un programme !

Ici, non seulement ils servent du café mais en plus ils procèdent à sa torréfaction sur place.

Tous les jeudis, ils organisent des cupping, cette technique est utilisée afin de comparer les cafés torréfiés par le barista. Il existe plusieurs étapes à suivre, avant de pouvoir déguster tous les cafés qui sont posés sur une table ronde.

J’ai eu la chance d’y assister la dernière fois et j’ai passé un très bon moment. Vous pouvez vous inscrire en appelant le Café directement. Ces petites séances commencent à avoir beaucoup de succès et le propriétaire a décidé que d’ici quelque temps le cupping serait payant afin de récolter de l’argent au bénéfice d’une oeuvre caritative. Une bonne initiative !

Lors de la dégustation, j’ai découvert que j’avais un penchant pour les cafés acidulés d’Amérique centrale. J’ai beaucoup aimé le Costa Rica.

Attention, le Café Piha, c’est aussi une adresse gourmande où vous pouvez accompagner votre café préféré d’un délicieux gâteau.

Mon favori est réalisé avec des pommes de terre et il est simplement parfait !

A l’heure du déjeuner, vous avez le choix entre des sandwichs, des salades…La carte est variée.

Si vous êtes en visite à Bordeaux, le Café Piha est tout proche du Musée d’Aquitaine, dans la rue des Ayres. N’hésitez pas à y faire une halte reposante et gourmande !

Eva.

Balade au fil de la Dordogne

DSC04430

Lors de notre escapade à Sarlat, nous avons loué un canoë pour descendre un bout de la Dordogne. Si un jour vous allez dans cette belle région, je vous conseille de le faire. Pendant les mois d’été, il fait vraiment très chaud et cette balade apporte beaucoup de fraîcheur. C’est aussi l’occasion de profiter de superbes paysages.

DSC04310

Les panoramas sont époustouflants et on peut descendre du canoë à tout moment pour visiter les villages qui longent la rivière : La Roque Gageac, Beynac…

DSC04311DSC04312DSC04314

Des villages qui semblent directement sortis de la roche.

DSC04315DSC04424DSC04426

Se promener dans les ruelles et contempler la Dordogne depuis les hauteurs est un moment inoubliable.

DSC04427

Des lieux insolites et tellement bien conservés qu’on se croirait parfois à l’époque médiévale.

DSC04350DSC04348DSC04345

Et entre chaque village, on a le temps d’observer la nature et le fleuve simplement, c’est une véritable merveille.

DSC04341DSC04316

Des châteaux comme dans les contes des fées sont à découvrir tout au long de votre chemin.

DSC04354

En soirée, nous avons retrouvé avec beaucoup de plaisir, notre adresse préférée dans la région : le restaurant « Le Petit Paris » situé à Daglan. Nous connaissons cette adresse depuis dix ans, sa qualité et son savoir-faire n’ont pas changé. Nous nous régalons toujours autant.

Dordogne 2016

Le confit de canard en nems est juste incroyable. Il existe deux menus. Un dans lequel se trouve cette entrée qui s’appelle « les incontournables du Petit Paris ». Et un autre menu qui change toutes les semaines. J’ai gardé un très beau souvenir de ces nems et j’ai voulu en profiter à nouveau. C’était délicieux comme dans mes souvenirs.

DSC04358

Mon mari a préféré l’autre menu et son entrée était aussi à la hauteur de ses attentes.

DSC04363

DSC04366

Les plats qui ont suivis, étaient parfaits. Des textures et des saveurs si différentes avec de belles alliances qui explosent en bouche.

DSC04367

Ma mousse soufflée « mi-cuit, mi-amer » au chocolat de Saint-Dominique, est un plaisir pour les sens, goûteuse et gourmande.

DSC04368

Les framboises en gratin étaient délicates et exquises. Si vous faites un tour dans la région, je vous invite vraiment à découvrir cette adresse.

DSC04179

Le Périgord est une destination à ne pas manquer. Ici, vous avez tout pour passer quelques jours de rêve : la nature, les beaux villages et la gastronomie gourmande et savoureuse.

Eva.

Le Bistrot de l’Imprimerie, une adresse très conviviale !

DSC03736

Le Bistrot de l’Imprimerie est mon dernier coup de cœur à Bordeaux. C’est avant tout un endroit très convivial et plein de charme. J’ai entendu parlé de ce bistrot par des amis qui depuis qu’ils y ont mangé, n’arrêtent pas d’y retourner régulièrement.

DSC03743

Le Bistrot de l’Imprimerie est une affaire de famille. Maxime Machenaud, ancien rugbyman, a sauvé ce bistrot qui était en difficulté. Avec ses associés, tous membres de la même famille, ils ont réussi à transformer ce lieu pour en faire une adresse incontournable dans le quartier.

DSC03738

Il faut dire aussi, que le Chef David Grandclaude est pour beaucoup dans cette réussite. Il nous offre une cuisine généreuse, traditionnelle et inventive. Le rapport qualité-prix y est vraiment intéressant. Le midi, le menu est à 15 euros (entrée, plat et dessert) et le soir le menu passe à 27 euros.  Mon tartare de thon et crevettes était délicieux.

DSC03739

Fred s’est régalé avec un carpaccio de poivrons, ail confit et mozzarella.

DSC03763

La décor est simple mais soignée, on se sent tout de suite bien à l’intérieur.

DSC03761DSC03744

La carte des vins est aussi très bien fournie.

DSC03749

L’onglet de bœuf accompagné de frites maison coupées au couteau, est excellent.

DSC03765DSC03754DSC03760

Pour le dessert, j’ai choisi une charlotte aux abricots très originale et gourmande.

DSC03773

Mais sans doute, la véritable âme de ce bistrot, c’est le gérant qui avec sa bonne humeur et son savoir-faire nous met à l’aise et nous donne envie de revenir très vite.

Eva.

Mampuku, l’adresse à partager entre amis

DSC01561

Mampuku est le nouveau restaurant de la fameuse équipe du  Miles. Une adresse à ne pas manquer. Vous en repartirez avec le sourire, les papilles éveillées et l’appétit satisfait.

DSC01570

Quand je vous ai parlé de Miles la première fois, je vous ai dit que ces jeunes chefs n’avaient pas fini de nous surprendre et c’est bien le cas ! Les chefs Ota Ayako, Laura Eyrin, Gil Elad et Arnaud Lahaut débordent tellement d’idées et d’inspiration que la création d’une nouvelle adresse devenait incontournable.

Le concept est totalement différent. L’équipe se partage entre les deux restaurants et pas question de rester figé dans un seul endroit. Lors de notre venue, le chef Gil Elad était aux commandes du Mampuku pendant que le chef Arnaud Lahaut était chez Miles.

DSC01586DSC01575

Mampuku est une bonne adresse à partager entre amis. Ici, pas de cuisine gastronomique mais plutôt une adresse inspirée de la « street food » et de leurs différentes origines. Il existe plusieurs formules, nous avons pris la formule à 32 euros où l’on peut choisir entre 4 entrées et 2 plats à partager, plus le dessert.

DSC01580

Vous ferez ici, un voyage culinaire qui vous transportera très loin. Du Japon à l’Israël en passant par Tahiti, vous découvrirez toute une gamme de saveurs et de couleurs inconnues.

DSC01568DSC01582DSC01587

L’épaule marinée et confite au soja à manger à la façon des nems était incroyablement délicieuse !

DSC01564

Place au desserts ! La machine à glace vous attend pour vous préparer vous même votre dessert. Bien sûr la glace est faite maison et les sauces également.

DSC01594

J’ai choisi la glace à la cacahuète, un dessert régressif et addictif !

Mampuku

Pour mes amis, ananas rôti et pomme fumée, un plaisir qu’on n’a pas hésité à partager !

La prochaine fois je compte bien goûter le Börek, une spécialité d’Asie à base de pâte filo, remplie de très bons ingrédients !

Mampuku est la bonne adresse à partager entre amis et sans modération.

Eva.

L’esprit Côté Rue

DSC00626

Côté Rue a ouvert ses portes l’été dernier à Bordeaux et en très peu de temps, il est devenu une adresse incontournable en ville. Ce n’est pas par hasard. Ce restaurant nous a conquis sur tous les plans.

C’est le chef Tanguy Laviale de Garopapilles qui nous a chaleureusement recommandé cette adresse. Je vous ai déjà parlé de ces nouveaux chefs, jeunes et décomplexés, qui ont déjà fait leurs preuves dans de grands restaurants parisiens aux côtés de chefs étoilés et renommés. Ils n’hésitent pas à renoncer à la capitale pour trouver un lieu à taille humaine qui leur ressemble; dans lequel ils peuvent faire une cuisine de qualité et la partager avec le plus grand nombre d’amateurs.

Côté Rue Restaurant

Ici, c’est une carte soignée avec deux entrées, deux plats et deux desserts au choix. C’est très satisfaisant.

DSC00616

Rudy Ballin, le chef de Côté Rue n’a que 24 ans et derrière lui un parcours impressionnant. Il a commencé comme commis à la Maison Blanche des Frères Pourcel à Paris. Il a continué son chemin auprès de chefs étoilés dans des palaces parisiens. Il a aussi travaillé avec Madame Anne-Sophie Pic à Valence et à Paris.

Il quitte finalement la capitale pour la Provence et rejoint un de ses premiers chefs François Martin. Puis, il pose ses bagages à Bordeaux pour créer son propre restaurant. Le chef Rudy Ballin jeune et créatif a déjà une jolie carrière et une belle expérience. C’est vraiment pour moi, un chef talentueux !

DSC00619

Les plats sont beaux à regarder et en bouche, ils font exploser les saveurs. Chaque bouchée développe les sens et le goût.

DSC00622

La carte des vins est exceptionnelle et vous pouvez accorder votre confiance les yeux fermés au sommelier qui vous conseille.

DSC00623

L’œuf de poule déclinaison de carottes était surprenant.

DSC00649

 Entre deux plats, vous pouvez admirer le plafond original et authentique, une merveille !

DSC00618

Le chef Rudy Ballin travaille en parfait harmonie avec Pierre Damien Peurrien, le sous-chef.

DSC00631

Le paleron de bœuf, déclinaison de céleri et rhubarbe, parfumé au poivre de Tasmanie. Je peux vous assurer que chaque ingrédient à sa place dans l’assiette et vous pouvez déguster et découvrir toutes les saveurs.

DSC00627

Mon amie a demandé de la truite qui était également très savoureuse.

DSC00641-002DSC00633

Et pour finir en beauté, quoi de mieux qu’un très beau dessert.

DSC00637

J’apprécie beaucoup les poires pochées à l’hibiscus et à la vanille de Madagascar.

DSC00638

Pour accompagner le café, nous avons eu des mignardises maison.

Si vous avez l’occasion, n’hésitez pas, allez manger Côté Rue ! Cet endroit a vraiment tout pour vous plaire et vous ravir.

Eva.

Un dimanche à Rions

DSC08534

Bordeaux est une ville magnifique. Elle est non seulement très belle mais en plus, elle est entourée de vignobles et de villages pittoresques. C’est le cas de Rions. Ce village médiéval se trouve à seulement 30 km de Bordeaux. Il est situé au milieu des vignes, les premières côtes de Bordeaux.

DSC08368DSC08416DSC08365

Le charme opère instantanément, à l’instant même où vous mettez un pied dans ce village.

DSC08373

Avec ces vieilles inscriptions marquées dans la pierre et ses jardins fleuris, vous trouverez un réel plaisir à vous promener dans Rions.

DSC08417

On est venu ici pour visiter, respirer et bien sûr manger !

DSC08382DSC08377DSC08383DSC08378

L’église Saint-Seurin fut construite au XII siècle en style roman, elle est classée au titre des monuments historiques depuis 1908.

DSC08517

Par ici, la fameuse tour du Guet.

DSC08387

DSC08388DSC08396

Les rionais, les habitants de Rions, aiment particulièrement les fleurs et les jardins, partout vous pouvez en découvrir. Au printemps, ce doit être ravissant.

DSC08380

DSC08413DSC08403

Comme je vous disais précédemment, on est aussi venu à Rions pour manger ! Avec des amis, on a voulu fêter l’anniversaire de Fred dans un endroit chaleureux. Une amie, nous a conseillé le restaurant « L’auberge de l’ancienne poste« . Ce lieu, est tout naturellement situé dans l’édifice de l’ancienne poste qui date du XVIII siècle.

DSC08470DSC08477

La salle est magnifique avec la grande cheminée où le chef cuisine toutes ses viandes.

On s’y sent bien tout de suite ! L’odeur dégagée par la cheminée où le chef fait griller ses viandes, la lumière qui rentre par les grandes fenêtres, la décoration soignée, tout y est pour se sentir heureux.

DSC08439

Une belle présentation fait toujours plaisir et en plus si c’est bon, comme c’est le cas ici, c’est tout gagné !

DSC08440

L’entrée que Fred a choisi, est très appétissante.

DSC08444DSC08452

Une bonne viande cuisinée au feu de bois dans la cheminée et des pommes de terre rissolées, on ne pouvait pas espérer mieux pour un repas  dominical.

DSC08428DSC08454

Et voici la tarte tatin revisitée par le chef  !

DSC08458

Ma fille a préféré la crêpe façon grand-mère !

DSC08460

Le repas était très bon et on reviendra sans doute un de ces jours.

DSC08498

Les paysages qui entourent Rions sont époustouflants.

DSC08393

Si vous habitez Bordeaux ou ses alentours, ne manquez pas de faire un petit tour à Rions !

Eva.

El taco del diablo, the California spirit

DSC07148

Tous les mercredis, les enfants finissent l’école à midi. L’occasion parfaite pour découvrir avec eux « El taco del Diablo« . Depuis longtemps déjà, je n’entends que des commentaires très positifs sur ce drôle de camion.

DSC07149

Virginie et Philippe Saint-Jeannet, les propriétaires de ce foodtruck  sont originaires du Sud-Ouest. Dans les années 90, ils ont traversé les États-Unis et ils ont eu un coup de foudre pour Los Angeles où ils se sont installés pendant quelques années.

DSC07178

De retour en France, ils ont décidé d’ouvrir un camion cuisine aux goûts mexicains mais à l’âme californienne.

DSC07181

Depuis, ils ont fait un bon bout de chemin. Ils ont conquis le cœur des bordelais mais aussi le très exigeant guide pour les amateurs de bonne cuisine, Le Fooding.

DSC07175

J’ai eu un coup de cœur pour ces burritos au bœuf mijoté pendant plus de 6 heures. Ils sont succulents.

DSC07164DSC07165

Les tortillas sont faites maison et elles sont délicieuses.

DSC07166

Ma fille a préféré la quesadilla au chorizo très fondante.

DSC07162DSC07170

Les tacos sont à tomber ! On en a demandé un assortiment, c’est ainsi qu’on a pu tout goûter.

DSC07173

L’esprit californien est un peu partout dans ce drôle de camion rouge.

DSC07158

Chaque jour, le camion est garé dans un endroit diffèrent. Cette année, ils ont ouvert un magasin dans le cœur de Bordeaux dans lequel vous pouvez goûter des ceviches et autres mets tout aussi bons.

DSC07169

Si vous voulez un conseil, commandez tout de suite votre dessert avant qu’il ne disparaisse !

DSC07154DSC07183DSC07186

 DSC07187

Je crois que deux nouveaux apprentis sont arrivés dans le camion…

Eva.

La Parra, un restaurant qui a du charme !

DSC00382

Lors de mon dernier voyage en Andalousie, j’ai eu le coup de cœur pour ce restaurant. La Parra est située dans la partie ancienne d’ Almuñecar, adjacente au mur de l’église.

DSC00321

La Parra est une ancienne maison bourgeoise typiquement andalouse. Le nouveau propriétaire a fait une belle rénovation. Il a voulu respecter au maximum la structure de la maison. Tous les sols, les portes et les fenêtres sont d’époque.

DSC00305

Dès la lecture de cette citation à l’entrée de la batisse, on a tout de suite envie de se laisser aller et vivre le présent évidemment !

DSC00304

La Parra est plus qu’un simple restaurant. C’est aussi une ambiance. Dès l’entrée, l’esprit andalou est partout. C’est un petit morceau d’Andalousie à l’état pur et préservé.

DSC00346

Le patio est typique des demeures andalouses. Il relie toute la maison est souvent offre un rafraichissement par le biais d’une petite fontaine ou d’une source d’eau.

DSC00354

DSC00315

Chaque pièce ouvre sur une ambiance différente. La maison n’a pas été décloisonnée et l’on a donc plusieurs salles à manger, ce qui offre une intimité et une quiétude pour profiter du repas.

DSC00368DSC00325

Un délicieux gazpacho pour commencer le repas. C’est toujours un plaisir de déguster un gazpacho bien frais lorsque la chaleur monte à l’extérieur.

DSC00309

DSC00326

La suite se compose de merveilleux calamars » en su tinta » !

DSC00328DSC00331

Le tartare de thon et avocat est fameux , on en redemande…

DSC00377

En ce moment, une exposition de photos est mise en valeur grâce aux murs blancs du site.

DSC00367DSC00370DSC00366

Je suis tombée sous le charme des sols anciens de cette demeure. Tous différents et uniques !

DSC00334

C’est une bonne idée de râper du citron vert dessus !

DSC00376

La culture arabe n’est jamais très loin quand vous êtes dans le cœur de l’Andalousie.

DSC00336

On a poursuivi  notre repas gourmand avec des pommes de terre poêlées aux champignons,  poivrons, œufs et foie-gras. Le tout parsemé de truffe. On n’en a pas laissé une miette !

DSC00374

Je trouve que ce restaurant, est l’endroit idéal pour des repas de famille nombreuse. On peut facilement privatiser une des pièces de la maison.

DSC00311DSC00359

Pour le dessert, « tocino de cielo », un dessert très typique.

DSC00348

Les soirs d’été, vous pouvez siroter un cocktail sur sa grande terrasse et admirer la vue.

DSC00352DSC00357

On a également dégusté un délicieux sorbet de citron fait-maison.

DSC00319

Les anciens propriétaires ont laissé quelques objet et mobiliers d’époque qui apportent une âme au lieu.

DSC00306

C’est sûr, on reviendra bientôt !DSC00341

Qu’attendez-vous pour faire un tour en Andalousie ?

Eva.

La Italiana Café à Almuñecar

DSC00762

Pendant mes vacances à Almuñecar, j’ai passé beaucoup de temps à me balader avec les enfants. De temps à autre, j’avais envie d’avoir de vos nouvelles et je me dirigeais donc vers La Italiana Café qui est ma « base des opérations ». Ils ont le wifi gratuit, ce qui est intéressant mais beaucoup plus encore. Le propriétaire m’a raconté que son arrière grand-père était italien et qu’il a créé la décoration et le nom du lieu en hommage à cet homme.

DSC00583

J’aime bien m’asseoir à cette table pour déguster un café latte ou un café au Nutella. Un vrai délice !

DSC00693

Le propriétaire aime bien les enfants et il a toujours des histoires formidables à raconter. C’est un vrai passionné de culture et d’histoire et il tient son propre blog !

DSC00737

Cette cafeteria est très grande, elle est ouverte tous les jours de la semaine. Non seulement, on peut déguster de fameuses glaces mais aussi des crêpes, des tartes maison et toutes sortes de gâteaux. Venez le soir, vous pouvez vous régaler avec de délicieuses pizzas.

DSC09930

Je n’ai pas eu l’occasion de goûter sa tarte aux nisperos mais je suis sûre qu’elle est très bonne.

DSC00699

J’ai voulu goûter les gâteaux historiques qui proviennent d’une recette millénaire. La « cazuela mohina » d’origine mozarabe et qui date environ de l’année 711. Je n’ai pas encore la recette, peut-être qu’un jour le propriétaire de La Italiana me la donnera… A l’intérieur de ce dessert, il n’y a que des ingrédients nobles comme les amandes, les zestes de citron, la mie de pain, du sirop et différents épices.

DSC00721

La « Torta d’ Al Aju » est une pure merveille que vous ne pouvez trouver qu’ici.

DSC00710

Les enfants et moi, nous nous sommes régalés avec ces desserts incroyables et rares. Le propriétaire de La Italiana a trouvé un livre de recettes anciennes dans une vieille malle. Il a conservé quelques recettes pour qu’elles ne tombent pas dans l’oubli.

DSC00732DSC00739

Almuñecar est située dans un endroit exceptionnel, elle appartient à la Côte Tropicale. Ici, poussent tout types de plantes et de fruits tropicaux comme: la chirimoya, la mangue, les fruits de la passion, la nispola, la guayaba..

DSC09925

Parfois, les enfants viennent ici avec moi pour déguster une glace à la chirimoya, à la mangue ou aux higos chumbos. Tous ces parfums sont artisanaux et réalisés avec des fruits tropicaux qui grandissent dans la région.

Almu iv 227

Si vous voulez ramener des petits cadeaux artisanaux, vous trouverez de délicieuses confitures irrésistibles. Elles sont faites maison.

DSC00733

Elles sont extras et de grande qualité. Composées de beaucoup de fruits et peu de sucre. Rien de mieux pour un petit-déjeuner ensoleillé !

DSC00578

La Italiana aime la culture et on le constate rapidement. Sur les murs, vous pouvez voir des tableaux d’ artistes exposés. On peut les admirer et les acheter. La Italiana s’improvise musée.

DSC00760

Elle est aussi une « bibliothèque ». Il y a des livres dans 9 langues différentes. Vous pouvez même les emprunter à condition que lors de votre prochaine visite, vous rapportiez des livres à votre tour.

DSC00738

Vous avez également des journaux internationaux.

DSC09959

Vous l’aurez compris, j’ai bien choisi ma base d’opérations ! Un endroit où on est la bienvenue à n’importe quelle heure de la journée et dans lequel vous trouvez toujours votre bonheur.

DSC00746

Bien-sûr, on peut emporter ces délicieuses pâtisseries à la maison.

DSC00747

Un instant de gourmandise pour continuer à explorer cet endroit…

DSC00569

La Méditerranée change chaque jour sa teinte de bleu, elle vous offre constamment un tableau diffèrent et le pantone des bleus est à l’infini.

Eva.

Repas en famille à La Herradura

La Herradura 023

Cette plage appartient à la ville d’Almuñecar en Andalousie même si pour y accéder vous avez besoin de sortir de la ville et de prendre la voiture.

La Herradura 124

Je viens dans ce lieu depuis mon enfance. J’aimerais vous dire que depuis rien a changé, mais évidemment rien ne peut rester figé dans le temps. Il y a beaucoup de constructions mais l’endroit n’a pas pour autant perdu son âme et son charme.

La Herradura 026

On aime bien venir ici pour manger au « Chambao de Joaquin », un restaurant où l’on a presque les pieds dans l’eau et où l’on peut goûter aux spécialités de la région avec délectation.

La Herradura 061La Herradura 077La Herradura 031La Herradura 035

La cuisine est à l’air libre.

La Herradura 044

Les sardines se font doucement au feu de bois. Elles sont délicieuses !

La Herradura 039

Les poulpes à la plancha sont quant à eux merveilleux.

La Herradura 038

La paella se cuisine aussi au feu de bois.

La Herradura 054La Herradura 047La Herradura 092

Le chef Joaquin n’est jamais très loin et discute avec ses clients spontanément.

La Herradura 098

La salade tropicale est extra, elle est riche en fruits et en vitamines !

La Herradura 103

C’est un moment de détente pour tout le monde.

La Herradura 110

Cet endroit est un rêve, manger face à la Méditerranée est un instant unique et privilégié !

Eva.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...