Eva & Torocoro

Blog de cuisine et coups de coeur

Archive of ‘Plats Principaux’ category

Raviolis au Foie gras et au Caviar de Neuvic

Tout a commencé quand le producteur de « Caviar de Neuvic » m’a demandé si je pouvais réaliser une recette pour les fêtes, avec son délicieux caviar 100% français. Le défi était alors lancé !

Associer le caviar aux pâtes est une bonne idée. L’accompagner d’une autre star des fêtes comme le foie gras, réveille nos papilles.

Cette recette est inspirée du Chef Tanguy Laviale de Garopapilles à Bordeaux, notre restaurant préféré. On a tenté de reproduire sa recette grâce aux souvenirs que l’on avait de son plat et en fait, le résultat était au-delà de nos espérances.

La pâte des Raviolis :

  • 300 g de farine

  • 3 œufs

  • Sel

  • 1 c. à soupe d’huile d’olive

  • Un peu d’eau si nécessaire

  • Foie gras cru coupé en dès

Bouillon façon « pot au feu » (les quantités sont approximatives) :

  • 1/4 de chou

  • 2 carottes

  • 2 navets

  • 1 panais

  • 1 poireau

  • 2 échalottes

  • 1/2 oignon

  • Un peu de persil, du laurier, du thym et une branche de céleri

  • Sel et Poivre, noix de muscade, 1/2 cube or

  • 3 hauts de cuisse de poulet avec la peau

  • 1 joue de bœuf de préférence ( ou bien jarret ou paleron)

  • 1 os à moelle

  • Clou de Girofle, ciboulette

  • 1 c. à s. de porto

Réalisez d’abord la pâte à raviolis pour pouvoir ensuite la laisser reposer pendant que vous réaliserez le pot-au-feu.

Mélangez la farine et le sel dans un récipient. Formez un puits et cassez-y les œufs. Travaillez la pâte en pétrissant légèrement. Ajoutez de l’eau si nécessaire. La pâte doit rester souple et ferme. Formez une boule et filmez-la. Laissez reposer pendant 30 minutes.

Pendant que la pâte repose, on s’attaque au pot-au-feu. Préparez un pot-au-feu complet pour récupérer une partie du bouillon, ça en vaut la peine. Les raviolis seront bienvenues en entrée ou en plat principal festif. Pour le lendemain des fêtes, vous aurez votre pot-au-feu déjà prêt, il sera encore meilleur et en plus vous n’aurez rien à préparer.

Dans la cocotte, versez un filet d’huile d’olive et faites revenir : l’échalotte, l’oignon et le poireau. Ajoutez le reste des légumes en morceaux. Intégrez les morceaux de viande et l’os à moelle.

À feu vif,  pendant 15 minutes et après réduisez pendant environ une heure. Versez la cuillère de Porto.

Filtrez l’ensemble et gardez l’équivalent d’un fond d’assiette à soupe pour chaque plat.

À présent, vous pouvez vous lancer dans la réalisation des raviolis.

Divisez la pâte en deux. Sur le plan de travail fariné, abaissez les deux morceaux de pâte au rouleau sur 2 mm (si vous n’avez pas de machine à pâtes, servez-vous d’un rouleau à pâtisserie) Déposez les dès de foie gras sur la première bande.

Humidifiez légèrement les espaces vides avec un peu de blanc d’œuf pour coller la deuxième bande, puis posez la deuxième bande par dessus et appuyez fermement pour souder la pâte.

Coupez les raviolis à l’aide d’une roulette à pâtisserie.

Vos raviolis sont maintenant prêts à passer à la casserole. Portez à ébullition une grande casserole d’eau salée et plongez-y les raviolis. Remuez immédiatement pour éviter qu’ils ne collent entre eux. À la reprise de l’ébullition, comptez 3 ou 4 minutes maximum de cuisson pour une cuisson al dente.

Dès à présent, vous pouvez commencer à dresser les assiettes. Dans un plat un peu creux, versez d’abord un peu de bouillon, y ajouter 1 ou 2 raviolis et quelques petits légumes du pot-au-feu pour donner un peu de couleur à votre assiette.

Ajoutez une petite cuillère du caviar de Neuvic par dessus de chaque raviole et dégustez sans attendre.

Ce plat est idéal en entrée pour commencer les festivités.

Eva.

Pancakes à la patate douce

Ces pancakes sont nés de mon amour pour les pancakes et d’un surplus de patates douces. Je me suis dit que les deux devaient bien se marier ensemble et c’est le cas ! Vous obtenez des pancakes bien moelleux, gourmands et savoureux.

Plus nourrissants que les classiques, ils sont adaptés pour un repas. Vous pouvez les garnir en fonction de vos envies et de votre faim.

Ingrédients :

  • 2 ou 3 patates douces (80 g pour la pâte à pancake et le reste pour accompagner le plat)

  • 2 œufs

  • 80 g de fromage blanc de brebis

  • 1 sachet de levure

  • 20 cl de lait

  • 100 g de farine semi-complète

  • 50 g de flocons d’avoine

  • 1 c. à s. de sucre Rapadura ou autre

  • 1 pincée de sel

Garniture pour la version salée :

  • 1 chou frisé

  • Quelques châtaignes déjà cuites

  • Des œufs

  • Le reste de la patate douce

Préchauffez le four à 200°c en chaleur tournante.

Lavez et épluchez les patates douces.

Découpez-les en éventail. Pour les découper sans séparer les lamelles complétement, posez deux baguettes chinoises sur la table et calez une patate entre les deux baguettes. Coupez des lamelles de 2 à 3 mm d’épaisseur jusqu’au bord plat des baguettes.

Parsemez de fleur de sel. Versez un petit filet d’huile d’olive et enfournez pour environ une heure au four traditionnel. 35 minutes environ suffisent.

À la sortie du four, prenez la moitié d’une patate douce (environ 80 g). Déposez-la dans le bol de votre robot et incorporez-la au reste des ingrédients (œufs, fromage blanc, flocons d’avoine, sucre, farine, lait, levure). Mélangez jusqu’à ce que la préparation soit homogène et épaisse, sans aucun grumeau.

Faites reposer la pâte pendant que vous faites l’accompagnement. Lavez et coupez en lamelles le chou. Dans une grande poêle, ajoutez un filet d’huile d’olive et faites revenir le chou jusqu’à ce qu’il soit tendre, insérez les châtaignes coupées en morceaux. Réservez.

Revenons aux pancakes, faites-les cuire dans une poêle anti-adhésive, à température modérée. Versez une cuillère à soupe par pancake.

Inutile de rajouter du beurre dans la poêle.

Retournez les pancakes dès que des petites bulles se forment à la surface. J’en ai fait deux par personne. Une fois que les pancakes sont cuits, vous pouvez faire les œufs à la poêle.

Dressez les assiettes, d’abord les pancakes, puis le mélange de chou, l’œuf et partagez le reste de la patate douce. Idéal pour un brunch.

Sachez que la version sucrée est aussi délicieuse. Une fois que vos pancakes sont cuits, versez un filet de sirop d’érable et quelques copeaux de chocolat noir.

Eva.

Muffins au chou frisé et à la pomme

J’ai trouvé cette recette entre les pages d’un magazine. Elle tombait très bien car je revenais du marché et je disposais de presque tous les ingrédients sous la main. Parfois, il nous manque un élément et on ruse pour le remplacer.

Eve Cardi, l’auteure de la recette, proposait de la cébette (une herbe proche de la ciboulette), je n’en avais pas mais je venais d’acheter de la roquette. En fait, cette dernière se marie très bien avec le reste des ingrédients.

J’ai utilisé quelques fleurs de brocoli mais vraiment très peu, c’est pour cela qu’il est un ingrédient optionnel pour moi.

J’ai choisi de grands moules à muffins. J’ai ainsi pu en réaliser six, plus trois financiers. Cependant, vous pouvez également mettre le mélange dans des moules plus petits et ainsi fabriquer au moins douze muffins. Vous pouvez les arroser avec un peu de sirop d’érable quand ils sont encore tièdes, pour encore plus de gourmandise. Lors d’un brunch ou un apéro dinatoire feront sensation.

Ingrédients :

  • 4 à 6 feuilles de chou frisé

  • 1 pomme

  • 150 g d’épinards environ

  • Quelques feuilles de roquette (ou une herbe telle que la ciboulette ou la cébette …)

  • Quelques fleurs de brocoli (optionnelles)

  • 1 c. à. soupe de moutarde à l’ancienne

  • 1 c. à s. de sirop d’érable

  • 100 g de farine de blé

  • 40 g de flocons d’avoine

  • 1/2 sachet de levure

  • 2 œufs

  • 80 g de beurre fondu

  • Quelques graines de courge et de tournesol

Faites blanchir les feuilles de chou pendant cinq minutes dans de l’eau bouillante. Égouttez-les et passez-les sous l’eau froide. Coupez-les en fines lamelles après en avoir retiré la nervure centrale.

Pelez la pomme et taillez-la en dés. Rincez, séchez et coupez les épinards. Emincez les feuilles de roquette. Versez un filet d’huile d’olive dans une poêle. Faites-y cuire à feu moyen la roquette, le chou, le brocoli, les dés de pomme en remuant bien sûr. Quand les dés de pommes sont tendres, ajoutez les épinards puis versez la moutarde et le sirop d’érable. Retirez du feu quand les épinards sont fondus.

Préchauffez le four à 180°C.

Dans un saladier, mélangez la farine, les flocons d’avoine, la levure et les œufs. Incorporez le beurre fondu, puis y associer petit à petit le contenu de la poêle.

Versez délicatement la pâte dans des caissettes à muffins. Parsemez les graines dessus et placez au four entre 15 et 20 minutes environ.

Ces muffins sont parfaits pour un brunch ou pour un déjeuner frugal, accompagnés d’une belle salade. En tout cas, ces muffins nous ont conquis, qu’attendez-vous pour les réaliser à votre tour ? Ils sont gourmands et réalisés avec de bons légumes de saison.

Eva.

Tout est bon dans les carottes !

Tout est bon dans les carottes ! On sait déjà que les carottes sont un atout en cuisine. Elles ont plein de propriétés bénéfiques pour la santé. En effet, elles sont riches en vitamines et minéraux (calcium, magnésium, potassium et fer). Elles possèdent aussi des fibres, sont anti-inflammatoires et anti-oxydantes.

Les carottes sont utiles à la préparation de nos soupes, de nos salades, de nos smoothies et même pour la réalisation de nos gâteaux. Pourtant, on utilise moins souvent voire pas du tout, les fanes de carottes. C’est en partie la faute aux grandes surfaces qui vendent la plupart du temps les carottes dépourvues de leurs fanes. Grosse erreur !

C’est bien dommage, parce que les fanes ont plein d’atouts nutritionnels. Sources de vitamines, de minéraux et de protéines, elles améliorent la santé osseuse et musculaire, ainsi que la vue. De plus, elles sont réputées anticancéreuses. Autant dire, qu’on est en train de jeter un aliment aussi riche et intéressant que les carottes elles-mêmes.

Les fanes peuvent être utilisées de façons différentes, en soupe, en pesto ou en salade.

Avec une botte de carottes, j’ai pu réaliser trois recettes différentes. J’ai divisé les fanes, une moitié pour préparer le pesto et l’autre pour faire une vinaigrette. Le pesto est idéal pour accompagner des pâtes et la vinaigrette pour assaisonner une salade ou des carottes au four.

Spaghettis aux fanes de carottes (4 pers) :

  • 400 g de spaghettis

Pesto de fanes de carottes :

  • 90 g de fanes de carottes

  • Persil et ciboulette

  • Le jus d’un citron

  • 50 g de parmesan

  • 50 g de pignons de pin (ou noisettes ou amandes)

  • 4 ou 5 c. à soupe d’huile d’olive

  • 1 gousse d’ail

Remplissez une grande casserole d’eau. Faites bouillir et salez l’eau. Ajoutez les pâtes et faites cuire comme indiqué sur le paquet.

Pendant que les pâtes sont en train de cuire, réalisez le pesto.

Versez tous les ingrédients dans le bol de votre robot et mélangez. Le pesto est bon pour être intégré à vos pâtes, vos salades ou même étalé sur vos tartines. Vous pouvez conserver le pesto quelques jours dans un bocal au réfrigérateur. Les quantités sont approximatives. Chacun peut doser chaque ingrédient en fonction de son goût pour le pesto.

Une fois les spaghettis cuits « al dente », mélangez-les au pesto et versez à nouveau un filet d’huile d’olive dessus. Votre plat est prêt à déguster.

Vinaigrette aux fanes de carottes :

  • 90 g de fanes de carottes (déjà mixées)

  • 3 c. à s. de vinaigre

  • 3 c. à s. d’huile d’olive

  • 3. c. à s. d’huile de colza

  • 1 c. à c. de moutarde

  • Sel et poivre

Ma salade est composée de feuilles de chêne et de mizuna (deux variétés de salade différentes), quelques noix, une pomme, des graines de courge et de tournesol.

Carottes au four :

  • 1 botte de carottes biologiques

  • Quelques noisettes concassées

  • Quelques cuillères de vinaigrette aux fanes de carottes

  • Fleur de sel

Nettoyez les carottes à l’aide d’une petite brosse pour retirer la terre (pas la peine de les éplucher, puisque tout est bon dans la carotte). Dans un saladier, versez la vinaigrette aux fanes, plongez les carottes dedans et mélangez bien pour que chaque carotte soit imbibée de cette préparation.

Disposez sur un plateau allant au four. Concassez les noisettes et parsemez-les dessus.  Salez et rajoutez la vinaigrette aux fanes. Enfournez à 200°c pendant 30 minutes environ.

Une fois sorties du four, disposez-les dans un plat et rajoutez-y une cuillère à soupe de vinaigrette aux fanes. Elles sont fondantes et le mélange des fanes et des noisettes donnent un goût véritablement automnal.

Cette recette de poulet au citron et aux fanes de carottes, est aussi une idée gourmande pour profiter des vos fanes.

J’espère que ces petites suggestions vous ont plu et sachez qu’on peut faire de même avec les fanes de radis.

Eva.

Courgettes rondes farcies véganes

C’est la première fois que je fais des courgettes farcies et je dois dire que mon fils et moi, nous nous sommes bien amusés.

C’est une recette facile à réaliser et pour faire la farce, place à l’imagination ! Avec les légumes de saison, on arrive toujours à faire de bonnes combinaisons.

Cette recette végane remplie bien les estomacs les plus affamés, pas besoin de rajouter de viande.

Ingrédients :

  • 4 courgettes rondes

  • 200 g de riz tricolore

  • 200 g de fèves

  • 100 g d’haricots beurre

  • Les tiges et feuilles de betteraves

  • 3 oignons nouveaux et leurs tiges

  • 250 g de fromage de brebis frais

Dans une petite casserole, faites cuire le riz dans de l’eau bouillante selon les indications fournies sur le sachet. Préparez également la cuisson des haricots à la vapeur. Réservez.

Coupez le chapeau des courgettes et évidez-les à l’aide d’une cuillère. Gardez la chair des courgettes.

Découpez en petits morceaux les oignons nouveaux avec leurs tiges et les feuilles de betteraves.

Dans une grande poêle, versez un filet d’huile d’olive. ajoutez les oignons nouveaux, les tiges et les feuilles des betteraves puis les fèves ainsi que la chair des courgettes (bien essorée).

Laissez cuire quelques minutes. Introduisez les haricots beurre et le riz. Continuez la cuisson quelques minutes. Hors du feu, intégrez le fromage de brebis et mélangez le tout. Salez et poivrez.

Remplissez les courgettes avec la farce et enfournez à 200°c pour 35 minutes environ.

Un autre été se dessine à l’horizon, en terme de voyages, cette saison reste très incertaine mais une chose est sûre, où qu’on aille, on continuera à essayer de nouvelles recettes et se régaler avec les fruits et légumes de saison.

Eva.

Poulet au citron

Voici un plat que j’adore cuisiner avec ma fille. Il est si simple à réaliser et si bon. Ma fille sait le faire maintenant les yeux fermés et cela me rend très fière.

Je me dis qu’apprendre à cuisiner à nos enfants est en fait notre devoir de parents. Quand ils voleront de leurs propres ailes, ils sauront faire davantage que la cuisson des pâtes. Avec le confinement, on a tous du temps pour cuisiner ensemble.

Parfois, il me manque des ingrédients pour réaliser les recettes, dans ces cas-là pas de panique, il est toujours possible de trouver des astuces, c’est d’ailleurs essentiel avec le confinement actuel.

Récemment, je n’avais pas de persil, j’ai opté pour des fanes de carottes et c’était excellent. Depuis, j’utilise beaucoup les fanes de carottes et j’apprends à les cuisiner de différentes manières.

Ingrédients :

  • 6 blancs de poulet

  • 2 ou 3 c. à soupe d’huile d’olive

  • 6 gousses d’ail

  • 2 citrons (coupés en rondelles)

  • 6 petits dès de beurre

  • Du persil, des fanes de carottes, du basilic (tout ou ce que vous avez à votre disposition)

  • Quelques petits morceaux de feta ou fromage de chèvre (optionnel)

Sauce :

  • Persil ou fanes de carottes à nouveau

  • 1 c. à soupe de vinaigre de cidre

  • Huile d’olive

  • Olives vertes ou câpres

  • Recoupez les ails confits et les citrons du plat

Étalez le poulet sur une plaque allant au four. Salez, poivrez, versez de l’huile d’olive. Coupez une gousse d’ail en petits morceaux et les déposez sur le poulet. Mélangez bien le tout et disposez le poulet sur la plaque. Ajoutez le reste d’ail en chemise et positionnez les tranches de citron.

Parsemez avec quelques brins de persil ou de fanes de carottes. Déposez un peu de beurre sur chaque blanc de poulet.

Enfournez à 200°c  pendant 25 minutes.

Une fois le poulet sorti du four, hachez les gousses d’ail confit et la moitié des tranches de citron. Coupez-les finement. Dans un bol, disposez quelques brins de persil ou de fanes de carottes, y ajoutez le mélange précédent plus le vinaigre, l’huile d’olive et quelques olives ou des câpres.

Versez cette délicieuse sauce sur votre poulet. Rajoutez les petits morceaux de feta ou un autre fromage.Vous pouvez l’accompagner de riz si vous le souhaitez.

Eva.

Salade de topinambours et légumes d’hiver mi-cuits

Une nouvelle année commence et le temps passe trop vite ! On dirait que c’était hier que j’ai commencé à bloguer. Mon premier post date du 9 avril 2013, la première recette était celle des « Cupcakes à la carotte et au sirop d’érable« .

Celles et ceux qui me suivent depuis mes débuts ont vu au fil des années, une petite évolution ou même une révolution. À mes débuts, il y avait un peu de tout, couture, bricolage, voyages entre autres, petit à petit la cuisine a pris presque toute la place, comme une évidence.

On peut dire que j’ai appris à cuisiner avec le blog et avec vous. Mes goûts se sont modifiés avec les années, moins de sucre, plus de légumes, moins de viandes, plus de légumineuses…

J’ai aussi réappris les saisons grâce au blog. J’apprécie de manger des tomates en été et des choux en hiver. S’adapter aux saisons, c’est une chance de découvrir et de redécouvrir des légumes presque oubliés, comme les topinambours.

C’est justement avec les topinambours comme base que je crée cette recette pour revenir au blog, depuis presque un mois d’absence.

Parfois, je n’ai pas trop de temps, parfois c’est même une question d’inspiration ou de doutes mais l’envie de continuer avec vous emporte tout.

Voici donc ma petite salade, un mélange de légumes crus et cuits, deux textures différentes qui croquent ou fondent en bouche.

Les photos ont été prises, il y a quelques jours en Espagne, dans la province de Zamora que j’affectionne tant. J’ai tellement déconnecté ces jours-ci, que je n’ai même pas pris mon appareil photo, une première pour moi.

Heureusement que mon frère avait son téléphone pour immortaliser la nature qui était magnifique. Certaines photos sont à lui et d’autres à moi. Normalement, je n’ai publié que mes photos mais les siennes sont tellement belles que je n’ai pas pu résister à lui piquer quelques clichés.

Ingrédients :

  • 300 g de topinambours

  • 1 petite betterave

  • Quelques tranches de magret séché ou de jambon Serrano

  • 100 g de mesclun (mélange de pousses et de feuilles)

  • Quelques radis rouges ou 1 radis noir

  • 2 carottes (rouge et jaune)

  • 100 g de choux blanc et rouge

  • Noix

  • Vinaigrette (1 c. à c. de tahin, 1 c. à c. de moutarde, 2 c. à s. de vinaigre blanc, 2 c. à s. d’huile de colza, 2 c. à s. d’huile d’olive, sel et poivre)

Épluchez les topinambours, plongez-lez dans une casserole d’eau froide salée, portez à ébullition et faites cuire entre 20 et 30 minutes selon leur taille. Une fois que l’eau est déjà en ébullition, plongez les deux choux avec les topinambours.

Testez la cuisson en plantant la pointe d’une fourchette dans la chair des topinambours et des choux. Égouttez-les, laissez-les tiédir, puis coupez-les en tranches. Réservez. Coupez en lamelles les choux.

À l’aide d’une mandoline, tranchez les radis, les carottes et la betterave crue. Coupez des tranches fines de magret.

Dans un grand plat, disposez une couche de mesclun, puis des tranches de topinambour. Disposez le reste des ingrédients à votre guise. Arrosez le tout avec la vinaigrette.

Vous pouvez aussi accompagner cette salade d’un œuf au plat pour la compléter un peu plus.

J’en profite pour vous souhaiter une belle année 2020 et j’espère continuer encore quelques temps sur la toile avec vous.

Eva.

Petit mélange de la rentrée

Comme d’habitude, le mois de septembre est marqué par la rentrée. Après une semaine de reprise, les vacances semblent être déjà loin, comme un vague souvenir.

C’est donc le moment de reprendre de bonnes attitudes, on se remet à manger à des heures plus fixes et plus sainement.

Voici une recette simple à réaliser et qui est assez complète, bien sûr avec des légumes de saison, mais cette fois-ci passés au four.

Cet été, on a découvert le Lot et l’Aveyron. Les deux régions ont toutes les deux des villages plus beaux les uns que les autres. Les photos sont prises à Villeneuve d’Aveyron. Le jour du marché, tout le village est au rendez-vous sur la grande place.

Mon inspiration pour cette recette, vient des antipasti, fameuse entrée italienne. Normalement, elle est composée de beaucoup de légumes et souvent cuits au four.

Ingrédients :

  • Mélange de 5 céréales (épeautre,orge, riz long complet, blé Khorasan, avoine) En général, il existe des sachets tout prêts avec ce mélange de 5 céréales. Sinon, cette salade est aussi délicieuse avec du boulgour ou des petites pâtes

  • 1 poivron rouge, jaune et vert

  • 1 aubergine

  • 3 ou 4 gousses d’ail

  • Des tomates cerises

  • 2 ou 3 c. à c. de câpres

  • Feta

  • Quelques feuilles de basilic

  • Huile d’olive

  • 1 c. à s. de vinaigre balsamique

Lavez et rincez tous les légumes. Coupez en dés les aubergines et les poivrons. Coupez les tomates en deux.

Placez les légumes dans un plat allant au four. Ajoutez les gousses d’ail en chemise. Salez et arrosez généreusement d’un filet d’huile d’olive.

Enfournez à 200°c pendant 30 minutes. Passé ce temps, sortez les tomates du four et continuez la cuisson des autres légumes 5 ou 10 minutes supplémentaires.

Pendant ce temps, faites cuire les céréales dans de l’eau bouillante et salée, environ 10 minutes. Rincez à l’eau froide et réservez.

Dans un saladier, mélangez les céréales avec les légumes. Ciselez les feuilles de basilic, ajoutez les câpres et la feta coupée en petits morceaux.

Si vous avez du parmesan, n’hésitez pas à en mettre quelques copeaux. Arrosez avec du vinaigre balsamique et de nouveau avec un bon filet d’huile d’olive.

Je l’ai accompagné de coppa pour accentuer sa saveur italienne, vous pouvez aussi le servir avec un œuf au plat.

Bonne rentrée à tous ! Et n’oubliez pas que le mois de septembre peut également venir chargé de bonnes surprises.

Eva.

Pancakes aux courgettes et à l’oseille

Samedi dernier au marché, j’ai découvert un nouveau légume, l’arroche. C’est une plante potagère qui porte plusieurs surnoms, la belle dame, le chou d’amour, l’épinard géant, le faux épinard entre autres.

Elle n’est nouvelle que pour moi, parce qu’en fait c’est un de ces légumes anciens et oubliés qui revient au goût du jour grâce aux maraîchers passionnés.

Elle se consomme comme les épinards. Les jeunes pousses peuvent se consommer en salade et les grandes feuilles cuites. Le goût est acidulé et nous avons beaucoup apprécié.

C’est un légume qui a du peps et qui se marie très bien avec d’autres légumes, comme la courgette par exemple.

C’est ainsi que ma recette est née, d’un mariage heureux entre un légume oublié et une des stars du printemps, la courgette.

Ce que j’apprécie beaucoup à Bordeaux au printemps, ce sont les terrasses. Il en existe partout et pour tous les goûts. Elles sont toujours pleines à craquer !

C’est un plaisir de se balader en ville en fin d’après-midi, la température est agréable pour prendre un verre en terrasse et refaire le monde avec ses amis.

Pancakes :

Ingrédients :

  • 150 g de farine

  • 1/2 c. à café de sel

  • 50 g de beurre (si vous avez du beurre demi-sel, inutile de rajouter du sel)

  • 1 c. à s. de sucre

  • 200 g de lait

  • 2 œufs

  • 10 g de levure chimique

 

  • 3 ou 4 petites courgettes jaunes et vertes

  • 1 botte d’arroche (goût proche des épinards) ou d’oseille (goût acidulé)

  • 3 aillets

Pour l’houmous, la recette est par ici.

Pour la petite salade :

  • Tomates

  • Feta

  • Courgettes

La sauce aux câpres :

  • 2 œufs durs

  • 3 c. à s. de câpres

  • 2 c. à c. de moutarde

  • 2 c. à s. de vinaigre de cidre

  • 2 c. à s. d’huile de colza

  • 2 c. à s. d’huile d’olive

  • Sel et poivre

Commencez par les pancakes. Déposez tous les ingrédients dans le bol d’un mixeur et mélangez jusqu’à ce que la préparation soit homogène et épaisse, sans aucun grumeau. Laissez la pâte reposer pendant que vous réalisez le reste de la recette.

Épluchez et coupez les courgettes en rondelles. Lavez et rincez l’arroche. Coupez en petits morceaux les aillets.

Dans une poêle, faites revenir les aillets avec un filet d’huile d’olive, rajoutez ensuite les courgettes et les feuilles d’arroche. Remuez de temps en temps et laissez cuire pendant 5 minutes environ. Salez et poivrez puis réservez.

Réalisez ensuite votre petite salade. Coupez quelques tomates en petits morceaux, quelques morceaux de feta et des tranches de courgettes crues.

Préparez la vinaigrette, faites cuire les œufs en premier. Dans un bol, versez tous les ingrédients de la sauce. Coupez les œufs en petits morceaux et rajoutez-les à la sauce.

Maintenant, que vous avez tous les ingrédients « en attente », vous pouvez réaliser les pancakes.

Faites cuire dans une poêle anti-adhésive, à température modérée. Versez deux ou trois cuillères à soupe par pancake. Cette fois-ci, j’ai souhaité réaliser des pancakes assez grands.

Inutile de rajouter du beurre dans la poêle. Retournez les pancakes dès que des petites bulles se forment à la surface.

Une fois les pancakes cuits, disposez deux pancakes par assiette. Ajoutez dessus le mélange de courgettes et d’arroche. Placez sur le côté la petite salade avec la sauce aux câpres, et à côté, l’houmous.

Nous avons mangé ces pancakes un soir mais ils sont tout aussi bon pour un brunch.

Une fois de plus, aller au marché et manger des légumes de saison n’a que du positif  !

Eva.

Tarte rose au chou kale

Le marché du samedi reste pour moi une véritable source d’inspiration. J’achète souvent chez le même producteur qui privilégie les légumes de saison.

C’est ainsi qu’à chaque fois, j’ai l’impression de redécouvrir des légumes oubliés ou des nouveautés. Exit la salade verte classique, au marché je peux trouver de la mâche, du cresson, du mesclun…Diverses variétés qui ravissent notre assiette.

Le producteur chez qui j’achète a souvent des betteraves déjà cuites. Un vrai gain de temps. J’en ai pris deux et c’est comme ça qu’est née cette tarte rose et verte.

Quand j’ai vu la couleur de ma tarte sortie du four, j’ai pensé tout de suite à Venise et ses couleurs un peu fanées. Ma tarte a la couleur « rose vénitien ». La beauté est partout dans cette ville et je suis prête à y retourner !

Ingrédients :

Pour la pâte :

  • 200 g de farine

  • 100 g de beurre

  • 1 pincée de sel

  • 1/2 betterave déjà cuite

  • eau

Pour la garniture :

  • 1  et 1/2 betterave

  • 1 poignée de chou kale (Je mélange deux variétés de chou kale)

  • 250 g de ricotta

  • 4 œufs

  • 1 c. à s. de tahin

  • 1 c. à s. de crème liquide

Préparez la pâte : dans le bol d’un robot, déposez la farine, la moitié de la betterave, le beurre coupé en morceaux et rajoutez 4 ou 5 cuil. à soupe d’eau. Mélangez par petits à coups jusqu’à l’obtention d’une pâte lisse. Roulez-la en boule et placez-la au frais 30 minutes.

Dans une poêle, versez un filet d’huile d’olive et faites revenir les feuilles de kale coupées en morceaux. Remuez de temps en temps pendant 5 minutes, jusqu’à ce que les feuilles soient tendres. Réservez.

Battez les œufs et rajoutez la ricotta ou un autre fromage de votre choix, salez, poivrez et continuez de battre jusqu’à l’obtention d’une crème lisse.

Étalez la pâte dans un moule à tarte, piquez-la de plusieurs coups de fourchette.

Coupez la betterave en fines tranches. Étalez le mélange de tahin avec la crème liquide à l’aide d’une cuillère sur toute la tarte. Déposez les tranches de betterave.

Répartissez le kale. Versez la préparation au fromage dessus. Rajoutez quelques copeaux de parmesan. Repliez les bords de la pâte vers le centre.

Faites cuire la tarte à 180°c pendant 30 minutes environ.

Pour accompagner cette tarte rose, j’ai préparé une salade verte. J’ai rajouté une pomme et une orange. Vous avez là votre repas de midi prêt à être dégusté.

Savourez cette tarte en terrasse accompagnée d’un Spritz, comme à Venise. Une bonne manière de voir la vie en rose !

Eva.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...