Eva & Torocoro

Blog de cuisine et coups de coeur

Flan aux fraises et une promenade au Canon

Chaque printemps, c’est avec le même plaisir que j’accueille l’arrivée des fraises sur les étals du marché. J’ai toujours envie d’en profiter car la saison me parait bien trop courte.

Personnellement, je les aime beaucoup avec du fromage blanc, un filet de sirop d’érable et un peu de granola maison. Cependant, il existe tellement de merveilleuses façons de nous régaler avec ces fruits rouges. Un livre de recettes entier pourrait leur être consacré.

Le Canon est un village du Bassin d’Arcachon que j’affectionne particulièrement. Nous y allons souvent, par tout les temps et à n’importe quelle période de l’année. À chaque fois, nous sommes charmés. L’endroit est toujours magnifique !

Ingrédients :

  • 40 cl de lait entier

  • 3 œufs

  • 1 bâton de vanille

  • 100 g de farine

  • 15 g de beurre

  • 90 g de sucre de canne

  • 250 g de fraises environ

Préchauffez le four à 200°c.

Versez le lait dans une casserole et chauffez doucement jusqu’à ce que le lait soit tiède.

Lavez et coupez en deux les fraises dans leur longueur. Réservez-les.

Dans un bol, mélangez le sucre en poudre avec les graines de vanille. Ajoutez les œufs. Fouettez pour obtenir un mélange mousseux. Ajoutez petit à petit la farine tamisée sans arrêter de fouetter. Versez ensuite le lait en filet toujours en fouettant.

Beurrez généreusement un plat à feu en porcelaine. Étalez les fraises dans le moule. Gardez quelques fraises pour la décoration.

Versez la pâte dans le plat très doucement. Enfournez et laissez cuire 15 minutes, baissez la température à 180°c et poursuivez encore 30 minutes jusqu’à ce que le flan soit bien gonflé et un peu doré. Sortez-le du four et laissez-le refroidir.

Disposez dessus les fraises restantes et régalez-vous !

Ce petit flan est une recette de plus pour se faire plaisir d’une manière simple et assez rapide. Ce dessert est idéal pour un déjeuner en famille.

 

Eva.

Café Piha à Bordeaux

Le café Piha à Bordeaux est devenu une de mes adresses préférées et incontournable. Ce coffee shop n’est installé dans la ville que depuis quelques mois seulement. C’est grâce à ses nombreux atouts que les bordelais l’ont rapidement investi et adopté.

Sa déco est superbe, on s’y sent à la fois cosy et ailleurs. On est comme transporté par magie dans un pays lointain, c’est sans doute à cause du grand palmier très accueillant à l’entrée, mais aussi à son toit de paille puis à son nom, Piha. C’est le nom d’une plage magnifique en Nouvelle-Zélande où l’on peut contempler la montagne visible sur le logo du café.

Une autre chose que j’aime dans cet endroit, c’est bien sûr le café. Pour une café addict comme moi, Piha est le paradis. Vous pouvez y déguster un capuccino à tomber mais aussi le café du jour sélectionné avec soin par les baristas. Si vous appréciez le café froid comme moi, n’hésitez pas à tester le cold brew. Ce café est infusé lentement, à température ambiante, tout au long de la nuit, afin d’en extraire de subtils arômes et la douceur naturelle de ses grains. Tout un programme !

Ici, non seulement ils servent du café mais en plus ils procèdent à sa torréfaction sur place.

Tous les jeudis, ils organisent des cupping, cette technique est utilisée afin de comparer les cafés torréfiés par le barista. Il existe plusieurs étapes à suivre, avant de pouvoir déguster tous les cafés qui sont posés sur une table ronde.

J’ai eu la chance d’y assister la dernière fois et j’ai passé un très bon moment. Vous pouvez vous inscrire en appelant le Café directement. Ces petites séances commencent à avoir beaucoup de succès et le propriétaire a décidé que d’ici quelque temps le cupping serait payant afin de récolter de l’argent au bénéfice d’une oeuvre caritative. Une bonne initiative !

Lors de la dégustation, j’ai découvert que j’avais un penchant pour les cafés acidulés d’Amérique centrale. J’ai beaucoup aimé le Costa Rica.

Attention, le Café Piha, c’est aussi une adresse gourmande où vous pouvez accompagner votre café préféré d’un délicieux gâteau.

Mon favori est réalisé avec des pommes de terre et il est simplement parfait !

A l’heure du déjeuner, vous avez le choix entre des sandwichs, des salades…La carte est variée.

Si vous êtes en visite à Bordeaux, le Café Piha est tout proche du Musée d’Aquitaine, dans la rue des Ayres. N’hésitez pas à y faire une halte reposante et gourmande !

Eva.

Tartelettes granola et une promenade à la Brocante des Quinconces

Pendant le weekend, j’aime varier mes petits-déjeuners, changer un peu les habitudes prises dans la semaine. Ces tartelettes ont tout pour démarrer la journée du bon pied. Elles sont pleines d’énergie, de gourmandise et accompagnées d’un smoothie ou d’un café, elles sont parfaites. J’ai déjà réalisé des petits muffins aux céréales qui n’étaient pas mal non plus.

Ces tartelettes sont un peu dans le même esprit mais elles ont un ingrédient qui change tout, la datte. La pâte devient plus gourmande et facile à travailler, de ce fait une fois que les tartelettes sont cuites vous pouvez les déguster avec une cuillère sans difficultés.

Comme chaque année, c’est l’heure de la brocante de printemps aux Quinconces. C’est l’excuse idéale pour se balader et flâner sur l’esplanade à la recherche d’un trésor.

Ingrédients :

Pour la pâte :

  • 8 dattes

  • 100 g de flocons d’avoine

  • 60 g de noix de pécan

  • 40 g d’amandes blanches

  • 35 g de graines de tournesol

  • 30 g d’huile de coco

  • 2 cuillères à soupe de sirop d’érable

Garniture :

  • Fromage blanc ou yaourt à la grecque

  • 2 ou 3 fruits de la passion

  • 1 ou 2 cuillères de sirop d’agave

  • Des framboises, des myrtilles (vous pouvez également utiliser des kiwis, des bananes, des fraises, en somme ce qui vous plaît.)

Dénoyautez les dattes. Dans le bol de votre robot, mélangez les dattes, les flocons d’avoine, les graines ainsi que les amandes et les noix. Une fois bien mélangé, ajoutez l’huile de coco et le sirop d’érable. Mixez à nouveau tous les ingrédients.

Prenez les moules de votre choix. Avec ces quantités, j’ai pu réaliser 4 tartelettes et 13 mini- tartelettes à l’aide d’un moule à muffins.

Prenez un peu de pâte et tapissez les moules jusqu’à les remplir.

Enfournez à 180°c entre 10 et 15 minutes. Une fois les tartelettes cuites, sortez-les des moules et laissez-les refroidir totalement.

Mélangez le fromage blanc avec le fruit de la passion. Vous pouvez aussi le mélanger avec une ou deux cuillères de votre confiture favorite. Ajoutez la quantité souhaitée dans les tartelettes. Remplissez celles que vous allez consommer tout de suite, vous pourrez conserver les autres tartelettes dans une boîte métallique.

D’ailleurs, si vous voulez manger ces petites tartes au petit-déjeuner, je vous conseille de les faire la veille. Comme ça le matin, vous avez seulement à remplir les tartelettes avec le fromage blanc et les fruits que vous aimez.

Les petits modèles sont à croquer à n’importe quelle heure de la journée.

Si vous voulez chiner à la brocante, n’oubliez pas que c’est le dernier weekend pour en profiter !

Eva.

Une salade pleine d’énergie !

Cette salade est vraiment simple et rapide à réaliser à condition d’avoir des pois chiches déjà cuits ! Sinon, il faudra penser la veille à les laisser dans un bol d’eau et les faire cuire le lendemain. Pour pouvoir réaliser des salades à l’improviste, j’ai toujours des bocaux de pois chiches à la maison.

Pendant les vacances scolaires, nous sommes allés en Espagne pour fêter les noces d’or de mes parents. Nous avons eu l’occasion de visiter la région de La Rioja et nous avons même fait une balade en montgolfière, une expérience unique ! Pour nous remettre de toutes ces émotions, nous sommes partis dans la campagne près de Salamanque où j’aime beaucoup aller chaque été. En général, à cette époque de l’année l’herbe est encore plus verte mais la pluie a malheureusement brillé par son absence cette année.

Ingrédients :

  • 250 g de pois chiches déjà cuits

  • 100 g de feta

  • Quelques feuilles de kale

  • 2 œufs durs

  • 1 betterave crue

  • Quelques fèves

  • 1 pomme non traité

  • 1 aillet

  • Sauce vinaigrette (2 cuillères à soupe d’huile d’olive, 1 c. à soupe de sauce soja, 1 c. à soupe de vinaigre balsamique, sel et poivre, 1 cuillère à café de moutarde)

Pour commencer, faites cuire les deux œufs dans une petite casserole. Pendant que les œufs cuisent, réalisez le reste de la recette. Dans un saladier, disposez les pois chiches égouttés.

Retirez les tiges du kale et gardez seulement les feuilles. Disposez-les dans le saladier. Coupez en petits morceaux la betterave, ainsi que l’aillet et la feta. Rajoutez les fèves aussi.

Sortez les œufs de leur coquille et les coupez en petits morceaux. Rajoutez-les à la salade et mélangez délicatement. Réalisez la vinaigrette et versez dessus.

Votre salade est prête ! Les enfants ont adoré ce mélange de légumes printaniers. D’habitude, pour les salades je fais cuire la betterave. Cette fois, elle était crue et franchement elle était parfaite.

N’oubliez pas de l’accompagner avec vos fromages préférés !

Eva.

Brownie à la betterave

Ce gâteau est surprenant ! La betterave se mélange parfaitement avec le chocolat et le résultat est un dessert équilibré et plein de gourmandise. Si vous l’essayez, ne dites à personne qu’il est réalisé avec de la betterave. Pour les âmes sensibles, ce peut être la fin avant le début ! Alors que si vous cachez bien votre secret jusqu’à la fin de la dégustation, il y aura bien des surpris.

Dès l’arrivée des beaux jours, la promenade à l’océan est toujours un plaisir. On se sent tellement petit devant cette masse d’eau bleu…

Ingrédients:

  • 150 g de chocolat noir

  • 60 ml d’huile de coco

  • 100 g de betterave déjà cuite (environ 2 petites betteraves)

  • 3 œufs

  • 1 cuillère de sucre de coco

  • 150 g de poudre d’amande

  • 1 cuillère à soupe de levure chimique

  • 3 cuillères à soupe de cacao en poudre non sucré

  • 60 g de noix (facultatif)

  • 1 pincée de sel

Glaçage :

  • 150 g de chocolat noir

  • 15 cl de crème de coco

Dans une petite casserole, faites fondre le chocolat au bain-marie. Hors du feu, ajoutez l’huile de coco et mélangez.

Coupez les betteraves le plus petit possible et réservez-les.

Dans un saladier, mélangez les œufs et le sucre de coco jusqu’à avoir une consistance mousseuse. Ajoutez le mélange chocolat et les betteraves. Incorporez délicatement la poudre d’amande, la levure, le cacao en poudre et le sel.

Répartissez la pâte dans un moule puis enfournez environ 20 minutes à 175°c.

Pendant ce temps préparez le glaçage. Dans une casserole, faites chauffer la crème de coco et le chocolat en morceaux. Quand le chocolat commence à fondre, continuez à remuer hors du feu jusqu’à ce qu’il soit complètement fondu.

Une fois le brownie cuit, sortez-le du four et laissez-le refroidir un peu, avant de le recouvrir entièrement avec le glaçage. Laissez-le refroidir complètement et déguster-le.

Ce gâteau ne laissera personne indifférent !

Eva.

Tourte de Pâques à l’italienne

Cette année, pour célébrer la fête de Pâques, je vous propose une tarte aux saveurs italiennes. J’ai découvert cette tarte typique de la ville de Gênes en Italie, en feuilletant un magazine. Il y a peu, j’ai réalisé une tarte aux blettes que j’avais imaginé moi-même. Ces deux recettes contiennent presque les mêmes ingrédients et pourtant elles sont totalement différentes.

Avec la pâte, vous réaliserez 6 couches différentes. En Italie, la recette traditionnelle comporte 33 couches, l’âge du Christ. Je crois qu’avec 3 couches dessous et 3 autres dessus ce sera suffisant !

Ingrédients :

  • 500 g de blettes (ou épinards ou les deux)

  • 5 œufs

  • 250 g de ricotta

  • 100 g de parmesan fraîchement râpé

  • 1 oignon moyen

  • 30 g de beurre

  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive

  • Sel, poivre

Pour la pâte :

  • 250 g de farine

  • 10 cl d’eau

  • 5 cl à soupe d’huile d’olive

  • Sel, poivre

Préparez la pâte. Dans un grand saladier ou dans le bol de votre robot, mélangez la farine avec le sel, ajoutez l’huile d’olive, puis l’eau au fur et à mesure. Travaillez la pâte jusqu’à obtenir une boule lisse et souple.

Divisez-la en six morceaux, dont trois plus grands et trois plus petits. Laissez reposer une heure sous un torchon humide pour que la pâte ne sèche pas.

Préparez la farce. Lavez et coupez en fines lanières les blettes et les épinards.

Dans une poêle, faites revenir dans un filet d’huile d’olive l’oignon coupé menu puis ajoutez les blettes et les épinards. Les cuire jusqu’à ce que les légumes perdent leur eau, environ 15 minutes, en remuant de temps en temps. Salez.

Incorporez la ricotta, 2 œufs, 60 g de parmesan, salez et poivrez. Réservez.

Farinez le plan de travail, étalez les 6 morceaux de pâte au fur et à mesure de leur utilisation pour ne pas que la pâte se dessèche. Essayez de l’étaler le plus finement possible.

Fabriquez d’abord trois grands disques, pour tapisser le fond et la paroi en dépassant légèrement du bord du moule. Ensuite, faites les trois plus petits pour couvrir le dessus en dépassant légèrement.

Huilez et farinez le moule, disposez un premier disque de pâte en laissant déborder sur les côtés. Huilez la surface de la pâte à l’aide d’un pinceau, couvrez avec les deux autres grands disques de pâte en huilant le dessus à chaque fois.

Saupoudrez de parmesan, versez la farce. Avec une cuillère, creusez trois trous dans la farce à égale distance. Dans chaque trou, déposez une noisette de beurre et un œuf préalablement cassé dans un bol. Salez et poivrez.

Préchauffez le four à 190°c.

Saupoudrez la surface de parmesan, recouvrez avec un disque de pâte, huilé au pinceau, ajoutez les deux derniers disques de pâte en huilant le dessus à chaque fois. Pincez le bord des disques de pâte ensemble pour les souder et repliez-les pour former un petit boudin. Huilez toute la surface et percez quelques trous avec un pique, attention à ne pas percer les œufs. Faites cuire pendant 50 minutes environ.

Cette tarte est encore meilleure accompagnée d’une salade.

Je vous souhaite de Joyeuses Pâques !

Eva.

Tarte fraîche au chocolat

Avec cette tarte, j’ai trouvé mon dessert pour les beaux jours qui arrivent. Elle se mange froide. C’est un délice qu’on peut savourer à n’importe quelle heure de la journée.

Un autre avantage, c’est qu’on peut rajouter dessus ce qu’on désire, de la noix de coco râpée, des fruits rouges, des tranches de banane… Elle se prête à toutes sortes de mélanges et variantes possibles. Vous pouvez aussi ajouter des fruits secs sur le chocolat et vous aurez une barre pleine d’énergie.

Mercredi dernier il a fait un temps exceptionnel, le temps idéal pour réaliser un pique nique. C’est fou comme changer d’environnement peut être ressourçant et dépaysant.

Ingrédients :

Fond de tarte :

  • 5 cl d’huile de coco

  • 65 g de poudre d’amande

  • 2 cuillères à soupe de sirop d’érable

  • 120 g de flocons d’avoine

Garniture :

  • 20 cl de crème de coco

  • 150 g de chocolat noir

  • Fruits rouges surgelés ou de saison ou coco râpée ou fruits secs

Faites fondre l’huile de coco. Dans le bol de votre robot, mélangez tous les ingrédients pour le fond de tarte jusqu’à l’obtention d’une pâte. Étalez la pâte dans le fond du moule préalablement huilé. Enfournez pour 10 minutes environ à 180°c. Laissez refroidir.

Dans une casserole, faites chauffer la crème de coco et le chocolat en morceaux. Quand le chocolat commence à fondre, continuez à remuer hors du feu jusqu’à ce qu’il soit complètement fondu.

Versez la garniture sur le fond de tarte et placez au congélateur pendant 2 heures.

Depuis que j’ai découvert l’huile de coco, elle est devenue indispensable dans ma cuisine. Une alimentation moins sucrée et moins grasse, c’est mon objectif pour la nouvelle saison qui commence.

Dans cette idée, un des blogs que j’aime,  » Bordelaise by Mimi « , est rempli d’astuces « veggies » et de bons plans.

En cuisine comme ailleurs, osez sortir des sentiers battus !

Eva

Sandwich aux épinards et Jambon Serrano

Le printemps est déjà là et je commence à avoir envie de cuisiner léger. Ce n’est pas une recette light que je vous propose, mais quelque chose de simple et rapide à préparer, pour avoir plus de temps libre et profiter de tout ce qui se passe à l’extérieur.

Qui dit printemps, dit jours de pluie. Mais bien équipés, nous sommes toujours partants pour une grande balade sur le Bassin d’Arcachon. La lumière y est très belle à cette saison, et entre deux averses on peut profiter du soleil et des jours qui rallongent.

Ingrédients pour 2 sandwichs :

  • 150 g d’épinards

  • 2 oignons nouveaux

  • 2 œufs de caille

  • Quelques tranches fines de Jambon Serrano

  • Fromage frais de brebis ou un autre de votre choix mais facile à tartiner

  • 4 tranches de pain aux céréales ou un autre type de pain selon votre envie

Pour la salade :

  • Des feuilles de roquette

  • Des radis coupés en tranches fines

  • Des olives vertes coupées en rondelles

  • Des graines de tournesol et de courge grillées comme ici

Commencez par toaster les tranches de pain et réservez-les.

Faites chauffer un filet d’huile d’olive dans une poêle. Faites revenir les oignons nouveaux coupés en petits morceaux. Rajoutez les épinards. Remuez. En 5 minutes le mélange est prêt.

Dans le même temps, dans une petite casserole, faites chauffer de l’eau. Une fois que l’eau arrive à ébullition, ajoutez les oeufs de caille. Vous pouvez arrêter le feu et couvrir la casserole pour que les œufs deviennent durs. Sortir les œufs et retirer la coquille. Laissez refroidir et coupez-les en tranches.

Tartinez le pain avec le fromage, rajoutez le mélange avec les épinards et déposez dessus les tranches d’œuf. Sur l’autre pain, rajoutez le jambon Serrano. Vous pouvez utiliser un autre jambon ou même des tranches de bacon. Assemblez les deux parties et votre sandwich est prêt.

Accompagnez-le de la salade de votre choix et emportez-le où vous voulez !

Je vous souhaite à tous un excellent printemps !

Eva.

Bavette d’aloyau au Pedro Ximénez

Cette recette vient de ma belle-sœur qui est originaire de Cordoue. C’est une recette andalouse typique, réalisée avec un vin sucré type Xérès.

Le Pedro Ximénez est un cépage blanc qu’on trouve en Andalousie et qui sert à l’élaboration de Xérès et Malaga entre autres. Ces vins doux sucrés donnent un vin très particulier, à la robe sombre, aux arômes de dattes et de café. Le Pedro Ximénez se déguste frais pour accompagner les desserts ou quelques fromages.

Dans le cas présent, il est parfait pour donner du corps et du goût à la sauce. Vous pouvez trouver ce vin dans les épiceries fines.

Comme cette recette vient directement de la belle Andalousie, je n’ai pas pu résister à mettre quelques photos de ma dernière visite dans le splendide village de Frigiliana.

Ingrédients :

  • 6 bavettes d’Aloyau

  • 1 poignée de raisins secs

  • 8 pruneaux environ

  • 6 abricots secs environ

  • Feuille de laurier

  • 2 ou 3 oignons

  • 2 têtes d’ail

  • 1 filet d’huile d’olive

  • Sel et poivre

Pour la sauce :

  • 1 cuillère à soupe de farine

  • 100 ml environ de Pedro Ximénez

  • 1 pincée de noix de muscade

Utilisez une cocotte assez grande pour pouvoir réaliser la sauce et mettre tous les ingrédients progressivement.

Coupez les oignons en julienne. Réservez-les.

Coupez les têtes d’ail en fines lamelles et faites-les dorer dans la cocotte avec de l’huile d’olive et la feuille de laurier. Une fois qu’ils sont dorés, sortez-les de la cocotte et réservez-les.

Déposez les oignons dans l’huile d’olive et faites-les revenir jusqu’à ce qu’ils soient fondants. Sortez-les de la cocotte et réserver-les.

Dans une poêle, versez un filet d’huile d’olive et saisissez les bavettes à feu fort. Gardez le jus de la viande et sortez rapidement les bavettes, elles finiront de cuire plus tard avec la sauce.

Réalisez la sauce dans la cocotte à feu doux. Rajoutez une cuillère de farine et une cuillère d’eau (si nécessaire) pour diluer la farine. Rajoutez le vin Pedro Ximénez et une pincée de noix muscade. Mélangez jusqu’à ce que les grumeaux aient disparus.

Rajoutez l’ail et les oignons. Ainsi que les raisins secs, les abricots secs et les pruneaux. Déposez la viande qui va finir de cuire avec la sauce.

Cette sauce est également parfaite pour accompagner les poissons.

Accompagné d’une purée de pommes de terre, ce plat est délicieux.

Si vous cherchez une destination pour passer vos prochaines vacances, l’Andalousie avec ses beaux villages blancs est une bonne idée.

Eva.

Biscuits Sablés au nom de la rose

Ces biscuits sablés sont parfumés au thé vert à la rose, la recette vient du blog Caramel et Pixels. J’ai craqué en regardant le blog de Karine pour ces petits délices parfumés. J’ai tout de suite pensé les faire avec le thé vert à la rose offert par une de mes copines.

Le résultat est bon. Ce sont des biscuits délicats à savourer avec une bonne tasse de thé fumant. L’unique bémol de cette recette, c’est que vous n’arriverez pas à n’en manger qu’un seul !

Ingrédients :

  • 160 g de farine de blé

  • 90 g de cassonade

  • 100 g de beurre doux coupé en petits cubes

  • 1 œuf

  • 1 à 2 cuillères à café de thé à la rose (ou autre thé parfumé)

  • 1 pincée de sel

 

Dans un robot pâtissier ou à la main, mélangez d’abord, les farines avec les cubes de beurre.

Ajoutez la cassonade, le thé finement broyé et la pincée de sel. Ajoutez l’œuf.

Mélangez jusqu’à l’obtention d’une boule. Placez la pâte dans un film étirable et laissez reposer au réfrigérateur pendant ½ heure.

Préchauffez le four à 150 °C.

Farinez votre plan de travail et le rouleau à pâtisserie. Étalez la pâte sur 4 mm et découpez les biscuits à l’aide d’un emporte-pièce.

Disposez-les sur une plaque recouverte de papier cuisson et enfournez de 10 à 15 minutes en surveillant la coloration. Laissez refroidir sur une grille.

À consommer sans modération ! Merci Karine pour ta recette.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...