Eva & Torocoro

Blog de cuisine et coups de coeur

Cake moelleux aux abricots confits

DSC00048

Ce cake aux abricots confits a un petit goût d’autrefois, un côté ancien et « vintage ». La saveur des abricots caramélisés me fait penser aux confitures d’antan. Un vrai parfum d’été embaume la cuisine quand on le prépare.

DSC04006

Pour accompagner mon cake aux abricots quoi de mieux que des photos de la petite brocante d’Anne Gros située au petit village Le Canon. J’aime beaucoup flâner dans cette boutique où le temps semble s’être arrêté.

DSC00057

Ingrédients pour le cake :

  • 100 g de farine

  • 1 yaourt nature

  • 75 g de beurre

  • 50 g de poudre d’amandes

  • 80 g de sucre

  • 3 œufs

  • 1 sachet de levure

DSC05193

Pour les abricots confits :

  • 6 abricots environ

  • Quelques groseilles

  • 100 g de sucre de canne

  • 35 g de beurre demi-sel

DSC04017

Coupez les abricots en deux ou en quatre selon leur taille. Faites fondre le beurre dans une poêle. Ajoutez les abricots et les groseilles et versez dessus 50 g de sucre. Laissez  environ 10 minutes. Rajoutez le reste de sucre et faites caraméliser sur feu doux.

DSC04022

Préchauffez le four à 180°.

Pendant ce temps, préparez le cake. Mélangez tous les ingrédients dans un saladier jusqu’à obtenir un mélange bien lisse.

DSC04016

Dans un moule à cake, versez les abricots confits ainsi que leur jus caramélisé. Rajoutez la pâte à cake dessus. Enfournez 45 minutes environ.

DSC00068

Une fois sorti du four, laissez refroidir le cake avant de le démouler.

DSC04014DSC00065

Vous pouvez accompagner votre cake d’un peu de chantilly ou de crème fraîche.

DSC03991

Et juste en face de la petite brocante d’Anne Gros, vous n’avez qu’à traverser la rue pour profiter de cette vue magnifique !

Eva.

Escapade à Sarlat

DSC04192

La semaine dernière, on a eu la chance avec mon mari, de faire une escapade de trois nuits à Sarlat-la-Canéda en Dordogne. Les enfants sont eux, partis une petite semaine chez leurs grands- parents. Nous connaissons déjà cette ville et y sommes venus d’autres fois. Pourtant,nous sommes toujours autant émerveillés. Cette ville est tout simplement magnifique, chaque ruelle et chaque recoin offrent tout ce qu’ils ont de plus beaux.

DSC04161DSC04165DSC04163DSC04168

Les hôtels particuliers, comme celui-ci reconverti en restaurant, sont si bien conservés qu’on pourrait se croire dans un film d’époque.

DSC04172DSC04294DSC04295

Le Badaud est une statue en bronze qui domine toute la vieille place de Sarlat. Elle a été réalisée par l’artiste Gérard Auliac. L’homme a l’air tranquille et perdu dans ses pensées. En tout cas, il s’est installé sur la meilleure place pour observer le marché de Sarlat, qui se déroule les mercredis et les samedis.

DSC04250DSC04232

Le marché couvert et ses impressionnantes portes en acier ne vous laissent pas indifférent.

DSC04264DSC04263

Les producteurs locaux s’installent partout dans la ville et c’est un vrai plaisir de flâner dans les rues.

DSC04274

Le canard et l’oie sont bien sûr des stars ici !

DSC04228DSC04262DSC04266DSC04265DSC04244DSC04238DSC04260

S’asseoir et prendre un verre en terrasse est un réel plaisir mais aussi le meilleur moyen de prendre le pouls de la ville.

DSC04240DSC04269DSC04278

Evidemment, les fraises du Périgord sont incontournables.

DSC04270DSC04190DSC04195DSC04196DSC04218

L’architecture médiévale vous révèle des détails et des bâtiments incroyables.

DSC04226DSC04288DSC04178

Les terrasses attendent les touristes. Cependant, pour notre première soirée, nous avons préféré manger dans notre hôtel, un véritable havre de paix à seulement un kilomètre du centre ville de Sarlat.

DSC04217

L’hôtel Meysset a une situation privilégiée, situé sur les hauteurs de la ville et à seulement quelques minutes de la cité médiévale de Sarlat.

DSC04144

La piscine est entre deux vallées. La vue y est superbe. Moment de détente assuré !

DSC04147DSC04145

Nous avions à notre disposition un grand parc pour nous promener ou simplement lire un bon bouquin.

DSC04151DSC04209

Les repas sont servis sur une grande terrasse avec une vue imprenable ! Si vous me suivez sur Instagram, vous avez sûrement vu la photo du petit-déjeuner.

DSC04207-001DSC04204

La cuisine est traditionnelle mais inventive. Mon foie-gras mi-cuit était simplement extra !

DSC04210DSC04211

La suite était très qualitative. C’est certain que si on retourne à Sarlat, on a déjà notre charmante adresse gourmande.

DSC04213DSC04214

Les desserts sont d’une finesse et d’une douceur hors pair. Mais le meilleur de cet hôtel, c’est sans aucun doute le personnel qui travaille avec une grande gentillesse. On a l’impression d’être dans une chambre d’hôte. L’hôtel est très familial et le personnel à l’écoute.

DSC04150

C’est aujourd’hui certain, nos aventures en Dordogne continueront….

Pesto Nero, le « must » de l’été

DSC04101

Le pesto nero est pour moi, une grande découverte. Il se réalise en seulement 15 minutes et peut accompagner plusieurs de vos recettes. Il est parfait pour les pâtes, les salades et les tartines à l’heure de l’apéro….

DSC03913DSC04117

J’ai découvert cette recette chez mon dentiste. Lors de ma dernière visite, j’ai feuilleté des magazines dans la salle d’attente et j’ai trouvé cette recette. Je n’en ai modifié qu’un seul ingrédient : les feuilles de basilic, dans le magazine il propose du persil. Vous pouvez choisir selon votre envie entre les deux plantes. Personnellement, je trouve que le basilic a un goût plus puissant. C’est vraiment une herbe aromatique estivale et incontournable.

DSC03917DSC03890

La semaine dernière mes nièces de Madrid sont venues nous rendre visite à Bordeaux. De toute la semaine passée ensemble, l’endroit qui leur a le plus plu fut le village du Canon situé sur le Bassin d’Arcachon. Je les comprends bien parce que c’est un endroit hors du temps et unique.

DSC04092

Ingrédients :

  • Quelques feuilles de basilic frais

  • 5 branches de thym frais

  • 30 g de fromage de chèvre très sec

  • 1 gousse d’ail

  • 150 g d’olives noires sans noyaux

  • 60 g d’amandes émondées

  • Le jus d’1/4 de citron

  • 8 c. à s. d’huile d’olive

DSC03967DSC04140

Effeuillez le thym et jetez les tiges. Grattez la croûte des chèvres puis râpez les fromages. Pelez et taillez l’ail en morceaux. Déposez tous les ingrédients dans le bol de votre robot et mixez tout en versant l’huile d’olive et le jus de citron. J’ai préféré le mixer un peu grossièrement mais si vous le souhaitez vous pouvez le faire plus fin.

DSC03912DSC04123DSC03942

Inutile de rajouter du sel, avec le fromage et les olives c’est déjà assez salé.

DSC04118

Si vous n’utilisez pas tout le pesto, vous pouvez le conserver quelques jours dans un bocal au réfrigérateur.

DSC03911

Cette recette polyvalente, sera un de mes must de l’été. A consommer sans modération sous la forme qui vous tente le plus : salades, tartines, pâtes…

Eva.

Financier géant aux fruits rouges

DSC03682

J’adore les financiers, donc l’idée de n’en faire qu’un seul grand et unique à partager, m’est apparue comme une évidence. L’avantage de ce financier géant c’est qu’il est plus rapide à réaliser que plusieurs petits. Avec un seul moule, c’est beaucoup plus simple !

DSC03818

Dès que le mois de juillet pointe le bout de son nez, c’est officiel, l’été s’installe enfin. Les enfants sont en vacances et on a beaucoup de plaisir à profiter des longues journées et des belles soirées estivales.

DSC03825DSC03659

Ingrédients pour le financier :

  •  150 g de beurre

  • 60 g de farine

  • 100 g d’amandes en poudre

  • 120 g de sucre

  • 1 c.à. c. d’extrait de vanille liquide

  • 5  blancs d’œufs

  • 100 g de fraises coupées en petits morceaux

DSC03703

Pour la crème :

  • 125 g de mascarpone

  • 25 cl de crème liquide entière et bien froide

  • 1 gousse de vanille

DSC03668

Pour la décoration :

  • Framboises

  • Crème de citron (la recette est par ici)

DSC03825

Faire fondre le beurre à feu doux et le laisser refroidir.

Dans un récipient, mélanger la farine avec la poudre d’amandes,  le sucre glace, l’extrait de vanille. Incorporer le beurre fondu.

Battre les blancs d’œufs afin de les transformer en mousse. Les intégrer à la pâte précédente en remuant bien. Ajouter les morceaux de fraises en prenant soin de bien les essorer avant. Remuez délicatement.

DSC03822

Beurrer et saupoudrer le fond d’un moule. Verser la préparation et enfourner d’abord, 10 minutes à 230°, après poursuivez la cuisson environ 10 minutes de plus à 180°.

 DSC03827

Fouetter la crème et le mascarpone jusqu’à l’obtention d’une consistance crémeuse. Ouvrir en deux la gousse de vanille pour en extraire les graines et incorporer-les à la crème.

DSC03701

A l’aide d’une poche à douille ou une simple poche de congélation, dans laquelle vous percerez un trou, répartissez la crème sur le financier. Compléter avec un peu de crème au citron et décorer avec quelques framboises.

DSC03697

Ce gâteau a le pouvoir de donner un gros effet et tout ça avec un mince effort ! Parce que c’est bien connu en été et surtout pendant les vacances, on n’a pas forcément envie de passer trop de temps derrière les fourneaux.

DSC03839

Je vous souhaite un beau mois de juillet !

Eva.

Mousse au chocolat et aux framboises

DSC03639

La mousse au chocolat fait partie de ces desserts gourmands et classiques dont on ne se lasse jamais. Il existe des recettes très différentes pour la réaliser mais moi, je préfère la plus simple possible. Les éclats de framboises lui donnent un goût supplémentaire, plein de gourmandise et de fraîcheur, parce que cette mousse est à consommer sans modération mais toujours bien fraîche !

DSC03304

C’est tellement plaisant de voir enfin, les beaux jours arrivés sur Bordeaux et de pouvoir en profiter.

DSC03633

Ingrédients :

  • 200 g de chocolat noir

  • 200 g de framboises

  • 6 œufs (6 blancs et 5 jaunes)

DSC03276DSC03648

Séparez les blancs des jaunes d’œuf. Faites fondre le chocolat au bain-marie et mélangez avec les jaunes. Je préfère utiliser seulement 5 jaunes pour que ce soit un peu moins gras.

Montez les blancs en neige et incorporez délicatement au mélange chocolat et jaunes. Coupez les framboises en morceaux. Gardez-en quelques unes entières pour la décoration.

Ajoutez les framboises à la mousse. Répartissez la mousse dans des ramequins et laissez refroidir environ 2 heures au réfrigérateur.

DSC03283DSC03654

L’avantage de la mousse au chocolat, c’est qu’elle se prépare à l’avance et qu’elle se conserve. Elle est parfaite pour les dîners de cette saison estivale.

Je vous souhaite un bel été !

Eva.

Le Bistrot de l’Imprimerie, une adresse très conviviale !

DSC03736

Le Bistrot de l’Imprimerie est mon dernier coup de cœur à Bordeaux. C’est avant tout un endroit très convivial et plein de charme. J’ai entendu parlé de ce bistrot par des amis qui depuis qu’ils y ont mangé, n’arrêtent pas d’y retourner régulièrement.

DSC03743

Le Bistrot de l’Imprimerie est une affaire de famille. Maxime Machenaud, ancien rugbyman, a sauvé ce bistrot qui était en difficulté. Avec ses associés, tous membres de la même famille, ils ont réussi à transformer ce lieu pour en faire une adresse incontournable dans le quartier.

DSC03738

Il faut dire aussi, que le Chef David Grandclaude est pour beaucoup dans cette réussite. Il nous offre une cuisine généreuse, traditionnelle et inventive. Le rapport qualité-prix y est vraiment intéressant. Le midi, le menu est à 15 euros (entrée, plat et dessert) et le soir le menu passe à 27 euros.  Mon tartare de thon et crevettes était délicieux.

DSC03739

Fred s’est régalé avec un carpaccio de poivrons, ail confit et mozzarella.

DSC03763

La décor est simple mais soignée, on se sent tout de suite bien à l’intérieur.

DSC03761DSC03744

La carte des vins est aussi très bien fournie.

DSC03749

L’onglet de bœuf accompagné de frites maison coupées au couteau, est excellent.

DSC03765DSC03754DSC03760

Pour le dessert, j’ai choisi une charlotte aux abricots très originale et gourmande.

DSC03773

Mais sans doute, la véritable âme de ce bistrot, c’est le gérant qui avec sa bonne humeur et son savoir-faire nous met à l’aise et nous donne envie de revenir très vite.

Eva.

Top 10 pour un petit-déjeuner de rêve !

DSC03602

Le petit-déjeuner est mon repas préféré. Bien sûr, je parle pour ceux qui ont la chance de prendre du temps et d’en profiter. Les weekend sont faits pour ça, on peut se lever un peu plus tard et prendre plaisir à savourer un bon petit-déjeuner. Je l’aime autant sucré que salé, peu importe pourvu qu’il soit goûteux. Je vous donne ici quelques nouvelles idées et d’autres déjà partagées dans le blog pour que votre réveil soit tonique et plein de peps.

DSC03594

Ces toasts sont inspirés d’un café bordelais que j’apprécie beaucoup, le « Black List« , si vous me suivez sur Instagram, vous avez déjà vu les délicieux cappuccinos qu’ils servent accompagnés de différents délices sucrés et salés. Ces toasts sont souvent servis avec un peu de salade et un œuf au plat ou mollet. La composition aussi change, parfois l’avocat est parsemé de graines de grenade ou de graines de tournesol.

DSC03726

 Ingrédients :

  • 1 avocat mûr

  • 1 fruit de la passion

  • 2 tranches de pain

  • Sel et Poivre

Coupez l’avocat en lamelles ou s’il est trop mûr, vous pouvez l’écraser à l’aide d’une fourchette. Disposez-le sur les tranches de pain. Coupez le fruit de la passion en deux et étalez son contenu sur l’avocat. Salez et poivrez à votre goût.

DSC03537DSC00894

La pascade aveyronnaise est la deuxième recette inédite que je voulais partager avec vous. C’est une sorte de crêpe épaisse qui se marie très bien avec tout, sucrée ou salée.

Ingrédients de la recette de base :

  • 3 œufs

  • 30 cl de lait

  • 150 g de farine

  • 1 pincée de sel

  • 2 c. à soupe de sucre (pour la version sucrée)

  • 10 g de beurre

DSC00910

Préchauffez le four à 220° chaleur tournante.

Mélangez au fouet dans un saladier les œufs entiers avec le sucre, la farine, le sel et le beurre. Versez le lait et mélangez jusqu’à ce que la pâte soit lisse. Versez la pâte dans un moule et enfournez environ 15 minutes. Pour la version au chocolat, vous aurez besoin de pépites de chocolat que vous pouvez disposer sur la pâte juste avant de l’introduire dans le four.

DSC00905

C’est un pur moment de gourmandise !

DSC03614

Pour la version fruitée, vous aurez besoin de la recette de base, d’abricots et de myrtilles. Disposez les abricots coupés en deux au fond du plat ainsi que les myrtilles, recouvrez avec la pâte et enfournez.

DSC03548DSC02264

De bons pancakes sont indispensables ! Vous pouvez essayer une recette classique, sans gluten ou des pancakes à l’avoine.

DSC03550DSC07124

Des muffins au muesli, pour un petit-déjeuner « take away ».

1-Granola 053

Si vous préférez manger votre granola avec du lait ou un yaourt, cette version au chocolat est à tomber !

1-Granola maison 072

La version exotique n’est pas mal non plus…

DSC03533DSC03467

DSC03435

Ce cake aux framboises sans gluten est idéal pour commencer la journée d’une manière saine et gourmande.

DSC03567

1-Galettes pommes de terre 045

Cette petite recette est un peu plus élaborée et vous devrez la réaliser le jour même mais ça en vaut la peine, elle peut bien faire l’affaire pour un brunch et tous les ingrédients sont de saison.

DSC035461-Crêpes Pommes 017

Une bonne crêpe aux pommes ne pouvait pas manquer à ma sélection.

DSC03557DSC01225

Des muffins aux légumes, une bonne option pour ceux qui préfèrent les petit-déjeuners salés.

DSC03564DSC03197-001

 Mes scones sont habillés pour l’été. Gourmands à souhait et irrésistibles !

DSC02243

Je suis plutôt café le matin, mais un bon smoothie glacé au chocolat pour accompagner ces recettes est aussi le bienvenu !

DSC03560

Et vous, comment aimez-vous les petits-déjeuners, plutôt salés ou plutôt sucrés ?

Eva.

Gâteau aux fraises et aux myrtilles, comme un goût d’été

DSC03317DSC03480DSC03491

Cette semaine, on a pu profiter d’un très beau temps dans la région. Un mélange de printemps et d’été, des fleurs et du soleil, des journées qui n’en finissent pas et des apéros en terrasse. C’était un avant goût de l’été et des vacances.

DSC03483DSC03506

Le Cap Ferret et ses alentours exposent ces jours-ci toute leur beauté et leur lumière. C’est un vrai privilège de pouvoir profiter de ce coin de paradis avant que les touristes n’envahissent tous les recoins. Le Canon est un village ostréicole charmant où l’on flâne toujours avec plaisir. Les ostréiculteurs sont installés sur le Bassin et il n’est pas difficile de déguster des huîtres et des fruits de mer dans ce petit éden. Un pur moment de bonheur ! Je vous ai déjà parlé de La Canfouine et du Chai Anselme, tous les deux situés au Canon, dans lesquels vous pouvez vous délecter des produits du Bassin.

DSC03500

En dehors des visites et des promenades, on n’oublie pas de se faire plaisir avec de bons desserts de saison. Je vais aujourd’hui vous parler de ce gâteau aux fraises et aux myrtilles. Il est parfait pour les longues soirées d’été à venir et idéal pour une « garden party‘ . C’est un gâteau léger, fruité, frais et plein de douceur.

DSC03324

Ingrédients :

  • 4 œufs

  • 120 g de sucre

  • 1/2 sachet de levure chimique

  • 125 g de farine

  • 1 barquette de fraises

  • 1 barquette de myrtilles

DSC03326

Pour la crème :

  • 125 g de mascarpone ou de ricotta

  • 25 cl de crème liquide entière et bien froide

  • 1 gousse de vanille

  • 1 cuillère à soupe de sucre glace (optionnelle)

DSC03481

Dans un saladier, mélangez la farine avec la levure.

Séparez les blancs des jaunes d’œuf. Montez les blancs en neige avec une pincée de sel.

Mélangez les œufs et le sucre jusqu’à obtenir une consistance légère et mousseuse. Rajoutez le mélange farine et levure. Incorporez-y délicatement les blancs d’œuf en neige. Mélangez avec une poignée de myrtilles.

DSC03484

Répartissez la pâte dans le moule. Pour que ce ne soit pas collé au moule, j’ai mis deux bandes de papier sulfurisé dans le fond du moule. J’ai utilisé un moule de 20 cm pour donner plus d’épaisseur mais il sera parfait aussi dans un moule plus grand, de cette façon le gâteau sera plus plat, à vous de jouer!

Enfournez à 180° pendant 15 minutes environ. Pendant que votre gâteau est au four, vous pouvez réaliser la crème. Pour bien réussir la crème, je dépose le fouet et le bol au congélateur 1/2 h avant de la réaliser.

DSC03487

Ouvrez en deux votre gousse de vanille pour extraire les graines et incorporez-les à la crème. Fouettez la crème et le mascarpone jusqu’à l’obtention d’une consistance crémeuse. Rajoutez le sucre glace, si vous le souhaitez et mélangez à nouveau. Personnellement, je préfère la crème sans le sucre.

DSC03320DSC03485

Sortez le gâteau du four et laissez-le refroidir. Nappez le gâteau avec la crème et décorez-le avec les fraises et le reste des myrtilles. Vous pouvez aussi varier et changer les fruits car à cette saison vous avez de nombreux choix.

DSC03341DSC03354

Profitez de l’instant présent et savourez la vie pleinement. Bien sûr, un dessert comme celui-ci aide à voir la vie en rose !

Eva.

Vermicelle de riz au surimi de Christine

DSC03423

Enfin le soleil est de retour ! On peut sortir les robes, les sandales et aussi les recettes ensoleillées.

Cette recette de verrines  me vient de Christine, une lectrice que j’ai eu le plaisir de rencontrer l’été dernier pendant mes vacances dans la Montagne Noire.

DSC03284DSC03441

Cette recette a plus d’un atout, on peut la préparer à l’avance et elle est idéale pour un apéro dînatoire ou une entrée rafraîchissante. On peut aussi la mettre dans des bocaux et la transporter facilement pour faire un pique-nique.

DSC03302

Les quais de Bordeaux sont en ce moment gorgés de soleil et de fleurs. C’est l’endroit parfait pour se balader et pourquoi pas profiter d’un panier garni rempli de bonnes choses.

DSC03469

 Ingrédients :

  •  80 gr de vermicelle de riz

  • 150 g des crevettes décortiquées et coupées en morceaux

  • 150 g de surimi râpé ou de crabe

  • 1 petite échalote finement coupée

  • 10 tomates cerises coupées en 4

  • 1 avocat coupé en petits morceaux

  • ciboulette fraîche

  • Parmesan (optionnel)

  • 2 à 3 cuillères à soupe d’huile de colza environ

  • 1 cuillère à soupe d’huile de sésame

  • 2 ou 3 cuillères à soupe de sauce soja environ

DSC03432

Commencez par faire bouillir de l’eau salée dans une casserole. Arrêtez le feu et plongez le vermicelle. Retirez-le après 3 min. Égouttez-le et passez-le sous l’eau froide.

DSC03420

Dans un saladier, déposez le vermicelle coupé en petits morceaux et ajoutez le surimi, les crevettes, l’échalote, les tomates cerises et l’avocat.

Assaisonnez avec l’huile et la sauce soja à votre goût. Pas la peine de rajouter du sel, la sauce soja est déjà suffisamment salée.

DSC03268DSC03433

Placez au frais jusqu’au moment de servir. Parsemez de quelques lamelles de Parmesan.

DSC03472

L’accord parfait est un vin blanc Albariño de Rias Baixas. Un régal !

DSC03280DSC03456

Merci Christine pour cette recette qui désormais fait partie de mes recettes préférées pour l’été.

Eva.

Les machines de l’île, à Nantes, un voyage au delà de l’imaginaire

DSC02492

Visiter « Les Machines de L’île » à Nantes, c’est comme entrer dans un livre de Jules Verne. C’est un voyage extraordinaire dans l’imaginaire et pour tous les âges. Les enfants sont émerveillés et parfois même, ils sont effrayés. Les plus grands retrouvent leur âme d’enfant et ne la quitteront pas de tout le voyage.

DSC02660

Ce projet artistique totalement inédit a été conçu par Pierre Orefice et François Delarozière. Il se sont inspirés du monde imaginaire de Jules Verne, de l’univers mécanique de Léonard de Vinci et de l’histoire industrielle de Nantes. Les machines de l’île sont situées sur les anciens chantiers navals de la ville.

DSC02494

Dès votre arrivée, le majestueux éléphant vous attend pour un embarquement immédiat ! Pour vous faire un idée, l’éléphant en chiffres c’est : 12 m de haut, 8 m de large, 21 m de long et 48,4 tonnes d’acier et de bois. Un véritable éléphant d’Afrique mesure autour de 3,50 m de haut, un vrai nain à côté de celui qui est devenu un des symboles de la ville.

DSC02501

Quand cet éléphant impressionnant part en balade c’est un véritable engrenage mécanique qui se met en mouvement. A bord, vous pouvez visiter l’intérieur de cette machine époustouflante. Il y a la place pour 50 personnes et vous aurez la même vue que si vous étiez au quatrième étage d’un immeuble. Les belles façades nantaises sont juste en face.

DSC02731

La billetterie est ouverte dès 10 heures du matin. Vous pouvez acheter sur place le ticket. Il vous donne droit à une promenade avec l’éléphant pendant environ une demi-heure, plus le visionnage du film et les terrasses de l’atelier où vous verrez en direct comment les artisans continuent de  créer d’étranges créatures. Le même ticket vous permet aussi de visiter la galerie des machines, un véritable laboratoire rempli de bêtes plus ou moins apprivoisées.

DSC02515

Nous avons commencé par la galerie des machines. Il vous faut compter environ une heure et demie de visite. Vous pouvez aussi embarquer directement sur l’éléphant qui vous amène au carrousel des mondes marins où le ticket d’entrée se prend à part. En tout cas, je vous conseille de venir tôt, même un peu avant les horaires d’ouverture. De cette façon, vous pourrez visiter la galerie, l’atelier et faire un voyage à dos d’éléphant dans la même matinée. Nous avons gardé le carrousel pour l’après midi.

DSC02512DSC02600

Dans la galerie des machines, vous attendent une chenille, un héron de 8 m d’envergure, une fourmi géante, une araignée ainsi que des plantes mécaniques.

DSC02525L'ile aux machines NantesDSC02579DSC02550DSC02554DSC02556

La visite est rythmée par les animateurs qui vous expliquent l’histoire et le fonctionnement de ces étranges créatures. Le héron qui mesure 8 m d’envergure est même capable de voler. Pour chaque animal, ils demandent des volontaires ou choisissent des courageux parmi les visiteurs.

DSC02566

Mes enfants ont eu la chance d’être choisi pour piloter la fourmi géante.

DSC02571 DSC02566

Je vous laisse imaginer l’émotion qu’ils ont ressentie… Ils étaient ravis !

DSC02536

Avant d’embarquer sur le carrousel des mondes marins, des poissons étranges sont testés et apprivoisés dans la galerie.

DSC02607 DSC02609

L’araignée endormie dans son trou, méfiez-vous en, elle peut aussi voler au-dessus de vos têtes.

DSC02659

Et voici l’affiche de l’arbre aux hérons. Un projet artistique démesuré qui je l’espère sera bientôt achevé. La première branche de cet immense arbre est déjà terminée et vous pouvez vous balader dessus.

DSC02736L'ile aux machines Nantes1

Dans l’atelier, vous pourrez observer les artisans en train de travailler. Non seulement, ils continuent de réaliser des bestiaux pour l’arbre aux hérons mais ils font aussi des animaux incroyablement beaux pour d’autres villes de France ou même d’ailleurs. C’est le cas de cet impressionnant dragon commandé par la Chine.

DSC02651DSC02655

Ce spectaculaire minotaure a été commandé par la ville de Toulouse et j’ai hâte de le voir en marche. J’aimerais bien que la ville de Bordeaux passe une commande ! Pourquoi pas un lion ou un léopard doré ? Ce sont les anciennes emblèmes de la ville.

DSC02680DSC02683L'ile aux machines Nantes2DSC02667-001

Juste à côté de la galerie aux machines, il y a un petit manège peuplé de créatures étranges. C’est idéal pour faire patienter un peu les plus petits pendant que l’éléphant arrive pour nous récupérer.

DSC02719DSC02720DSC02752-001DSC02760

L’éléphant vous amène directement au carrousel des mondes marins. Nous, à ce stade de l’aventure, on a préféré faire une pause bien méritée pour aller manger.

L'ile aux machines Nantes3

Direction « La cantine du voyage » située à quelques mètres du carrousel. Un endroit idéal si vous êtes en groupe ou en famille. Le menu est unique et très simple mais bien équilibré et très bon. Ce jour-là, un bon poulet avec des pommes de terres était au menu. Les desserts sont variés et vraiment très gourmands.

DSC02769

Les enfants se sont sentis tout de suite très à l’aise !

DSC02794

A travers les anneaux de Daniel Buren, vous avez une vue imprenable sur la ville de Nantes et ses vieilles façades ‘tordues ».

L'ile aux machines Nantes5 DSC02816

Le chemin entre le restaurant et le grand carousel est aussi l’occasion d’admirer les bords de Loire.

DSC02867

Le carrousel des mondes marins est un incroyable aquarium mécanique sur trois niveaux dédié à la mer. Vous pouvez tout simplement acheter un ticket pour le visiter sans tour ou un ticket avec  un tour à choisir entre les trois niveaux. Je vous conseille de prendre ce dernier plus quelques tickets supplémentaires pour faire quelques tours de plus. L’idéal est de faire un tour à chaque niveau. Parce que vous allez le découvrir tout de suite, ce carrousel n’est pas comme les autres. Il est conçu pour les petits et les grands et croyez-moi, les adultes prennent autant de plaisir que les petits. L’esprit de Jules Verne n’est jamais très loin.

DSC02836 DSC02839 DSC02844

A la surface de la mer, au troisième niveau, vous trouverez des bateaux, des poissons volants, des méduses, entourés par 24 vagues mécaniques.

Chaque machine a des boutons pour monter, faire du bruit ou même produire de la fumée !

L'ile aux machines Nantes4-001

Dans les abysses, au deuxième niveau seuls les enfants d’une taille supérieure à 1m35 peuvent embarquer.

L'ile aux machines Nantes6

Dans les fonds marins, le dernier étage vous pouvez monter sur un calamar géant, un crabe, un coquillage…Je suis montée toute seule dans le petit coquillage et j’ai fait une grande découverte, je suis claustrophobe ! Franchement, je n’ai pas passé un moment très agréable à l’intérieur. Si vous avez peur d’être enfermé, optez plutôt pour le crabe !

DSC02846

A la sortie, on croise à nouveau notre ami, le majestueux roi de l’île aux machines. On quitte cet endroit, émerveillés et avec le sentiment d’avoir vu un spectacle unique au monde. J’espère que la balade vous a plu et que vous aurez envie d’y aller à votre tour. En tout cas, je vous le conseille vivement !

Eva.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...