Eva & Torocoro

Blog de cuisine et coups de coeur

Cake gourmand sans beurre

Encore un cake sans beurre, dites-vous ? Mais figurez-vous, que pour moi, cette histoire de pénurie de beurre, m’a fait un peu réfléchir. Surtout, je me suis rendue compte, qu’il y a une vie au delà du beurre et qu’on peut consommer d’une autre manière. Ce cake n’a pas de beurre mais il est fondant et gourmand à souhait. Les enfants l’adorent et moi aussi ! Surtout à l’heure du goûter ! Alors, faisons nous plaisir différemment…

Au début du mois de novembre, on a eu la visite du voilier russe Mir dans le port de Bordeaux. Il est l’un des plus longs voiliers du monde. Mais ça vous ne le verrez pas sur mes photos parce que j’ai tout simplement oublié de faire une photo de l’extérieur. Avec les enfants, on avait tellement envie de monter abord que je n’ai même pas eu le temps de le photographier de l’extérieur. Si vous voulez en savoir un peu plus sur ce voilier, cliquez par ici.

Ingrédients :

  • 100 g de flocons d’avoine

  • 2 bananes bien mûres

  • 1 pomme non traitée

  • 1 cuillère à soupe de levure

  • 1 cuillère à soupe de sucre rapadura

  • 3 œufs

  • 1 pincée de mélange pour pain d’épices (si vous n’en avez pas, de la cannelle seule fera l’affaire)

  • 50 g de noix de pécan

  • 50 g de pépites de chocolat

Disposez tous les ingrédients dans le bol de votre robot sauf la pomme et les pépites de chocolat. Mélangez. Coupez la pomme, si elle est biologique ou non traitée, laissez la peau. Rajoutez la pomme dans la préparation et remuez à nouveau doucement.

Versez la préparation dans un moule à cake ou si vous le souhaitez dans des moules à muffins. Parsemez des pépites de chocolat dessus. Enfournez à 180°c pendant 30 minutes environ.

Les enfants ont adoré et pendant ce temps, les vaches se sont un peu reposées ! Si vous cherchez d’autres recettes sans beurre, cliquez ici ou là.

Je ne sais pas pour vous, mais pour moi à chaque fois que je vois l’étalage du beurre vide, ça m’impressionne. Peut être, est-ce un signe pour changer un peu notre manière de consommer. Qu’en pensez-vous ?

Eva.

Petites courges farcies au quinoa, crème parmesan et truffe

Je ne sais pas vous, mais moi, dès que je vais au marché je suis déjà inspirée pour cuisiner. C’est vrai, que cela change totalement des grandes surfaces et de ses légumes plastifiés ou arrosés sans cesse. Samedi matin, je suis allée dans un petit marché où il n’y a que des producteurs locaux qui vendent des légumes de saison. J’ai eu envie de tout prendre ! J’ai pris des blettes colorées, des carottes et bien sûr des petites courges.

En arrivant à la maison, avec les légumes du marché et quelques ingrédients du placard, je tenais déjà ma recette !

Ingrédients :

  • 3 courges

  • 150 g de quinoa tricolore

  • 2 carottes de différentes couleurs

  • 1 petit oignon

  • 100 g de lardons

  • 100 g de parmesan

  • 20 cl de crème liquide

  • 2 cuillères à café de crème de parmesan et truffe

Préchauffez le four à 180°c.

Coupez les courges en deux dans le sens de la longueur. Retirez les graines. Quadrillez la surface  au couteau et arrosez avec un filet d’huile d’olive. Puis ajoutez une pincée de sel. Enfournez 30 minutes environ.

Coupez l’oignon en petits morceaux, ainsi que les carottes. Dans une petite poêle à feu moyen, faites cuire les lardons sans rajouter de matière grasse. Retirez-les de la poêle et réservez-les. A l’aide d’un papier absorbant, enlevez l’excès de gras des lardons. Une fois la poêle propre, rajoutez un filet d’huile d’olive et faites rissoler l’oignon, rajoutez ensuite les petits morceaux de carottes. Une fois qu’ils sont bien tendres, incorporez les lardons et la crème liquide ainsi que la moitié du parmesan râpé.

Pendant ce temps, faites cuire le quinoa pendant 10 minutes environ dans un grand volume d’eau salée. Une fois cuit, rajoutez-le au mélange de la poêle et remuez le tout. Salez et poivrez. J’aurais pu m’arrêter là, mais je ne pouvais pas résister à tester ma nouvelle trouvaille.

En effet, la semaine dernière, j’étais invitée à découvrir la gamme de produits à base de truffe de Giuliano Tartufi. J’ai eu le coup de foudre pour ses produits qui changent une petite recette en quelque chose de magique. Le Chef Jésus était là et il nous a conquis avec ses recettes savoureuses et faciles à réaliser. D’ailleurs, j’ai tout noté et je pense les réaliser prochainement.

Si vous voulez, vous aussi découvrir ces produits de qualité, je vous laisse l’e-mail de Pietro Prota (pietro.prota@gmail.com) qui distribue la gamme en France.

Pour revenir à ma recette, on rajoute deux petites cuillères de crème liquide au parmesan et à la truffe au dernier moment, et on remue à nouveau le tout.

Remplissez les courges avec cette garniture. Parsemez l’ensemble avec le reste de parmesan. Enfournez à nouveau pendant 15 minutes.

Dégustez bien chaud ! L’arôme de la truffe donne un goût subtil et vraiment savoureux.

Eva.

Muffins double chocolat sans beurre

Avez-vous entendu parler de la pénurie de beurre qui désole la France en ce moment ? À la maison, on en consomme pas mal, surtout au petit-déjeuner mais j’aime bien aussi parfois snober le beurre et essayer de nouveaux mélanges. Je peux vous dire que ces muffins sont moelleux à souhait et qu’il n’y a pas un gramme de beurre mais finalement, c’est très bien comme ça !

Pendant les vacances scolaires, on a reçu la visite de mes parents. On en a donc profité pour monter sur la Dune du Pilat avec les enfants et se promener dans la ville d’Arcachon. La beauté des paysages époustouflants me ravie toujours.

Ingrédients :

  • 125 g de farine de coco

  • 150 g de farine de blé

  • 1 cuillère à soupe de cacao non sucré

  • 2 cuillère à café de levure

  • 1 pincée de sel

  • 3 œufs

  • 150 ml d’huile d’olive

  • 100 ml de sirop d’érable

  • 240 ml de lait de noisettes

  • 120 g de chocolat noir

Dans le bol de votre robot ou dans un saladier, mélangez tous les ingrédients secs. Introduisez le reste des ingrédients sauf le chocolat noir et mélangez à nouveau. Hachez grossièrement le chocolat noir et rajoutez. Mixez tout à nouveau.

A l’aide d’une cuillère remplissez les moules à muffins aux 2/3. Enfournez à 180° pendant 15 minutes environ. Avec cette quantité, j’ai réalisé six grands muffins et douze petits.

Si un jour vous allez à Arcachon, n’hésitez pas à monter sur le Belvédère, cette tour métallique réalisée en 1863, mesure quinze mètres et vous offre l’une des plus belles vues du Bassin. Elle a été réalisée par Paul Regnault et Gustave Eiffel !

Et lorsqu’on redescend sur la terre ferme, il faut absolument s’accorder une petite promenade dans la ville d’hiver, pour y découvrir les magnifiques villas balnéaires construites entre 1862 et 1865.

Nous avons passé de belles vacances sans bouger de la région ! Visiter Bordeaux et ses alentours en mode touriste, c’est déjà une belle destination.

Eva.

Bordeaux S.O Good, le festival incontournable de la Gastronomie et de l’Art de Vivre

Il y a quelque jours, j’étais invitée à la Conférence de Presse de l’événement gastronomique de l’année « Bordeaux SO Good ».

Le lieu pour la Conférence ne pouvait pas être plus prestigieux, la Place de la Bourse.

Pour ceux qui ne connaissent pas encore le festival. Bordeaux SO Good est la fête incontournable de la Gastronomie et de l’Art de vivre du Sud-Ouest. Le festival est ouvert à tous !

Céline MIECAZE, Commissaire Générale du Festival Bordeaux S.O Good, nous a dévoilé le programme.

Pendant trois jours (les 17,18 et 19 novembre), la ville de Bordeaux sera en effervescence. Des producteurs, des maisons réputées, des commerçants, des artistes et bien sûr des chefs talentueux seront au rendez-vous pour donner le meilleur d’eux-mêmes et vous faire vivre une expérience unique et très gourmande.

Cette année le parrain du festival est le Chef Pierre Gagnaire. Tout un honneur quand on sait que le Chef Gagnaire évolue entre ses douze restaurants dans le monde.

Le Chef Pierre Gagnaire a élaboré une recette inédite spécialement pour le festival. Elle sera remise à tous les festivaliers. Il sera aussi présent lors de l’inauguration officielle de la Grande Halle Gourmande suivie de la soirée d’ouverture du festival au Palais de la Bourse.

La quatrième édition sera remplie de surprises. Il y aura des ateliers cuisine et pâtisserie pour les grands et les petits au Hangar 14.

Personnellement je ne raterai pas l’atelier sur la photographie culinaire qui se déroulera le samedi 18 novembre.

Virginie Calmels, Vice-Présidente de Bordeaux Métropole. Pour elle, « Bordeaux So Good est le bonheur de vivre que nous partageons sans modération ».

Le vendredi, à partir de 17 heures à la « Rock School Barbey« , les chefs Nicolas Magie (restaurant Saint James), Vivien Durand (Le Prince Noir), Tanguy Laviale (Garopapilles) et Sébastien Bertin (chef pâtissier du Saint James) vous feront vivre une expérience unique au rythme endiablé du groupe de rock « Les Limiñanas« . La gastronomie, le vin et le rock ! Un mélange étonnant pour vous faire danser et vibrer les papilles. Les huîtres seront aussi à l’honneur de la main du fameux ostréiculteur Joël Dupuch.

Gaëlle de « Mon bonheur gourmand« , Anne Quimbre de « Papotiche » et Anne Lataillade de « Papilles et Pupilles » en grande discussion.

Un autre temps fort du festival est la nuit des Banquets. Près de trente banquets se dérouleront de manière simultanée le samedi 18 novembre. Partout dans la ville, dans des endroits totalement inattendus les Chefs vous proposeront un repas exceptionnel inspiré par le lieu. Le plus difficile sera de choisir un banquet entre les trente proposés !

Il y aura tellement d’évènements que c’est très difficile de résumer ce week-end si gourmand dans un seul article. C’est pour ça, que je vous invite chaleureusement à visiter la page Bordeaux So Good pour plus de renseignements. Sur sa page internet, vous trouverez tous les prix, toutes les activités gratuites et plein de surprises.

Vous l’aurez compris, le plus difficile sera d’être en même temps sur tous les fronts !

Heureusement, une navette gratuite Bordeaux SO Good est prévue pour transporter les festivaliers entre la Grande Halle Gourmande du Hangar 14 et le Palais de la  Bourse pendant toute la durée du festival.

Bordeaux SO Good en chiffres :

  • 3 jours de Festivités
  • 40 000 visiteurs attendus
  • 100 Chefs
  • 1 nuit des Banquets, rassemblant 2500 personnes
  • 1 Rallye gourmand & animations dans 50 boutiques partenaires
  • 100 producteurs et maisons de qualité dans la Grande Halle Gourmande (H 14)
  • 1 Village des jeunes
  • 320 places aux cours de cuisine
  • 4 concours organisés

On se voit à Bordeaux SO Good !!

Eva.

Gâteau Nantais, des parfums exotiques en automne

Connaissez-vous le gâteau nantais ? Il a tout pour plaire, des arômes de vanille, de sucre, de rhum et d’amande envahissent votre cuisine pendant sa cuisson. Il paraît que ce gâteau est né au début du siècle quand le port de Nantes voyait débarquer des produits en provenance de colonies antillaises. Comme pour toutes les recettes, il existe plusieurs versions. Chez moi, on se régale avec cette recette-ci.

Les photos sont prises lors de notre séjour à Nantes. La ville est magnifique. On a aussi visité « Les machines de l’Ile« , un endroit simplement magique !

Ingrédients

  • 125 gr de sucre en poudre

  • 1 bâton de vanille

  • 125 gr de beurre demi-sel

  • 100 gr d’amandes en poudre

  • 40 gr de farine

  • 3 œufs

  • 2 cuillères à soupe de confiture d’abricot

  • 3 à 5 cl de rhum brun (environ)

Pour le glaçage :

  • 5 cl de rhum

  • 100 de sucre glace

Fendez en deux une gousse de vanille, retirez la vanille et mélangez-la au sucre.

Fouettez énergiquement le beurre mou (en pommade) avec le sucre vanillé. Ajoutez les amandes en poudre, puis incorporez les œufs un par un.

Puis ajoutez-y la farine tamisée, la confiture et le rhum.

Beurrez largement, ou mieux, tapissez le moule à gâteau de papier sulfurisé, y verser la préparation et cuire le gâteau à 180°c pendant 45 minutes environ. J’utilise un moule rond de 20 cm.

Préparez le glaçage : mélangez le rhum avec le sucre glace et nappez le gâteau à l’aide d’une spatule. Si vous voulez un gâteau moins sucré, je vous conseille de diviser les quantités. Certes, l’aspect sera moins beau et moins blanc mais il sera aussi bon et moins sucré.

Le gâteau nantais est encore meilleur le lendemain de sa préparation. Accompagné d’une bonne tasse de thé, il est juste divin.

Osez réveiller l’automne avec ces parfums exotiques !

Eva.

Financiers aux noisettes

Pour finir mon lot de noisettes du Piémont, j’ai réalisé quelques financiers aux noisettes. Ils sont délicieux et se marient à merveille avec le chocolat. Ils sont idéals pour accompagner une bonne tasse de thé ou un chocolat chaud. J’aime beaucoup ces petits gâteaux qui traversent toutes les saisons en changeant leur robe à chaque fois.

On vient de passer le weekend chez mes beaux parents, à la campagne. J’aime beaucoup y aller à cette époque de l’année. Les jours sont encore longs, le soleil est au rendez-vous et les feuilles qui commencent à tomber offrent un spectacle unique.

Ingrédients :

  • 90 de sucre

  • 50 g de noisettes en poudre

  • 1/2 sachet de levure

  • 80 g de beurre

  • 5 blancs d’œuf

  • 60 g de farine

  • Quelques noisettes pour décorer

  • Pastilles de chocolat (optionnelles)

Faites fondre le beurre doucement jusqu’à obtenir un beurre noisette.

Dans un saladier, mélangez le sucre, les noisettes en poudre, la levure et la farine. Ajoutez les blancs d’œuf et mélangez. Incorporez le beurre noisette et continuez de mélanger.

Versez dans des moules à financier. Concassez les noisettes et répartissez-les dans les financiers.

Pour les gourmands, vous pouvez introduire un petit morceau de chocolat à l’intérieur des financiers.

Vous pouvez les conserver quelques jours dans une boîte métallique. À la maison, c’est impossible, les financiers ne connaissent pas le fond de la boîte, ils sont dévorés bien avant !

Les châtaignes et les marrons sont déjà là ! A nous les bonnes soupes et les savoureuses recettes d’automne.

Eva.

Tarte aux pommes et fruits rouges

J’avais trois bonnes raisons pour réaliser cette tarte. La première parce que dans la famille, on adore les pommes. La deuxième parce qu’un dicton célèbre dit : » Une pomme par jour, éloigne le médecin ». Et la troisième raison, je voulais participer au concours entre bloggers organisé par « Recettes de cuisine » . Chaque mois, un thème différent est proposé pour créer des recettes autour d’un ingrédient. Ce mois-ci est dédié aux pommes.

C’est déjà la fin de la saison pour les framboises et les myrtilles mais je voulais profiter une dernière fois de ces deux fruits d’été pour mettre un peu de soleil dans ma tarte. Le résultat est une tarte fondante, gourmande et très fruitée. Si vous ne trouvez plus de framboises, n’hésitez pas à utiliser des surgelées. Mon inspiration pour réaliser cette tarte vient d’ici.

En ce moment, c’est la foire aux plaisirs aux Quinconces. Si vous habitez Bordeaux, vous pouvez en profiter jusqu’au 5 novembre.

J’avais très envie de faire un tour sur la grande roue pour voir Bordeaux depuis là-haut. Je n’ai pas été déçue, la vue est fantastique.

Avec ma fille, on s’est lancé un défi « cap ou pas cap de monter sur la grande roue ? » . Franchement, j’ai pensé qu’une fois là-haut je serais pétrifiée par le vertige mais en fait « même pas peur » ! Surmonter ses peurs et garder son âme d’enfant, voilà un vaste programme qui fait du bien.

Ingrédients :

  • 200 g de farine

  • 100 g de beurre

  • 1 pincée de sel

  • 1 cuillère à soupe de sucre

Pour la garniture :

  • 4 pommes

  • Quelques framboises

  • Quelques myrtilles

  • 1 œuf

  • 60 g de beurre

  • 50 g de sucre rapadura ou de sucre blond

  • 55 g de poudre d’amandes

Versez la farine dans le bol d’un robot avec le beurre froid coupé en dés. Rajoutez une pincée de sel et la cuillère de sucre. Mixez jusqu’à ce que le mélange soit sableux, puis ajoutez 6 à 8 cuillères à soupe d’eau froide en mixant petit à petit jusqu’à ce que la pâte forme une boule. Laissez reposer au frigo au moins 30 minutes.

Pelez et coupez les pommes en lamelles (pas trop fines).

Préchauffez le four à 180°c.

Sortez la pâte du réfrigérateur et étalez-la sur votre plan de travail. Ce n’est pas la peine de beaucoup travailler les bords, de façon à laisser un côté rustique à cette tarte.

Disposez les pommes et refermez un peu les bords. Enfournez pendant 20 minutes.

Mixez ensuite les amandes, le sucre, le beurre et l’œuf pour obtenir une crème lisse.

Sortez la tarte du four, étalez la préparation sur les pommes et rajoutez les framboises ainsi que les myrtilles.

Enfournez à nouveau la tarte environ 15 minutes à la même température.

Je ne sais pas si je gagnerais le concours, en tout cas, pour moi c’est une bonne excuse pour se régaler avec cette délicieuse tarte aux pommes. On se fait plaisir alors, c’est en quelque sorte, déjà gagné !

Si vous avez un blog et vous souhaitez participer, n’hésitez pas, vous avez tout le mois d’octobre pour tomber dans les pommes. Toutes les infos sont par ici.

Eva.

Tarte rustique et salade d’automne

A chaque saison, sa tarte salée ! Tous les ans, j’aime bien imaginer de nouvelles tartes avec les légumes de saison. Avec le butternut et la patate douce, on ne peut pas se tromper, c’est déjà l’automne !

J’aime beaucoup cuisiner les courges et le butternut spécialement, pour moi il a un goût plus doux et se mélange très bien avec toutes sortes d’ingrédients. La preuve avec cette tarte salée qui a enchanté les papilles de toute la famille.

Avec presque les mêmes ingrédients, j’ai aussi réalisé une salade pour accompagner la tarte rustique. Elle peut également faire une entrée pour une autre occasion.

Le cottage cheese est un fromage frais anglais au lait caillé. Si vous n’arrivez pas à en trouver, vous pouvez utiliser de la ricotta par exemple.

Ingrédients :

Pour la pâte :

  • 200 g de farine

  • 100 g de beurre salé

  • eau

Pour la garniture :

  • 1 patate douce moyenne

  • 150 g de butternut

  • 150 g de champignons

  • 150 g de cottage cheese ou ricotta

  • Parmesan

  • Quelques graines de potimarron et de tournesol

  • 2 œufs

  • 1 cuillère à soupe de moutarde

  • 1 filet d’huile d’olive

  • 2 cuillères à soupe de sirop d’érable

Pour la salade :

  • Des feuilles d’épinards

  • Quelques morceaux de patate douce et du butternut ainsi que ses graines

  • Des champignons coupés en lamelles

  • Des copeaux de parmesan

  • Fines pousses d’alfalfa et de cresson

  • Vinaigrette

Préparez la pâte : dans le bol d’un robot, déposez la farine, le beurre coupé en morceaux et rajoutez 4 ou 5 cuil. à soupe d’eau. Mélangez par petits à-coups jusqu’à l’obtention d’une pâte lisse. Roulez-la en boule et placez-la au frais 30 minutes.

Préchauffez le four à 200°c.

Épluchez la patate douce et le morceau de butternut. Coupez-les en tranches et disposez-les sur une plaque allant au four. Parsemez avec les graines. Salez un peu partout. Rajoutez un filet d’huile d’olive et le sirop d’érable. Enfournez pendant 25 minutes environ. Une fois la cuisson terminée, sortez du four et réservez.

Sortez la pâte du réfrigérateur et étalez-la sur votre plan de travail. Ce n’est pas la peine de beaucoup travailler les bords, de façon à laisser un côté rustique à cette tarte.

Coupez les champignons en fines tranches après les avoir lavés. Étalez la moutarde à l’aide d’une cuillère sur toute la tarte. Déposez-y les tranches de champignons.

Rajoutez la patate douce et les morceaux de butternut cuits ainsi que les graines. Gardez-en quelques uns pour préparer votre salade.

Dans un bol, mélangez le cottage cheese avec les deux œufs. Salez, poivrez et rajoutez du parmesan râpé. Versez par dessus les légumes. Repliez les bords de la pâte vers le centre.

Enfournez à 190°c de 35 à 40 minutes environ.

Pendant que la tarte est au four, vous pouvez réaliser la salade. Il suffit de mettre tous les ingrédients dans un saladier et d’ajouter de la sauce vinaigrette par dessus.

Vous avez une tarte rustique prête à déguster et une salade gourmande pour l’accompagner.

Êtes-vous plutôt salade ou tarte ? Vous avez remarqué qu’avec à peu près les mêmes ingrédients on obtient deux plats équilibrés et de saison.

Les photos sont prises au Parc Bordelais il y a quelques jours. Les premiers symptômes de l’automne sont déjà là. Si vous habitez à Bordeaux, n’hésitez pas à venir vous promener dans ce parc, à cette saison le parc est magnifique !

Eva.

Mon portrait à Bordeaux Tendances !

Aujourd’hui, je suis fière de partager avec vous mon entretien dans le magazine Bordeaux Tendances. Si vous voulez savoir plus de choses sur Eva et Torocoro, ne ratez pas cette interview ! Comment le blog a t-il commencé, quelles sont mes envies du moment et quelles sont mes adresses préférées à Bordeaux…

Cliquez ici, pour lire le portrait.

Merci beaucoup à Bordeaux Tendances et à tous ceux qui suivent le blog et qui rendent cette aventure possible !

Eva

Crumble aux pommes-poires et noisettes

Un bon dessert commence toujours par de bons ingrédients et une petite histoire. Cet été, des amis sont partis en vacances en Italie et à leur retour, ils m’ont apporté des noisettes du Piémont.

Croyez-moi, ce sont les meilleures noisettes que j’ai jamais goûtées ! Il me parait donc essentiel de faire honneur aux noisettes. Je me suis alors décidée pour un dessert simple, fruité où les noisettes du Piémont sont au cœur de la recette.

Je peux vous dire que la saveur de ce crumble est au delà de mes souhaits. Il a le goût de l’automne, des feuilles qui tombent dans les jardins, des promenades à l’air libre…

Ingrédients :

  • 3 pommes et 3 poires environ

  • Quelques pépites de chocolat noir

Pour le crumble :

  • 70 g de noisettes

  • 70 g de sucre de coco

  • 75 de beurre bien froid

  • 40 g de farine

Commencez par réaliser le crumble. A l’aide de votre robot, mélangez  tous les ingrédients afin d’obtenir une consistance grossière et non homogène. Mettez au frais.

Pelez et coupez les pommes et les poires en morceaux. Beurrez légèrement le fond de votre plat allant au four. Disposez les fruits. Saupoudrez avec la pâte à crumble.

Enfournez pendant 30 minutes environ à 180°c.

Sortez le crumble du four et parsemez les pépites de chocolat et quelques noisettes pour décorer.

Votre crumble est prêt à déguster !

Une nouvelle saison commence avec son lot de fruits et légumes. Depuis que je fais ce blog, ma manière de consommer et manger a petit à petit changé. Je suis convaincue que manger de saison est bon pour tout ; pour notre portefeuille, notre santé et surtout pour la planète !

Une autre chose que j’adore en automne, c’est la lumière. Les photos ont été prises au Cap Ferret la semaine dernière. En une journée, on est passé de la pluie au soleil et c’était vraiment magnifique.

Je vous souhaite un bel automne !

Eva.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...