Eva & Torocoro

Blog de cuisine et coups de coeur

Chutney aux oignons rouges et poires

Le chutney est une spécialité anglaise qui remonte à l’époque coloniale. C’est un mélange de légumes et de fruits cuits avec du vinaigre. Il est délicieux pour accompagner tout type de viandes, de fromages, de foies gras…

La saison printanière vient juste de débuter, on peut donc encore trouver des légumes et des fruits d’hiver. Ce chutney est aussi délicieux avec des pommes.

Les températures ont grimpé ces derniers jours, l’occasion pour nous de profiter du Bassin d’Arcachon.

Ingrédients :

  • 2 oignons rouges

  • 2 ou 4 poires (selon la taille)

  • 1 filet d’huile d’olive

  • 100 ml de vinaigre de cidre

  • 90 g de sucre blond

  • Sel et poivre

  • 1 petit morceau de gingembre

Coupez les oignons en lamelles. Dans une petite casserole, versez un filet d’huile d’olive, faites revenir les oignons à feu doux. Pendant ce temps, pelez et coupez en morceaux les poires. Rajoutez-les à la casserole. Salez et poivrez selon votre goût et ajoutez le vinaigre.

Quand l’ensemble arrive à ébullition, intégrez le sucre et le gingembre. Couvrez la casserole et laissez cuire pendant 20 minutes environ. Votre chutney et prêt.

Et pourquoi ne pas profiter des belles journées ensoleillées, pour déguster ce chutney lors d’un apéro dînatoire entre amis ?

Eva.

Cookies chocolat, noisettes et purée d’amandes

Les giboulées de mars ont fait leur apparition. Ces pluies très fortes intermittentes donnent envie de déguster une bonne tasse de thé accompagnée de délicieux cookies.

Cette fois-ci, le chocolat se marie aux noisettes et aux amandes pour plus de gourmandise et de saveur. Ces biscuits se dévorent à toute heure pour le plus grand plaisir des grands et des petits.

Se promener sur les quais de Lisbonne est devenu très agréable et source de détente. Le fleuve Tage traverse la ville pour finir dans l’océan. On sent tout de suite un parfum marin vivifiant, un souffle d’air frais.

Ingrédients :

  • 160 g de farine

  • 60 g de sucre de canne

  • 60 g de sucre de coco ou rapadura

  • 100 g de beurre doux

  • 2 c. à s. de chocolat en poudre non sucré

  • 100 g de chocolat noir concassé

  • 100 g de noisettes

  • 1 c. à s. de levure chimique

  • 1 œuf

  • 2 c. à s. de purée d’amandes

A l’aide d’un robot, hachez grossièrement le chocolat noir et les noisettes. Réservez-les.

Mélangez la farine, le cacao, le sel et la levure. Dans un autre saladier, mélangez l’œuf et le beurre avec les sucres, rajoutez la purée d’amandes et remuez à nouveau. Incorporez ce mélange au précédent. Rajoutez le chocolat et les noisettes puis mélangez le tout à nouveau. Si vous n’avez pas de purée d’amandes, vous pouvez aussi la remplacer par votre pâte à tartiner favorite.

Laissez reposer la pâte trente minutes au réfrigérateur.

Préchauffez votre four à chaleur tournante à 175°c.

Formez des boules de pâte avec vos mains ou à l’aide d’une cuillère et placez-les sur une feuille de papier sulfurisé recouvrant la plaque de cuisson. Enfournez pendant 10 minutes environ.

Dégustez sans modération ! Entre deux averses, une bonne promenade sera parfaite pour éliminer et rester en pleine forme pour attaquer le printemps.

Eva.

Tarte rose au chou kale

Le marché du samedi reste pour moi une véritable source d’inspiration. J’achète souvent chez le même producteur qui privilégie les légumes de saison.

C’est ainsi qu’à chaque fois, j’ai l’impression de redécouvrir des légumes oubliés ou des nouveautés. Exit la salade verte classique, au marché je peux trouver de la mâche, du cresson, du mesclun…Diverses variétés qui ravissent notre assiette.

Le producteur chez qui j’achète a souvent des betteraves déjà cuites. Un vrai gain de temps. J’en ai pris deux et c’est comme ça qu’est née cette tarte rose et verte.

Quand j’ai vu la couleur de ma tarte sortie du four, j’ai pensé tout de suite à Venise et ses couleurs un peu fanées. Ma tarte a la couleur « rose vénitien ». La beauté est partout dans cette ville et je suis prête à y retourner !

Ingrédients :

Pour la pâte :

  • 200 g de farine

  • 100 g de beurre

  • 1 pincée de sel

  • 1/2 betterave déjà cuite

  • eau

Pour la garniture :

  • 1  et 1/2 betterave

  • 1 poignée de chou kale (Je mélange deux variétés de chou kale)

  • 250 g de ricotta

  • 4 œufs

  • 1 c. à s. de tahin

  • 1 c. à s. de crème liquide

Préparez la pâte : dans le bol d’un robot, déposez la farine, la moitié de la betterave, le beurre coupé en morceaux et rajoutez 4 ou 5 cuil. à soupe d’eau. Mélangez par petits à coups jusqu’à l’obtention d’une pâte lisse. Roulez-la en boule et placez-la au frais 30 minutes.

Dans une poêle, versez un filet d’huile d’olive et faites revenir les feuilles de kale coupées en morceaux. Remuez de temps en temps pendant 5 minutes, jusqu’à ce que les feuilles soient tendres. Réservez.

Battez les œufs et rajoutez la ricotta ou un autre fromage de votre choix, salez, poivrez et continuez de battre jusqu’à l’obtention d’une crème lisse.

Étalez la pâte dans un moule à tarte, piquez-la de plusieurs coups de fourchette.

Coupez la betterave en fines tranches. Étalez le mélange de tahin avec la crème liquide à l’aide d’une cuillère sur toute la tarte. Déposez les tranches de betterave.

Répartissez le kale. Versez la préparation au fromage dessus. Rajoutez quelques copeaux de parmesan. Repliez les bords de la pâte vers le centre.

Faites cuire la tarte à 180°c pendant 30 minutes environ.

Pour accompagner cette tarte rose, j’ai préparé une salade verte. J’ai rajouté une pomme et une orange. Vous avez là votre repas de midi prêt à être dégusté.

Savourez cette tarte en terrasse accompagnée d’un Spritz, comme à Venise. Une bonne manière de voir la vie en rose !

Eva.

Pain aux graines et balade « art déco » dans le quartier Lescure

Ce pain aux graines est une création géniale et originale. J’ai piqué la recette dans le livre « Green Kitchen » et je ne me lasse pas de la réaliser. Accompagné de saumon fumé, de hareng, de légumes de saison, par exemple, il rend un déjeuner parfait.

Avez-vous déjà goûté un pain sans farine ? Cette recette est surprenante, vous vous rendrez compte que l’essayer c’est l’adopter !

Vous pouvez aussi le savourer au petit-déjeuner avec du beurre et votre confiture favorite. Cette recette se réalise très rapidement et elle est faite pour durer. Le pain se conserve jusqu’à une semaine au frais, emballé dans un linge propre bien entendu. Il est également possible d’en congeler une partie sans problème.

J’ai mélangé des graines et des oléagineux. Vous pouvez faire le mélange de votre choix, moins de noix, plus d’amandes, ou bien ne faire qu’à base de graines.

La semaine dernière, je suis allée avec la classe de mon fils dans le quartier Lescure à Bordeaux. Un quartier qui regorge de trésors Art Déco . Munis de notre carnet, nous avons  sillonné les rues à la recherche de méplat, de marquises, d’oculus et bien d’autres choses qui caractérisent les maisons Art Déco des années 30.

Ingrédients :

  • 100 g d’amandes

  • 100 g de noisettes

  • 100 g de graines de sésame

  • 100 g de tournesol

  • 100 g de graines de lin

  • 100 g de graines de courge

  • 1 c. à c. de sel fin

  • 3 c. à s. d’huile d’olive vierge

  • 5 œufs

Préchauffez le four à 180°c.

Placez les oléagineux et les graines dans un saladier, ajoutez le sel, l’huile et les œufs déjà battus. Mélangez bien le tout. Versez la préparation dans un moule et enfournez directement pour environ une heure.

À la sortie du four, laissez complètement refroidir le pain avant de le couper en tranches.

Les oléagineux sont des aliments merveilleux. Ils ont tout pour plaire, ils sont riches en fibres et en antioxydants. Il est conseillé d’en manger une poignée chaque jour. Avec une tranche de ce pain, vous aurez donc votre dose pour la journée.

La visite s’achève au stade « Chaban Delmas » autrefois nommé Lescure, du même nom que le quartier. Un autre bijou de l’Art Déco. Si vous habitez Bordeaux ou si vous êtes de passage, ce quartier et ses jolies maisons Art Déco valent le détour.

                                                                                                                                                                               Eva.

10 manières différentes de fêter la Chandeleur

Cette année, pour fêter la chandeleur, je partage avec vous mes recettes préférées. Normalement, la tradition veut qu’on fête la Chandeleur avec des crêpes. Mais j’ai un penchant pour les pancakes, leur petite pâte moelleuse et gourmande est à savourer dans toutes les versions.

DSC06916

Crêpes absolument tout chocolat 

Ces crêpes feront des heureux chez les amateurs de chocolat.

1-Crêpes Pommes 017

Crêpe aux pommes

Une seule crêpe géante fourrée de délicieuses pommes fondantes. Un régal !

1-Tortitas 041

Pancakes au sirop d’érable

Ma recette classique des pancakes, la plus sage.

Pancakes au lait de coco

Des pancakes tout doux et légers au lait de coco.

Pancakes aux graines de Chia

Ces pancakes vont vous surprendre ! Avec des graines de Chia et de la purée d’amandes, un mélange savoureux et plein d’énergie.

Pancakes exotiques

Si vous avez envie de voyager loin et de quitter la grisaille de l’hiver, ces pancakes vous transporteront loin sans sortir de chez vous.

Pancakes aux épinards

La couleur vert fluo vient des épinards. Ces pancakes se dégustent en version sucrée ou salée, tellement bons !

DSC02358

Pancakes sans gluten

Ma version sans gluten est aussi délicieuse que la classique.

1-141

Pancakes à l’avoine

Plus nourrissants que la version classique, avec des flocons et du lait d’avoine.

1-pancakes pommes 017

Pancakes aux pommes caramélisées

La version miniature de la grande crêpe aux pommes.

Préférez-vous les crêpes ou les pancakes ?

En tout cas, ici vous aurez le choix pour fêter la Chandeleur comme il se doit.

                                                                                                                                                                              Eva  

Le pain perdu qui s’est retrouvé dans un cake aux pommes

Il était une fois un pain perdu qui s’est retrouvé dans un cake aux pommes. Heureusement pour ce pain perdu, il a eu une fin heureuse. Mais ce n’est pas le cas de tous les petits pains. On gaspille malheureusement trop !

Dès que le pain devient un peu dur, il passe vite aux oubliettes. Cette année, je suis décidée à faire plus attention au gaspillage alimentaire.

J’ai la chance d’avoir à proximité une boulangerie avec d’excellents artisans boulangers qui font eux-mêmes le pain et les viennoiseries. Je dis cela parce qu’il existe de plus en plus de « boulangeries » qui trichent. Les vraies boulangeries sont en voie d’extinction.

À chaque fois que je rentre dans ma boulangerie, c’est un plaisir de voir tout ces petits pains réalisés avec différentes farines et céréales. La boulangère s’amuse à leur donner des noms variés comme le « british », le « petit épeautre », le « Charlemagne », etc. À travers la vitre, on peut observer le four et le savoir-faire des boulangers, ils amassent chaque boule de pain comme si elles étaient uniques.

Maintenant lorsque j’achète une baguette, je vois tous les efforts faits pour la réaliser. Dans ma cuisine, j’ai une petite corbeille où je dépose le pain perdu pour le « recycler ».

Que faire avec votre pain quand il devient trop dur ? Évidemment, vous pouvez faire du « pain perdu » mais vous avez aussi la possibilité de faire ce cake aux pommes. Tout simplement en remplaçant la farine par le pain reconverti en chapelure .

Ingrédients :

  • 170 g de pain dur (mélange de différents pains réalisés avec des farines différentes et des graines)

  • 75 g de sucre rapadura

  • 3 œufs

  • 1 yaourt au lait de brebis

  • 100 g de beurre

  • 1 sachet de levure chimique

  • 1 pomme

Commencez par mixer votre pain dur à l’aide de votre robot jusqu’à l’obtention d’une chapelure un peu grossière, ce n’est pas non plus la peine qu’elle soit très fine. Réservez.

Mélangez les œufs et le sucre. Ajoutez ensuite le yaourt et le beurre. Mélangez à nouveau. Intégrez le pain et la levure et mélangez le tout à nouveau. Chemisez un moule avec du papier sulfurisé et versez le mélange.

Coupez la pomme en petits dés et ajoutez-les à la préparation ainsi que les pépites de chocolat.

Enfournez à 180°c pendant 25 minutes environ. Sortez du four et profitez d’un cake moelleux et gourmand.

Accompagné de fromage blanc et d’un peu de compote de pommes maison, c’est juste parfait.

Si vous préférez recycler le pain dans une recette salée, cliquez ici.

Moins de gaspillage pour la nouvelle année, voilà une bonne résolution à prendre en compte. Et vous, que faites-vous avec votre pain de la veille ?

Eva.

Muffins aux flocons d’avoine, pomme, poire et banane

Les dimanches, nous aimons bien prendre le temps de déguster un bon petit-déjeuner. Plutôt que d’aller bruncher dans un café, j’aime bien rester à la maison au chaud et préparer un petit-déjeuner gourmand moi-même.

J’ai imaginé ces muffins aux trois fruits et flocons d’avoine pour pouvoir les dévorer dans notre prochain brunch. Les flocons d’avoine leur donnent un goût et un aspect rustique et les fruits apportent de la douceur.

Ingrédients :

  • 100 g de flocons d’avoine

  • 80 g de farine

  • 50 g de poudre de noisette

  • 1 sachet de levure

  • 2 œufs

  • 1 banane

  • 1 poire

  • 1 pomme

  • 70 g de sucre rapadura

  • 4 c. à s. de purée d’amandes

  • Quelques graines de tournesol et de courge

Mixez les flocons d’avoine grossièrement pour obtenir une poudre proche de la farine. Dans le bol de votre robot ou dans un saladier, mélangez tous les ingrédients secs (farine, poudre de noisette, levure, rapadura).

Rajoutez ensuite les œufs ainsi que la purée d’amandes et la banane écrasée puis remuez de nouveau.

Coupez en petits morceaux la poire et la pomme. Rajoutez au mélange et remuez délicatement. Partagez le mélange entre les caissettes et parsemez de graines de tournesol et de courge.

Faites cuire pendant 25 minutes environ à 160°c dans un four à chaleur tournante.

Ces muffins se conservent très bien pendant quelques jours, ainsi vous pouvez les réaliser la veille pour profiter pleinement de votre petit-déjeuner le lendemain.

Profitez du weekend pour savourer ces muffins et laissez vous envahir par la douceur et la paresse du farniente.

Eva.

Salade d’hiver aux lentilles

Pour la nouvelle année qui commence, pas de résolutions pour moi, de tout façon je n’arrive jamais à les tenir. Je veux tout simplement continuer à manger le plus sainement possible mais sans oublier de me faire plaisir. Tout un programme !

Pour démarrer du bon pied l’année, je vous propose une salade avec un certain nombre de légumes de saison réunis dans la même assiette. Un plat unique que vous pouvez accompagner d’un œuf au plat pour plus de gourmandise.

Rien de mieux, qu’un beau bouquet de fleurs pour donner de la couleur à l’hiver. Mes enfants m’ont offert ce bouquet pour mon anniversaire et je ne vois pas meilleure façon de finir et commencer l’année qu’avec cette explosion de couleurs et de beauté.

Ingrédients :

  • 200 g de lentilles

  • 1 brocoli

  • 1 petit butternut

  • 100 g d’épinard

  • 100 g de kale

  • Quelques graines de courge et de tournesol

  • 100 g de mâche

  • 2 ou 3 Kumquat

Vinaigrette

  • 1 citron

  • 2 c.à s. d’huile d’olive

  • 2 c. à s. d’huile de colza

  • 2 c. à c. de tahin (purée de sésame)

Commencez par faire cuire les lentilles dans de l’eau bouillante salée, environ 15 minutes. Pendant que les lentilles prennent leur bain, faites cuire le brocoli. Je le fais toujours à la vapeur dans la cocotte minute.

Préchauffez le four à 200°c.

Coupez le butternut en deux, il sera plus facile à manipuler. Coupez-le en tranches ni trop fines, ni trop grosses, vous pouvez laisser la peau.

dsc02686

Sur une plaque à four, déposez les tranches de butternut. À l’aide d’une cuillère, étalez deux cuillères à soupe d’huile d’olive et deux cuillères à soupe de sirop d’érable, salez et parsemez les graines de tournesol et de courge. Faites cuire 30 minutes environ.

Pendant que les tranches de butternut sont au four. Sortez les lentilles et le brocoli et  réservez.

Dans une poêle, faites cuire pendant cinq minutes environ les épinards avec les feuilles de kale coupées en morceaux. Sortez-les de la poêle et réservez-les.

Dès que le butternut fini sa cuisson, vous avez tous les éléments en main pour commencer à préparer la salade. Disposez les lentilles dans le plat et rajoutez le reste des ingrédients. Coupez les Kumquat en tranches fines et parsemez-les sur la salade, ajoutez la vinaigrette.

Puisque c’est ma première recette de l’année, j’en profite pour vous présenter mes meilleurs vœux et vous souhaiter une année de bonheur et de gourmandise !

Eva.

Coquilles St Jacques et Caviar de Neuvic, l’alliance parfaite pour les fêtes

La fin de l’année est marquée par la fête de Noël, les repas en famille et entre amis se multiplient. C’est l’occasion de se faire plaisir, chacun à sa manière. Un bon repas accompagné des gens qui nous sont chères, c’est une bonne manière de finir l’année ou de la commencer.

Pour réaliser cette recette, j’ai « embauché » mon mari comme chef et mon fils comme commis. Le résultat, c’est une recette féérique qui fera plaisir aux plus gourmands.

Ingrédients :

  • 2 échalotes

  •  1 oignon nouveau

  • 12 coquilles St Jacques fraîches

  • 1 morceau de porc dans l’échine

  • 1 poireau

  • Crème de lait entier

  • Beurre

  • Pistils de Safran

  • Caviar d’Aquitaine

Dans une poêle, versez de l’huile d’olive et faites mijoter deux échalotes et un oignon nouveau. Rajoutez un filet de vinaigre blanc, du sel et du poivre. Laissez réduire et rajoutez un petit filet de saturne et une belle noix de beurre. Réservez.

Pendant ce temps, nettoyez les coquilles St Jacques.

Fumet : Bouillon au goût corsé, obtenu par réduction.

Pour réaliser le fumet, disposez dans une petite casserole, les barbes de St Jacques, les morceaux de poireaux, les pistils de Safran, du sel, du poivre et un peu d’eau. Laissez cuire à feu doux. Passez au chinois.

Entre temps, dans une poêle faites cuire un morceau de porc dans l’échine ou 100 g de lardons natures. Récupérez les sucs.

Mélangez les sucs de viande avec le fumet et la réduction d’échalotes, réchauffez de nouveau puis incorporez un demi-verre de crème de lait. Réservez.

Prenez un poireau et coupez des bandes d’environ 10 cm dans la jonction « vert-blanc », faites revenir dans une poêle avec huile et beurre jusqu’au début du brunissement du poireau.

Dans une poêle bien chaude, saisissez les St Jacques dans un peu d’huile avec du sel et du poivre, en fin de cuisson, ajoutez une noix de beurre.

Pendant ce temps, fouettez l’appareil à la crème de lait pour obtenir une émulsion mousseuse chaude.

Dressez l’assiette en disposant 3 ou 4 bandes de poireaux sur lesquels vous disposez trois noix de St Jacques puis versez un peu d’émulsion.

Vous pouvez ajouter un fin filet de miel d’acacia sur l’ensemble ou bien réaliser une réduction d’agrumes si vous aimez le sucré-salé.

Rajoutez une petite cuillère à café de caviar sur les St Jacques.

C’est la version de mon chéri, si vous voulez faire encore plus simple, vous pouvez snacker les St Jacques dans une poêle et rajoutez le caviar dessus.

Profitez de chaque bouchée et surtout du temps passé avec les gens que vous aimez.

Joyeux Noël à tous !

Eva.

Crackers aux graines de chia et de lin

Cette recette est vraiment très simple à réaliser, un vrai jeu d’enfants. Ces crackers se mangent sans faim et ils sont idéals pour accompagner toutes les tartines, d’houmous, de fromage, de saumon fumé… Bref, ils ont trouvé leur place dans mon placard. Ils peuvent se conserver environ une semaine dans un contenant hermétique.

J’aurais bien aimé inventer cette recette mais je l’ai trouvé dans le livre « Green Kitchen at Home« . D’ailleurs, je vous le conseille, il est truffé de bonnes recettes gourmandes et saines.

Cette fois-ci, je les ai accompagné d’un avocat écrasé, j’ai rajouté du sel, du poivre et un filet d’huile d’olive.

On a passé un weekend à San Sebastian, cette ville est toujours belle et accueillante. Cette fois, il y avait la grande roue, on en a profité pour faire un tour. La vue est magnifique !

Ingrédients :

  • 110 g de graines de lin brun ou blond (pour ma part, j’ai mis la moitié de chaque)

  • 40 g de chia noires ou blanches

  • 1 c. à s. de graines de tournesol (ou autres graines au choix)

  • 1 c. à c. de sel

  • 360 ml d’eau

Versez les graines et le sel dans un saladier, ajoutez l’eau et mélangez. Laissez au repos au moins une heure environ. Les graines s’agglutinent et gonflent en formant une espèce de gel.

Préchauffez le four à 100°c.

Versez le « gel » sur une plaque de cuisson à l’aide d’une spatule, étalez-le en une fine couche régulière de façon à recouvrir toute la plaque.

Enfournez 2 h 30 environ jusqu’à ce que la préparation soit dorée et croustillante. Sortez du four et laissez refroidir sur une grille avant de le casser en morceaux.

Ces crackers vont m’accompagner tout le mois de décembre, c’est le joker parfait pour les apéros improvisés.

Ce matin-là à San Sebastian, il faisait assez froid mais peu importe, il y a toujours des courageux qui se lancent à l’eau pour se baigner et profiter des vagues. Tellement de manières différentes de vivre l’hiver, chacun son ressenti et son goût.

Eva.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...