Eva & Torocoro

Blog de cuisine et coups de coeur

Salade d’hiver aux lentilles

Pour la nouvelle année qui commence, pas de résolutions pour moi, de tout façon je n’arrive jamais à les tenir. Je veux tout simplement continuer à manger le plus sainement possible mais sans oublier de me faire plaisir. Tout un programme !

Pour démarrer du bon pied l’année, je vous propose une salade avec un certain nombre de légumes de saison réunis dans la même assiette. Un plat unique que vous pouvez accompagner d’un œuf au plat pour plus de gourmandise.

Rien de mieux, qu’un beau bouquet de fleurs pour donner de la couleur à l’hiver. Mes enfants m’ont offert ce bouquet pour mon anniversaire et je ne vois pas meilleure façon de finir et commencer l’année qu’avec cette explosion de couleurs et de beauté.

Ingrédients :

  • 200 g de lentilles

  • 1 brocoli

  • 1 petit butternut

  • 100 g d’épinard

  • 100 g de kale

  • Quelques graines de courge et de tournesol

  • 100 g de mâche

  • 2 ou 3 Kumquat

Vinaigrette

  • 1 citron

  • 2 c.à s. d’huile d’olive

  • 2 c. à s. d’huile de colza

  • 2 c. à c. de tahin (purée de sésame)

Commencez par faire cuire les lentilles dans de l’eau bouillante salée, environ 15 minutes. Pendant que les lentilles prennent leur bain, faites cuire le brocoli. Je le fais toujours à la vapeur dans la cocotte minute.

Préchauffez le four à 200°c.

Coupez le butternut en deux, il sera plus facile à manipuler. Coupez-le en tranches ni trop fines, ni trop grosses, vous pouvez laisser la peau.

dsc02686

Sur une plaque à four, déposez les tranches de butternut. À l’aide d’une cuillère, étalez deux cuillères à soupe d’huile d’olive et deux cuillères à soupe de sirop d’érable, salez et parsemez les graines de tournesol et de courge. Faites cuire 30 minutes environ.

Pendant que les tranches de butternut sont au four. Sortez les lentilles et le brocoli et  réservez.

Dans une poêle, faites cuire pendant cinq minutes environ les épinards avec les feuilles de kale coupées en morceaux. Sortez-les de la poêle et réservez-les.

Dès que le butternut fini sa cuisson, vous avez tous les éléments en main pour commencer à préparer la salade. Disposez les lentilles dans le plat et rajoutez le reste des ingrédients. Coupez les Kumquat en tranches fines et parsemez-les sur la salade, ajoutez la vinaigrette.

Puisque c’est ma première recette de l’année, j’en profite pour vous présenter mes meilleurs vœux et vous souhaiter une année de bonheur et de gourmandise !

Eva.

Coquilles St Jacques et Caviar de Neuvic, l’alliance parfaite pour les fêtes

La fin de l’année est marquée par la fête de Noël, les repas en famille et entre amis se multiplient. C’est l’occasion de se faire plaisir, chacun à sa manière. Un bon repas accompagné des gens qui nous sont chères, c’est une bonne manière de finir l’année ou de la commencer.

Pour réaliser cette recette, j’ai « embauché » mon mari comme chef et mon fils comme commis. Le résultat, c’est une recette féérique qui fera plaisir aux plus gourmands.

Ingrédients :

  • 2 échalotes

  •  1 oignon nouveau

  • 12 coquilles St Jacques fraîches

  • 1 morceau de porc dans l’échine

  • 1 poireau

  • Crème de lait entier

  • Beurre

  • Pistils de Safran

  • Caviar d’Aquitaine

Dans une poêle, versez de l’huile d’olive et faites mijoter deux échalotes et un oignon nouveau. Rajoutez un filet de vinaigre blanc, du sel et du poivre. Laissez réduire et rajoutez un petit filet de saturne et une belle noix de beurre. Réservez.

Pendant ce temps, nettoyez les coquilles St Jacques.

Fumet : Bouillon au goût corsé, obtenu par réduction.

Pour réaliser le fumet, disposez dans une petite casserole, les barbes de St Jacques, les morceaux de poireaux, les pistils de Safran, du sel, du poivre et un peu d’eau. Laissez cuire à feu doux. Passez au chinois.

Entre temps, dans une poêle faites cuire un morceau de porc dans l’échine ou 100 g de lardons natures. Récupérez les sucs.

Mélangez les sucs de viande avec le fumet et la réduction d’échalotes, réchauffez de nouveau puis incorporez un demi-verre de crème de lait. Réservez.

Prenez un poireau et coupez des bandes d’environ 10 cm dans la jonction « vert-blanc », faites revenir dans une poêle avec huile et beurre jusqu’au début du brunissement du poireau.

Dans une poêle bien chaude, saisissez les St Jacques dans un peu d’huile avec du sel et du poivre, en fin de cuisson, ajoutez une noix de beurre.

Pendant ce temps, fouettez l’appareil à la crème de lait pour obtenir une émulsion mousseuse chaude.

Dressez l’assiette en disposant 3 ou 4 bandes de poireaux sur lesquels vous disposez trois noix de St Jacques puis versez un peu d’émulsion.

Vous pouvez ajouter un fin filet de miel d’acacia sur l’ensemble ou bien réaliser une réduction d’agrumes si vous aimez le sucré-salé.

Rajoutez une petite cuillère à café de caviar sur les St Jacques.

C’est la version de mon chéri, si vous voulez faire encore plus simple, vous pouvez snacker les St Jacques dans une poêle et rajoutez le caviar dessus.

Profitez de chaque bouchée et surtout du temps passé avec les gens que vous aimez.

Joyeux Noël à tous !

Eva.

Crackers aux graines de chia et de lin

Cette recette est vraiment très simple à réaliser, un vrai jeu d’enfants. Ces crackers se mangent sans faim et ils sont idéals pour accompagner toutes les tartines, d’houmous, de fromage, de saumon fumé… Bref, ils ont trouvé leur place dans mon placard. Ils peuvent se conserver environ une semaine dans un contenant hermétique.

J’aurais bien aimé inventer cette recette mais je l’ai trouvé dans le livre « Green Kitchen at Home« . D’ailleurs, je vous le conseille, il est truffé de bonnes recettes gourmandes et saines.

Cette fois-ci, je les ai accompagné d’un avocat écrasé, j’ai rajouté du sel, du poivre et un filet d’huile d’olive.

On a passé un weekend à San Sebastian, cette ville est toujours belle et accueillante. Cette fois, il y avait la grande roue, on en a profité pour faire un tour. La vue est magnifique !

Ingrédients :

  • 110 g de graines de lin brun ou blond (pour ma part, j’ai mis la moitié de chaque)

  • 40 g de chia noires ou blanches

  • 1 c. à s. de graines de tournesol (ou autres graines au choix)

  • 1 c. à c. de sel

  • 360 ml d’eau

Versez les graines et le sel dans un saladier, ajoutez l’eau et mélangez. Laissez au repos au moins une heure environ. Les graines s’agglutinent et gonflent en formant une espèce de gel.

Préchauffez le four à 100°c.

Versez le « gel » sur une plaque de cuisson à l’aide d’une spatule, étalez-le en une fine couche régulière de façon à recouvrir toute la plaque.

Enfournez 2 h 30 environ jusqu’à ce que la préparation soit dorée et croustillante. Sortez du four et laissez refroidir sur une grille avant de le casser en morceaux.

Ces crackers vont m’accompagner tout le mois de décembre, c’est le joker parfait pour les apéros improvisés.

Ce matin-là à San Sebastian, il faisait assez froid mais peu importe, il y a toujours des courageux qui se lancent à l’eau pour se baigner et profiter des vagues. Tellement de manières différentes de vivre l’hiver, chacun son ressenti et son goût.

Eva.

En attendant Noël…On fait des sablés !

Dés que le mois de décembre arrive, l’émotion est à son comble. Pour patienter jusqu’à Noël, nous avons trouvé la parade parfaite, faire des sablés ! Voici ma petite sélection de biscuits :

DSC03630

Biscuits aux écorces d’orange et chocolat

Ceux-ci sont mes préférés, j’adore le mélange du chocolat et de l’orange.

DSC03209

Biscuits à la cannelle

Pas de Noël sans biscuits à la cannelle, un classique indémodable.

Shortbread aux zestes d’orange et pépites de chocolat

D’une simplicité redoutable à faire. À partager sans modération !

DSC06037

Ginger Nuts

Parce que le gingembre réveille le meilleur qui est en vous.

Sablés aux trois chocolats

Les préférés de mes enfants, ils sont toujours prêts à les réaliser et à les dévorer bien sûr !

Voici une manière ludique et surtout gourmande d’attendre Noël. Et vous, que faites-vous pour patienter jusqu’à Noël ?

Eva.

Cake aux noisettes et chocolat

Cette semaine le froid s’installe sur Bordeaux, avec les températures en chute libre, un peu de réconfort est bienvenu. Le mélange des noisettes et du chocolat est juste divin et très réconfortant.

L’idée pour réaliser cette recette m’est venue après avoir visité une boulangerie du centre ville. J’ai craqué pour un cake similaire qui trônait dans la vitrine.

Je n’ai pas arrêté d’essayer des recettes jusqu’à trouver le goût et la texture qui lui ressemble. Après trois tentatives, celle-ci est la bonne ! Le jury particulier que j’ai à la maison me l’a confirmé. Voici la recette de mon cake aux noisettes et chocolat qui fera des heureux autour de vous.

L’après-midi idéal consiste à faire une promenade au Jardin Public et ensuite, dès que la lumière commence à tomber, retourner à la maison et se régaler avec ce délicieux cake. On dit toujours, « après l’effort, le réconfort ». C’est sûr que se balader au parc en automne est plutôt un plaisir, on se justifie comme on peut d’être une gourmande !

 

Ingrédients :

  • 60 g de beurre demi-sel

  • 60 g de beurre doux

  • 5 cl de lait

  • 3 œufs

  • 75 g de sucre

  • 100 g de farine

  • 100 g de noisettes en poudre

  • 1 c. à s. de levure chimique

  • 50 g de pépites de chocolat

Nappage :

  • 200 g de chocolat noir

  • 50 g de noisettes concassées

Dans un saladier ou directement dans le bol de votre robot, travaillez le sucre avec le beurre. Rajoutez les œufs un par un sans cessez de mélanger jusqu’à obtenir une consistance bien lisse. Versez le reste des ingrédients et mélangez bien à nouveau.

Enfournez à 170°c pendant 35 minutes environ. Sortez du four et pendant qu’il refroidit, vous pouvez commencer à réaliser le nappage.

Torréfiez les noisettes au four. Enfournez pendant 5 minutes à 150°c. Mettez-les dans un torchon, frottez-les et retirez la peau.

Faites fondre le chocolat au bain-marie. Rajoutez les noisettes « triturées » et versez le mélange sur le cake. L’idéal est que le tout soit bien couvert de chocolat. Laissez sécher et refroidir.

À présent, vous pouvez le déguster. J’ai dévoré ma part accompagnée d’une boisson bien chaude. Un vrai moment de gourmandise ! Vivre des petits moments comme celui-ci de temps en temps permet de s’offrir une parenthèse de douceur.

Contrast, l’adresse branchée à Bordeaux pour bruncher tous les jours

Il existe énormément de lieux à Bordeaux où on peut déguster un brunch le samedi ou le dimanche. Mais il n’y en a qu’un seul où on peut bruncher tous les jours ! Cet endroit s’appelle Contrast.

À l’origine de cette brillante idée, Laura et Mamadou. Ils sont les heureux fondateurs de cet établissement. Contrast est aussi une belle histoire de reconversion professionnelle.

Laura travaillait dans la banque et Mamadou était expert-comptable. Contrast est né d’une passion commune pour la cuisine et les voyages.

C’est au retour d’un voyage en Thaïlande en 2016 que l’envie de former une entreprise de restauration ensemble, apparaît comme une évidence. Mamadou s’est forgé une expérience dans la restauration en travaillant en parallèle de ses études et Laura en fin gourmet savait très bien ce qu’elle voulait.

La déco est simple, reposante et élégante, le blanc prédomine pour laisser la place aux plats plein de peps et de couleurs.

Vous pouvez commander un brunch de 9h30 du matin (en fonction des stocks, jusqu’à 14h00 environ) ou bien si vous avez un petit creux, demandez quelque chose à la carte. Les jus de fruits sont faits-maison. Tous les matins des centaines de fruits sont pressés pour vous offrir de la fraîcheur et de la qualité.

Tout est bon et fait-maison chez Contrast. La tartine betterave et saumon mariné est à tomber !

Cependant, ma préférée est sans aucun doute la tartine avocat. Elle est gourmande à souhait et très savoureuse. On la dévore d’abord avec les yeux et ensuite on la mange avec plaisir.

Le smoothie bowl fait partie du brunch et il est vraiment délicieux. Un concentré de vitamines qui nous fait du bien. Mais vous pouvez aussi déguster du açai bowl, du porridge etc. La carte change tous les deux ou trois mois au fil des saisons et des envies. Actuellement, il y a aussi de la soupe pour vous réchauffer et vous réconforter.

Évidemment, les pancakes ne peuvent pas manquer au brunch. Ceux-ci sont extras, moelleux, fondants….Un vrai régal ! Vous pouvez les accompagner de sirop d’érable ou d’une pâte à tartiner maison.

Contrast, une belle adresse bordelaise où on se sent bien. La devise de Laura et Mamadou : servir uniquement ce que eux aimeraient manger. Et ça marche, leur cuisine est créative, fraîche, « healthy » et gourmande servie avec un bon café en plein coeur de Bordeaux, à deux pas de la Cathédrale.

CONTRAST –  40, rue Vital Carles

Lundi à Vendredi  9:30 -18:30 (fermé le jeudi)

Samedi & Dimanche  10:30 – 18:30

Eva.

Mes biscuits d’automne

L’autre jour, les enfants me réclamaient des cookies. J’ai eu envie de réaliser une version moins sucrée et plus gourmande. La farine semi-complète fait aussi la différence.

Dans ces biscuits, il n’y a pas d’œufs non plus. J’ai l’impression qu’ils sont plus légers, le chocolat fond en bouche et les amandes, les noisettes et les noix apportent du croquant. Le parfum de cannelle vous transporte au coin du feu de cheminée.

Je crois que je vous ai dit déjà dit un million de fois que l’automne est ma saison préférée. Les couleurs et la lumière à cette époque sont magnifiques ! Une vraie palette de couleurs qui s’ouvre sous nos yeux.

Ingrédients :

  • 100 g de farine semi-complète

  • 50 g de poudre de noisettes

  • 50 g d’oléagineux (amandes, noisettes, noix)

  • 50 g de chocolat noir

  • 125 g de beurre salé

  • 1 pincée de mélange pour pain d’épices (à défaut de la cannelle)

  • 50 g de sucre rapadura

Mélangez les ingrédients secs dans un bol. Concassez grossièrement les oléagineux et le chocolat en petits morceaux. Ajoutez au mélange. Faites fondre le beurre et rajoutez-le. Mélangez le tout. Formez des petits tas avec vos mains ou à l’aide d’une cuillère et placez-les sur une feuille de papier sulfurisé recouvrant la plaque de cuisson.

Enfournez vos biscuits à 180°c pendant 10 minutes environ.

Dégustez-les avec une bonne tasse de votre boisson fétiche, bien chaude, un peu de lecture et oubliez pour quelques instants le reste. Bonne dégustation !

Eva.

A Settimana, les saveurs méditerranéennes de la Corse à Bordeaux

L’image contient peut-être : texte

Ça vous dirait de vous échapper quelques jours en Corse ? Goûter à sa gastronomie aux accents méditerranéens, admirer ses paysages époustouflants, vous baigner dans ses eaux cristallines ? Le rêve, n’est-ce pas ? Alors, face à vous deux options, prendre l’avion direction la Corse ou venir sur Bordeaux profiter de la semaine corse. « A Settimana« , c’est l’événement de la rentrée !

Aucun texte alternatif disponible.

Certes, vous n’aurez pas les plages, ni les panoramas mais vous pourrez savourer la gastronomie, écouter les chants corses, rencontrer les producteurs venus spécialement pour vous parler de leurs produits et vous les présenter. Bref, la programmation est tellement riche et conviviale que vous aurez l’impression d’être sur l’Ile de Beauté !

Tout au long de l’année, vous avez déjà l’opportunité de vous évader en Corse sans sortir de Bordeaux grâce à deux belles adresses. A Cantina Comptoir Corse, située dans le bouillonnant quartier Saint Pierre et A Cantina Brasserie Corse qui est située dans le très chic triangle d’or.

Dans A Cantina Comptoir, vous pouvez déguster de délicieux tapas corses, accompagnés de bières artisanales ou apprécier des vins du terroir. Les cépages corses sont surprenants et exceptionnels, le niellucciu (cépage rouge), sciaccarellu, vermentinu (cépage blanc),barbarossa (cépage blanc)…La liste et longue, plus de 30 cépages en tout ! La situation géographique et le climat de l’île sont pour beaucoup dans la richesse de ces vignobles.

À l’étage, il existe aussi un restaurant pour vous régaler les papilles. Une adresse authentique et très généreuse.

A Cantina Brasserie est ouvert midi et soir. La décoration est très élégante et je pense que Napoléon et Joséphine auraient bien aimé déjeuner ici.

Le Chef Jean Chalut-Natal a conçu une carte à l’image de cette île méditerranéenne. Il va régulièrement à la rencontre des producteurs locaux et il rapporte toujours le meilleur de la Corse avec lui dans une belle sélection.

Je vous laisse déguster avec la vue quelques recettes réalisées par le Chef et sa brigade. Un petit échantillon de cette cuisine délicieuse et typique vous attend dans la semaine Corse.

Oeuf poché, velouté de butternut à l’huile de noisette et au Salinu.

Tartare de Mulet Noir de Méditerranée aux agrumes et basilic frais.

Salade de lentilles vertes au Figatellu grillé de Felix Torre.

Beignets de brousse et beignets de courgettes crème aux agrumes.

Le Chef nous a expliqué que la Corse est restée ancrée dans la tradition ancestrale. Les corses ont bien raison de faire perdurer ces méthodes traditionnelles qui reviennent à nouveau au goût du jour.

Côtelettes d’agneau rôties à la nepita, pommi fritti façon Mamo aux herbes du maquis.

Le veau Corse Tigre bio de Jacques Abatucci, potimarron confit et jus confit

Cannelloni au Brocciu et à la menthe fraîche

Tiramisu aux canistrelli et nucciola

Figues rôties au miel Corse et chantilly au Brocciu

Assortiment de fromages corses.

A Settimana, l’événement se déroulera du 1er au 5 novembre. Et c’est déjà la 5éme édition ! En plus de ces deux restaurants que je vous ai cité et dans lesquels vous pouvez vous régaler toute l’année, Il y aura plein d’autres adresses à découvrir et beaucoup de surprises !

Aucun texte alternatif disponible.

Certains événements comme par exemple le cocktail dînatoire sur le Burdigala ou la soirée au Château Larrivet seront payants, les places sont limitées et il en reste peu.

Aucun texte alternatif disponible.

D’autres animations comme le marché de producteurs sur le rooftop du Radisson Blu seront gratuites et ouvertes à tous ! Pour se procurer le programme et avoir plus d’informations sur cette semaine, cliquez ici.

Désormais, vous êtes informés, si vous voulez voyager sans sortir de Bordeaux, ne ratez pas A Settimana. Salvà a data !

Eva.

KURO Espresso Bar, le petit noir avec du coeur

Ces dernières années, Bordeaux est en pleine effervescence. La ville regorge de nouvelles adresses et les cafés d’un nouveau genre ont fait leur apparition.

Il y a de la place pour tout le monde, ainsi les vieux cafés de toujours ont maintenant comme voisins des « coffee shop ». Des cafés, si on veut, un peu plus tendance où on peut savourer un bon capuccino.

Ces « coffee shop » sont plus que des endroits « branchés ». Le café est roi et il est traité comme tel. La qualité est vraiment au top ! Aujourd’hui, je souhaite vous parler de « Kuro Espresso Bar« , un de mes cafés préférés en ville.

Le propriétaire Pascal a appris le métier de Barista au Québec. En revenant en France, son rêve s’est concrétisé avec Kuro, qui veut dire noir en japonais. Et justement, ici le « noir », on le boit de manières très différentes. Capuccino, macchiato, lungo, espresso…à chacun son café.

À midi, Aurélie et Pascal font des sandwichs délicieux et gourmands. Ils réalisent également des tartes salées ainsi que des salades. J’aime bien accompagner mon sandwich d’un café froid avec un soupçon de lait. Pascal est toujours à l’écoute et vous pouvez presque avoir votre café sur mesure.

Ici, tout est fait maison ! Et souvent, je craque pour un financier qui accompagne mon capuccino. Les financiers changent selon l’humeur d’Aurélie et au gré des saisons. En ce moment, je ne me lasse pas des financiers à la figue. Mes enfants eux, adorent les cookies au chocolat et aux noisettes.

Au petit-déjeuner vous pouvez savourer un granola fait-maison, des muffins anglais ou de délicieux scones.

Le café de chez Kuro vient directement du Café Piha, je vous en ai déjà parlé ici. La nouvelle génération de baristas est comme ça, pas de jalousies entre eux, fairplay. Ils recommandent avec plaisir les adresses de leurs camarades.

Et ils ont bien raison, car comme je vous le disais précédemment, il y a de la place pour tout le monde, surtout qu’ils sont tous très différents et avec leur propre caractère. Chacun a son atmosphère et ses spécialités.

Chez Kuro, le duo formé par Pascal et Aurélie fonctionne à merveille. Ils sont amis de longue date et ça se ressent. L’accueil est chaleureux.

Même pour le café, il existe des saisons ! En ce moment, vous pouvez déguster un capuccino à la purée de potiron avec un soupçon de cannelle, c’est à tomber !

Pascal et Aurélie vous attendent à n’importe quelle heure de la journée (selon horaires), vous pouvez y aller prendre votre petit déjeuner, un simple encas, le repas ou un goûter gourmand. Kuro est situé en face du Grand Théâtre, dans une petite ruelle un peu à l’écart. Mais là aussi, le charme opère. Vous êtes en plein centre ville, dans le bruit et l’effervescence de la ville mais dès que vous rentrez chez Kuro, vous êtes dans un oasis de paix.

Kuro Espresso Bar  – 5, rue du Mautrec  – Ouvert du : mardi au vendredi de 8:00 à 18:00 et samedi de 9:00 -à 18:00

Eva.

Bread cake pommes & figues

Les bread cakes ont tout pour plaire. A mi-chemin entre le pain et le gâteau, c’est une bonne idée pour se régaler au petit-déjeuner. Je le redéfinirai comme un pain gourmand. C’est ma troisième recette de bread cake.

DSC06323

La première est celle-ci, aux framboises et banane. Vous pouvez le réaliser tout au long de l’année en remplaçant les framboises fraîches par des surgelées.

L’année dernière, on s’est vraiment fait plaisir avec la version noisettes et pommes.

Cette fois, les figues sont à l’honneur. Les figues et moi, c’est une véritable passion. Il ne faut jamais me laisser toute seule sous un figuier, je pourrais dévorer tout l’arbre !

Ingrédients :

  • 200 g de farine semi-complète

  • 20 cl de lait d’amande

  • 2 c à s de purée d’amandes

  • 1 c à s de son d’avoine

  • 1 c à s de flocons d’avoine

  • 50 g de pépites de chocolat noir

  • 1 sachet de levure

  • 2 ou 3 pommes coupées en dés

  • 4 ou 5 figues fraîches coupées en tranches

  • Des noix, noisettes, amandes et des graines de tournesol

Dans un saladier, déposez tous le ingrédients secs (sauf les fruits secs) et mélangez. Rajoutez le lait et la purée d’amande et mélangez à nouveau. Coupez les pommes en petits dés et ajoutez-les à la préparation ainsi que les pépites de chocolat. Versez le mélange dans un moule à cake. Rajoutez dessus les figues coupées en tranches et saupoudrez avec des fruits secs coupés en petits morceaux. Enfournez pendant 45 minutes à 170°c.

L’automne nous apporte de très belles choses, des balades en forêt, des champignons, des paysages époustouflants sous la brume comme celle du Cap Ferret où j’ai pris les photos. Et bien sûr, des petits-déjeuners gourmands à savourer doucement.

Eva.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...