Eva & Torocoro

Blog de cuisine et coups de coeur

Pesto de kale, persil et cacahuètes

Le pesto est un de mes indispensables. J’aime bien détourner ce mélange d’origine italienne. Le pesto original est à base de basilic et de pignons de pin mais comme moi j’aime le consommer tout au long de l’année, je l’adapte au fil des saisons. Pour la version hiver, j’ai opté pour le chou kale. Depuis que j’ai découvert cette variété de chou, je ne peux plus m’en passer. Il faut dire que le chou kale a beaucoup d’atouts. Il a moitié moins de calories que les autres variétés, source de calcium et de vitamines A et C… Bref, il n’a que des qualités.

Les cacahuètes sont souvent montrées du doigt parce qu’elles sont très riches. C’est vrai mais elles sont aussi un allié contre la fatigue et le stress. Elles contiennent des protéines, des minéraux (fer, magnésium, entre autres), des acides gras non saturés et des vitamines…

Vous l’aurez compris ces deux super aliments, étaient faits pour se rencontrer !

Ingrédients :

  • 65 g de cacahuètes

  • 2 petites gousses d’ail

  • 120 ml d’huile d’olive

  • Le jus d’un citron

  • 20 g de parmesan

  • 30 g de persil

  • 90 g de chou kale

Lavez le chou kale et retirez la grosse tige de chaque feuille. Mettez tous les ingrédients dans le bol de votre robot et mélangez. Le pesto est prêt pour être intégré à vos salades, vos pâtes ou même sur vos tartines, c’est très bon. Vous pouvez conserver le pesto quelques jours dans un bocal au réfrigérateur.

Avec le pesto de kale, j’ai réalisé des pâtes au thon. Pour les préparer, vous aurez besoin d’une boîte de thon, de câpres, de deux cuillères de pesto mélangées avec un filet de crème liquide, quelques feuilles de persil et du parmesan. Un bon plat fait en cinq minutes chrono grâce au pesto préparé à l’avance.

Pendant, les vacances de février, j’ai contemplé et photographié les premières fleurs dans le jardin de mamie. C’est bien la preuve que le printemps est déjà très proche !

Si vous aimez le pesto, vous avez aussi la version aux épinards. 

Eva.

Monsieur Canelé, le bordelais

Pour ceux qui ne les connaissent pas, les canelés sont une spécialité bordelaise qui date du XVIII siècle. Depuis que j’habite à Bordeaux, les canelés font partie de ma vie. Ce petit gâteau est omniprésent dans la ville, certains bistrots offrent même un mini canelé pour accompagner le café.

Je me demande pourquoi je n’ai pas encore réalisé la recette pour mon blog. Pour faire ces petites gourmandises, il est nécessaire d’utiliser des moules en cuivre spécifiques, certes ils sont un peu chers mais c’est un investissement pour la vie. Sinon, dans toutes les grandes surfaces vous pouvez trouver des moules en silicone.

Cette semaine, il a neigé à Bordeaux ! Ce n’était pas grand chose, mais suffisamment pour faire quelques photos du Parc Bordelais enneigé.

Ingrédients :

  • 1/2 litre de lait

  • 1 gousse de vanille

  • 125 g de farine

  • 50 g de beurre

  • 2 œufs entiers et 2 jaunes d’œuf

  • 160 g de sucre

  • 2 cuillères à soupe de rhum

Faites bouillir le lait avec la vanille et le beurre. Laissez infuser la gousse de vanille quelques minutes.

Pendant ce temps, mélangez la farine, le sucre puis incorporez les œufs. Versez ensuite le lait encore chaud petit à petit. Mélangez doucement afin d’obtenir une pâte fluide. Laissez refroidir. Rajoutez le rhum et laissez reposer quelques heures ou même mieux une nuit entière. J’ai essayé les deux versions et franchement si vous laissez reposer la pâte quelques heures, les canelés sont aussi bons que si la pâte repose toute la nuit au frigo.

Préchauffez le four à 220°c.

Mélangez la préparation à nouveau. Essuyez et engraissez les moules avec du beurre (ou une matière grasse végétale). Cette étape est très importante si vous réalisez les canelés dans des moules en cuivre comme moi. D’abord, je fais fondre le beurre dans un petit bol et ensuite à l’aide d’un pinceau j’engraisse les moules en faisant bien attention d’aller dans chaque recoin. Si vous réalisez bien cette étape, le démoulage sera un jeu d’enfant.

Versez la pâte dans les moules en laissant un centimètre.

Faites cuire les canelés à 220°c pendant 15 minutes et après continuez la cuisson 45 minutes à 180°c. Dans mon four, ces températures marchent très bien mais la réussite des canelés se joue énormément au moment de la cuisson, et selon les fours, la puissance est très différente. Si votre four, est très puissant, je vous dirai plutôt de poursuivre la cuisson à 175°c. Le canelé doit avoir une croûte brune et un intérieur moelleux.

Si vous optez pour des moules en cuivre, démoulez à chaud et laissez refroidir. Si vous les réalisez avec des moules en silicone, laissez refroidir un peu avant de les démouler.

Connaissez-vous les canelés bordelais ?

A t-il neigé chez vous ?

Eva.

Madeleines aux zestes d’orange sanguine

J’ai déjà un certain nombre de recettes de petites madeleines mais je n’ai pas pu résister au plaisir d’en réaliser avec des zestes d’orange.

Ces petites douceurs se mangent sans faim à n’importe quelle heure de la journée. Elles sont vraiment irrésistibles.

Ingrédients :

  • Les zestes d’une orange sanguine non traitée

  • 2 œufs

  • 65 g de sucre

  • 4 cl de lait

  • 5 g de levure

  • 140 g de beurre doux

  • 125 g de farine

Pour le glaçage  :

  • 60 de sucre glace

  • 15 ml de jus d’orange

Dans un saladier, mélangez les œufs et le sucre. Versez le lait et mélangez à nouveau. Ajoutez la farine et la levure, tamisées. Faites fondre le beurre et ajoutez-le au mélange. Râpez une orange et ajoutez tous les zestes.

Laissez reposer la pâte au réfrigérateur pendant deux heures environ.

Graissez le moule avec du beurre. Versez la pâte et enfournez 10 minutes environ à 200°c.

Mélangez le sucre glace et le jus d’orange puis enduisez les madeleines de ce glaçage, à l’aide d’un pinceau. Une fine couche se formera pour donner un aspect moelleux à l’intérieur et croquant à l’extérieur.

À déguster sans modération.

Eva.

Mon omelette d’hiver

En tant qu’espagnole, j’adore la tortilla de patata (omelette de pommes de terre). C’est une recette très simple, on peut la manger chaude, froide, en été, en hiver…On peut la savourer à l’apéritif, à l’heure du repas ou même au petit-déjeuner.

Elle se prête volontiers à une pique-nique et elle est parfaite autour d’un brunch. Bref, j’adore la tortilla ! J’aime beaucoup la version traditionnelle, avec des pommes de terre et des œufs. Mais j’apprécie aussi de la réaliser avec des légumes de saison. Celle-ci est faite avec des champignons, des épinards et du chou kale. Accompagnée d’une salade, elle assure un bon repas.

À Bordeaux, en hiver comme à chaque saison, nous avons toujours le même plaisir à flâner dans les rues et quartiers de la ville.

Ingrédients :

  • 6 œufs

  • 4 ou 5 pommes de terre

  • 50 g d’épinards

  • 50 g de kale

  • 2 ou 3 champignons coupés en lamelles

  • 5 cl d’huile d’olive environ et sel

Pour la salade :

  • De la mâche

  • 2 ou 3 champignons coupés en lamelles

  • Quelques noix

  • 1 pomme

  • Sauce vinaigrette à la moutarde de Dijon

Épluchez les pommes de terre, lavez-les et sèchez-les à l’aide d’un torchon.

Dans une poêle, versez l’huile d’olive et faites chauffer sur feu moyen. Versez les pommes de terre et baissez un peu le feu. Il faut que les pommes de terre soient cuites sans être frites. Salez un peu.

Pendant ce temps, lavez et sèchez le reste des légumes. Réservez-les. Coupez les champignons en lamelles et réservez-les également.

Quand les pommes de terre sont bien cuites, à l’aide d’un couvercle ou d’une grande assiette (le ou la même que vous utiliserez pour tourner l’omelette) retirez l’huile d’olive de la poêle et réservez dans un petit récipient.

Dans la même poêle, faites revenir 5 minutes environ les épinards et le chou kale. Ils vont réduire de volume.

Dans un saladier, battez les œufs avec une pincée de sel. Rajoutez les pommes de terre, ainsi que les épinards et le kale. Remuez le tout.

Rajoutez juste un peu d’huile d’olive dans la poêle. Versez le mélange du saladier à cuire. Y rajoutez les lamelles de champignon.

Laissez prendre à feu moyen en remuant de temps en temps (le temps dépend de votre préférence pour la texture). Puis retournez l’omelette à l’aide d’un couvercle et continuez la cuisson.

Faites glisser l’omelette dans un plat et dégustez-la accompagnée d’une salade.

Voilà une façon simple de savourer l’hiver. Parce que chaque saison a son lot de bonheur et plaisir.

J’en profite aussi pour vous dire que j’ai un nouvel outil pour mon blog. Il s’agit d’un support en bois de châtaignier du Périgord, réalisé par un ami périgourdin. Je suis ravie, je trouve que mes recettes prennent un air plus naturel.

Eva.

Pancakes exotiques

La chandeleur est encore une fois arrivée très vite ! J’adore les crêpes mais j’aime encore plus les pancakes. Je trouve qu’ils sont plus faciles à réaliser que les crêpes. Donc, cette année, nous la fêtons avec ces délicieux pancakes aux parfums exotiques.

On dit que le sport est bon pour le corps et l’esprit. Je dirais même que c’est parfait pour réfléchir. Cette recette a surgi dans ma tête pendant que je faisais quelques longueurs à la piscine. Comme quoi, une petite séance de sport est doublement bénéfique !

J’avais déjà vu le beurre de coco mais je ne l’avais jamais essayé. Je crois qu’à présent je m’en servirai plus souvent. C’est un excellent substitut au beurre traditionnel.

Ingrédients :

  • 100 g de farine de blé ou autre

  • 50 g de farine de coco

  • 1 banane bien mûre

  • 1 pincée de sel

  • 50 g de beurre de coco (Vita’coco par exemple, vous pouvez le trouver dans votre magasin bio)

  • 30 g de sucre de coco

  • 20 cl de lait de coco

  • 2 œufs

  • 10 g de levure chimique

Caramel au beurre de coco salé :

  • 80 g de sucre de coco

  • 12 cl de crème de coco

  • 50 g de beurre de coco (Vita’coco)

  • 1 pincée de fleur de sel

Garniture d’ananas :

  • 1 ananas petit et frais

  • 1 cuillère à soupe de sucre de coco

  • 1 cuillère à soupe de rhum

  • 1 cuillère à soupe de crème de coco

Commencez par réaliser la pâte à pancake. Versez tous les ingrédients dans le bol d’un mixeur et mélangez jusqu’à ce que la préparation soit homogène et épaisse, sans grumeaux. Laissez reposer 30 minutes au frais.

Pendant que la pâte des pancakes se repose, vous avez le temps de réaliser le caramel.

Faites fondre le sucre dans une casserole sur feu moyen.

Ne remuez pas jusqu’à ce qu’il soit presque totalement fondu, il doit devenir doré.

Retirez-le du feu, remuez avec une cuillère en bois et versez délicatement la crème. Remuez bien, ajoutez le beurre, continuez de mélanger. Retournez à feu doux pendant 5-10 secondes, en remuant constamment. Laissez refroidir.

Ensuite, réalisez la préparation aux ananas. Ouvrez et coupez l’ananas en petits morceaux. Dans une poêle, déposez 20 g de beurre de coco, ajoutez l’ananas et le sucre de coco. Laissez à feu moyen quelques minutes. Versez le rhum et la crème et laissez à nouveau mijoter quelques minutes. Retirez du feu et laissez refroidir.

Faites cuire dans une poêle anti-adhésive, à température modérée. Versez une cuillère à soupe par pancake.

Rajoutez du beurre de coco dans la poêle (Une petite cuillère suffira). Retournez les pancakes dès que des petites bulles se forment à la surface et laissez-les cuire quelques secondes sur l’autre face.

Vos pancakes sont faits. Rajoutez un peu de sauce au caramel par dessus et la préparation d’ananas. Saupoudrez de noix de coco.

Êtes-vous prêts pour célébrer la chandeleur au rythme de Cuba ?

En tout les cas, je vous souhaite un bon weekend et une belle fête de la Chandeleur !

Eva.

Soupe aux blettes

La soupe est un de mes plats indispensables de l’hiver, j’en fait une quasiment tous les soirs. Les soupes et potages sont réconfortants et j’aime bien varier les plaisirs selon les légumes que j’ai dans mon panier. Cette soupe de blette est très simple à réaliser et c’est une de mes préférées.

Pas question de faire de distinctions entre le blanc et le vert, tout se mange dans les blettes !

Pour accompagner cette soupe, rien de mieux que ces photos prises à Noël, en Espagne. Certes, on n’a pas vu la neige mais la brume et la glace matinales étaient bien présentes. Lors de nos longues balades, nous étions seuls au monde.

Ingrédients :

  • 700 g de blettes

  • 2 ou 3 pommes de terre

  • 1 petit oignon ou 1 échalote

  • 2 carottes

Dans une cocotte, faites revenir l’échalote coupée en petits morceaux avec un filet d’huile d’olive. Coupez grossièrement les blettes (la partie blanche et la verte). Coupez également les carottes. Ajoutez à la cocotte. Remuez un peu. Rajoutez de l’eau selon votre goût, si vous aimez les soupes un peu épaisses ou très liquides.

Personnellement, je préfère les soupes plutôt consistantes, donc je verse de l’eau jusqu’à recouvrir la moitié des légumes voire un peu plus. Fermez votre cocotte et laissez cuire pendant 25 minutes environ. Mixez selon votre goût.

Votre soupe réconfortante du soir est prête à être dégustée bien chaude. Vous pouvez ajouter, dessus des légumes, des petits morceaux de jambon, à vous de jouer ! Pour ma part, j’ai mis des choux de Bruxelles et des graines.

Rien de mieux qu’une bonne soupe pour profiter de l’hiver.

Eva.

Pancakes aux épinards

Il m’arrive avec les pancakes, un peu la même chose qu’avec les scones. Je cherche toujours à modifier ma recette de base pour varier les plaisirs. Cette recette-ci est idéale pour un brunch ou tout simplement pour un petit-déjeuner gourmand.

Êtes-vous plutôt sucré ou salé ? Ces pancakes ont des pouvoirs magiques et avec la recette de base, vous pouvez les faire évoluer au gré de vos envies. Je suis incapable de dire lesquels me plaisent le plus !

J’ai pris ces photos à Noël. Nous avons passé les fêtes de fin d’année à la campagne entre Salamanque et Zamora. Nous en avons profité pour faire de longues balades en plein air.

Ingrédients :

  • 80 g de farine tamisée

  • 2 œufs

  • 100 g de fromage de chèvre frais ou de ricotta

  • 1 sachet de levure chimique

  • 15 cl de lait (de votre choix)

  • 30 g de beurre

  • 1 pincée de sel

  • 1 cuillère à soupe de sucre de canne blond

  • 1 poignée d’épinards frais (environ 25 g)

Versez tous les ingrédients dans le bol d’un mixeur et mélangez jusqu’à ce que la préparation soit homogène et épaisse, sans grumeaux.

Faites cuire dans une poêle anti-adhésive, à température modérée. Versez une cuillère à soupe par pancake.

Inutile de rajouter du beurre dans la poêle.

Retournez les pancakes dès que des petites bulles se forment à la surface et laissez-les cuire quelques secondes sur l’autre face.

Le goût d’épinard est assez discret et cette verdure donne une belle couleur aux pancakes. C’est une bonne façon de manger des légumes.

Pour la version sucrée, j’ai juste rajouté un peu de ricotta, de la compote pommes-poires faite-maison et quelques tranches de banane. Un peu de chocolat noir râpé et c’est prêt à déguster !

Pour la version salée, quelques champignons rissolés à la poêle avec des épinards et un œuf au plat. C’est juste une suggestion, à vous de faire vos associations selon votre envie, parce que tout est possible…

Ces balades dans la campagne, font un bien fou, on respire et on se fond dans la nature. On dirait que le vert est à la mode, le vert sera le nouveau noir et je suis prête pour prendre la vague verte !

Eva.

Tartelettes aux oranges sanguines meringuées

J’imagine que pour la première recette de l’année, vous attendez quelque chose de plutôt léger, type salade, soupe ou même bouillon. Mais figurez-vous que ma première résolution pour l’année et de ne surtout pas en faire. De me laisser guider par l’envie du moment, de ne pas faire trop de plans.

C’est l’époque des oranges sanguines et je les aime beaucoup. Alors, pourquoi ne pas faire un dessert façon tarte au citron meringuée ? Ces tartelettes aux oranges sanguines meringuées sont juste ce dont j’ai besoin pour bien démarrer l’année. Si en plus, vous ajoutez du chocolat, la perfection n’est pas loin. Leur unique défaut, c’est leur rapidité à disparaître !

Ces photos ont été prises au mois de novembre au Cap Ferret. J’ai vraiment hâte d’y retourner !

Ingrédients pour la pâte :

  • 200 g de farine

  • 100 g de beurre doux

  • 50 g de sucre glace

  • 1 filet d’eau

Pour la préparation aux oranges :

  • 4 oranges sanguines

  • 4 œufs

  • 60 g de sucre

  • 60 g de beurre refroidi

Pour la meringue italienne :

  • 2 blancs d’œuf

  • 60 g de sucre (en général, on compte entre 30 et 50 g de sucre par blanc d’œuf)

Pour plus de gourmandise (et parce que j’adore le mariage entre les oranges et le chocolat)

  • 70 g de chocolat noir (optionnel)

Commencez par faire la pâte, versez la farine dans le bol d’un robot avec le beurre froid coupé en dés. Rajoutez une pincée de sel et la cuillère de sucre. Mixez jusqu’à ce que le mélange soit sableux, puis ajoutez 6 à 8 cuillères à soupe d’eau froide en mixant petit à petit jusqu’à ce que la pâte forme une boule. Laissez reposer au frigo au moins 30 minutes.

Râpez une orange et mettre de côté les zestes. Pressez le jus des quatre oranges sanguines. Battez les œufs, ajoutez le jus des oranges, le sucre et le beurre fondu froid. Mélangez bien. A l’aide d’une passoire, filtrez le tout. Dans une petite casserole, mettre le mélange et laissez épaissir à feu doux. Retirez du feu aux premiers frémissements. Rajoutez les zestes de l’orange. Laissez refroidir.

Faites fondre le chocolat au bain-marie.

Étalez votre pâte sur le plan de travail. Formez des tartelettes ou si vous le préférez une seule tarte. Piquez le fond de la tarte et étalez un peu de chocolat sur le fond. Laissez refroidir.

Versez sur le chocolat la préparation aux oranges. Enfournez les tartelettes à 180°c pendant 25 minutes environ.

Entre temps, vous pouvez réaliser la meringue. Mon sucre a un peu bruni, j’ai réalisé une meringue italienne plutôt façon caramel ! Vous pouvez utiliser un thermomètre (entre 118° et 120°).

Versez le sucre dans une casserole et ajoutez deux cuillères à soupe d’eau. Portez à ébullition et laissez cuire le sirop jusqu’à ce que des bulles se forment à la surface. Battez les blancs d’œuf en neige ferme puis, sans cesser de battre, versez le sirop en mince filet jusqu’à ce que les blancs soient froids, fermes et brillants.

Étalez la meringue sur les tartelettes avec l’aide d’une poche à douille ou avec une cuillère à soupe. Disposez les tartelettes sous le grill, dès que la meringue est un peu dorée sortez-les tout de suite.

DSC01267

Si vous aimez les oranges sanguines en dessert, vous aimerez sans doute la tarte rustique à la frangipane et oranges sanguines.

DSC00852

Vous pouvez également apprécier ce gâteau

1-059

…ou cette tarte aux amandes.

Enfin, je ne peux pas vous dire que cette recette est rapide à réaliser parce qu’il y a plusieurs étapes mais je peux vous dire que ça vaut la peine de passer un moment en cuisine pour réaliser ce dessert qui vous permet de commencer l’année comme il vous plaît.

Eva.

Hasta la vista 2017 ! Bonjour 2018 !

Une année de plus qui s’en va et je suis toujours heureuse d’être parmi vous à travers ce blog. Comme chaque année, je suis ravie de partager avec vous un petit résumé de l’année passée en photos. Voici quelques unes de mes recettes sucrées qui ont ravi les papilles de ma famille et peut-être aussi les vôtres.

Côté salé, j’essaie de plus en plus de créer mes propres recettes. Double bonheur et grande satisfaction ! J’essaie toujours de cuisiner des produits de saison et ça marche ! Chaque saison a ses merveilles et ses produits phares.

Cette année, on a privilégié les escapades à la campagne ou dans les petites villes comme Sarlat, San Sebastian ou encore Narbonne.

Sans oublier le Bassin d’Arcachon ! On a la grande chance d’habiter à proximité de ce petit coin de paradis. On aime bien y aller par tout les temps et à toutes les saisons. Un régal pour tous nos sens !

Le blog reste avant tout une aventure humaine. Cette année, j’ai été fière d’être invitée à plusieurs événements incontournables de la ville de Bordeaux.

En juin, Vinexpo et sa soirée » The Blend « , qui a eu lieu Place de la Bourse, trois jours extraordinaires, riches en rencontres.

La cabane de Raba a ouvert ses portes pour la première fois cet été. J’étais invitée à la soirée d’inauguration et j’ai eu un coup de cœur pour cet endroit magique et hors du temps aux portes de Bordeaux.

Le mois de novembre a été le mois de »Bordeaux So Good« , le festival gastronomique le plus important de la région. Tout d’abord la conférence de presse, puis j’ai eu l’immense privilège d’assister à trois jours de folie gastronomique. « Bordeaux So Good » a conçu « Le corner des chefs » spécialement pour nous, les blogueurs !  On a donc pu échanger mais aussi rencontrer de grands chefs de la gastronomie française comme Pierre GAGNAIRE. Avec Nadia, du blog « Suivez la Baronne« , j’ai eu la chance de faire une interview en direct du Chef Tanguy LAVIALE du restaurant Garopapilles, ainsi que de la chef Christine RIGOULOT et du chroniqueur de radio et auteur du livre « On va déguster la France« , François-Régis GAUDRY.

Des mains de Pietro PROTA et du Chef Jésus, j’ai découvert des produits exceptionnels à base de truffe par Giuliano Tartufi.

Grâce à « So Good », j’ai fait la connaissance de producteurs régionaux d’exception. Entre autre, le Caviar de NEUVIC dont j’ai pu goûter quelques variétés pendant le festival. Ils m’ont ensuite contacté pour collaborer avec eux. Je suis flattée de pouvoir tester leurs prestigieux produits, délicats et fins, grâce à leur savoir-faire unique. Des produits d’une qualité rare et exceptionnelle !

L’année 2017 m’a apporté beaucoup de joie et de belles rencontres ! L’année 2018 viendra, chargée de belles surprises, j’en suis sûre…

Je vous souhaite à toutes et à tous une bonne année et surtout ne vous arrêtez jamais de rêver. Merci à vous d’être là !

Eva.

Mes recettes préférées pour les fêtes

Cette année, Noël est arrivé tellement vite que je n’ai pas vu le temps passer. Je partage mes recettes et mes coups de cœur avec vous depuis quatre ans déjà ! Faire ce blog est toujours un réel plaisir, j’aime bien découvrir et essayer de nouvelles recettes et surtout j’adore les partager avec  vous.

Voici quelques unes de mes recettes préférées à partager pour les fêtes.

1-105

Ces petits amuses-bouches réalisés avec des radis noirs sont aussi légers que gourmands !

DSC06083

Des tartines de saumon et crème au wasabi. Une recette classique revisitée !

1-mélange 106

Pour faire son propre saumon gravlax, rien de plus simple !

L’incontournable pain d’épices. Une recette indémodable qui s’accorde aussi bien au sucré qu’au salé.

Cette recette, bavette d’aloyau au Pedro Ximenez me vient directement d’Andalousie. Elle est gourmande et savoureuse. L’avantage, c’est qu’on peut la préparer à l’avance.

Saumon mariné  en un rien de temps, accompagné d’une simple purée de pommes de terre au beurre de caviar.

On peut aussi se régaler avec des salades composées, simples à réaliser, et qui vont nous faire du bien entre les fêtes :

Cette salade vous donnera l’énergie suffisante pour poursuivre la fête en pleine forme !

Légère, juteuse, colorée et gourmande ! Cette salade a tout pour plaire.

Une salade très chou et complète !

Et ma toute dernière création, une salade aux choux de Bruxelles.

Coté sucré, voici ma sélection :

Sablés aux trois chocolats, les enfants adorent et les grands aussi !

Sablés à la confiture, parce qu’on peut utiliser sa confiture préférée sans modération.

DSC03630

Biscuits aux écorces d’orange, je crois que ceux-ci sont mes préférés. Le chocolat et l’orange sont toujours un mariage parfait.

DSC09289

Pas de vacances sans scones ! À la maison, ils sont incontournables.

DSC03977

Le Kouglof est également irrésistible, à partager sans modération.

Je vous souhaite à toutes et à tous de belles fêtes en famille ou entre amis. Où que vous soyez, Joyeux Noël vous tous !

Eva.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...